Prairies Intérieur


10 - Delta du Mackenzie - Représentée par: Le parc national Ivvavik et le site canadien des Pingos

PINGOS ET PERGÉLISOL


Un monde spongieux de pingos et de pergélisol, de forêts d'épinettes rabougries et de toundra sans arbres, où l'eau occupe plus de place que la terre. Un dédale de canaux mouvants, de lacs peu profonds et d'îles éphémères. Un pays aussi où se côtoient modernisme et tradition.

LA TERRE

La région naturelle 10 se divise en trois parties distinctes: le delta actuel du fleuve Mackenzie, les vestiges de ses anciens deltas dans le nord-est et la plaine côtière du Yukon à l'ouest..

Photo du Delta du Mackenzie
Delta du Mackenzie
© Parcs Canada

La plaine côtière, large d'environ 20 kilomètres, s'incline tout doucement vers la mer de Beaufort. Le pergélisol exerce une influence dominante dans la région, tant sur la végétation que sur le paysage.

Photo d'un pingo
Un pingo
© Parks Canada

Le delta actuel, le plus vaste de tout l'Arctique, est aussi plat que la mer. C'est un chapelet d'îles et de lacs, un labyrinthe de canaux et de bras morts. Les nombreux pingos, des collines de forme conique à noyau de glace, sont les seuls éléments de relief dans ce paysage uniformément plat.

La région recèle la plus forte concentration de pingos au monde. Le plus haut, la colline Ibyuk, fait 40 mètres de hauteur. Le sol réticulé ou polygonal, qui rappelle - en plus gros - les réseaux de craquelures observés sur l'argile récemment séchée, est un élément important de cette région.

Les Inuvialuit et les Dénés gwich'ens habitent ces terres depuis des temps immémoriaux. Avec ses quelque 6 000 habitants répartis dans diverses communautés, cette petite région naturelle est également l'une des plus peuplées parmi celles qui sont situées dans le Nord. Cette concentration remarquable reflète la relative richesse de la terre.

LA VÉGÉTATION

Deux types de végétation dominent cette région. La végétation du bas Arctique, ou toundra, s'étend le long de la mer de Beaufort, tandis que la toundra boisée recouvre l'intérieur des terres et la partie méridionale.

Les arbustes nains, les carex et les plantes herbacées sont typiques de la végétation du bas Arctique. Dans les endroits bien drainés, croissent des espèces ligneuses comme le bouleau glanduleux, le saule, le lédon du groenland, l'aulne et diverses espèces d'airelles. Dans les secteurs humides, les carex et les saules dominent.

Comme son nom l'indique, la toundra boisée présente un mélange d'arbres et de toundra. On y trouve des peuplements clairs d'épinettes noires, d'épinettes blanches et de mélèzes laricins rabougris qui poussent au milieu d'un tapis d'espèces naines de la toundra. Ces arbres sont les plus septentrionaux du Canada. Ici, les épinettes font généralement 3 mètres de hauteur environ et sont âgées de 250 ans.


Plan de réseau des parcs nationaux

Page précédenteTable des matièresPage suivante