Répercusions sur la région des grands lacs et les parcs du bassin du Saint-Laurent

Photo d’une chaloupe sur une rivière sinueuse
Les niveaux d'eau plus bas modifieront les terres humides dans un certain nombre de parcs nationaux de l'ensemble des Grands Lacs et le bassin du Saint-Laurent.
© Parcs Canada / Grant, T. / 06.62.03.23(37), 3/30/1978

Des températures plus élevées et des niveaux d'eau plus bas sont prévus pour l'ensemble des Grands Lacs et le bassin du Saint-Laurent. Les niveaux d'eau plus bas modifieront les terres humides dans un certain nombre de parcs nationaux.

Dans le parc national du Canada de la Mauricie, l'omble chevalier (ou omble de l'Arctique) se trouve à la limite sud de son habitat et, par conséquent, est sensible aux conditions plus chaudes. Plusieurs autres poissons d'eaux froides pourraient disparaître du parc. Il y a aussi près de 70 espèces végétales rares dans le parc de la Mauricie. Les changements climatiques pourraient modifier l'habitat de ces plantes et menacer leur survie dans le parc.