Le parc national du Canada Jasper recourt au feu pour assurer la conservation

En abordant la protection des collectivités sous un angle novateur, le parc national du Canada Jasper favorise la biodiversité et améliore la sécurité relative aux incendies

Les feux de forêt ont façonné le paysage du parc national du Canada Jasper pendant des siècles et ils ont maintenu ainsi un sain mélange de forêts jeunes et anciennes, de bosquets et de prés dégagés, ce qui a procuré un habitat à de multiples espèces sauvages. Toutefois, depuis les années 1930, l'efficacité des efforts de suppression des incendies a donné lieu à une forêt artificiellement vieille où la biodiversité est réduite et où, ironiquement, les risques d'un immense incendie catastrophique ont grandi. Cette forêt due à des décennies d'efforts de suppression des incendies n'est pas particulière à Jasper. Il y en a un peu partout en Amérique du Nord, et l'on se demande maintenant quelle est la meilleure façon d'allumer des feux pour améliorer la biodiversité sans menacer les collectivités et les installations dans le parc et à l'extérieur.

Jasper cherche à régler ce problème dans le cadre d'un partenariat régional (Forêt modèle de Foothills) qui porte sur 2,75 millions d'hectares. L'initiative de gestion des feux s'appelle Prévenir ... Un gage d'avenir; il s'agit d'un projet qui vise non seulement à réduire les risques de feux de végétation près des complexes résidentiels et commerciaux dans le parc, mais aussi à améliorer l'intégrité écologique en rétablissant un équilibre plus naturel dans la forêt.

En 2002-2003, la collectivité de Jasper a fait sienne le projet, en commençant par le programme des « corvées » de quartier : les résidants ont éclairci de petits terrains de démonstration, en enlevant des arbres et d'autres végétaux qui encombraient le tapis forestier. Au cours de l'hiver de 2003-2004, on a utilisé du matériel de coupe causant peu de dégâts secondaires pour éclaircir des zones plus grandes et accroître la protection des secteurs résidentiels.

Violent incendie de forêt
Violent incendie de forêt
© Parcs Canada / D. Smith

Le projet Prévenir ... Un gage d'avenir est en bonne voie d'atteindre son objectif final, soit éclaircir une bande forestière autour de la ville de Jasper et du lotissement des chalets du lac Edith. Cette forêt éclaircie aidera à protéger la ville contre les feux de forêt, et il sera possible d'y utiliser des brûlages dirigés pour y rétablir des peuplements d'arbres plus naturels. Un partenariat a rendu ces résultats possibles, et un autre en profitera également. Le savoir acquis grâce à Prévenir ... Un gage d'avenir peut favoriser l'intégrité écologique et la sécurité relative aux incendies non seulement dans la Forêt modèle de Foothills, mais dans d'autres collectivités forestières du Canada.

Résultats


  • Les techniques élaborées grâce au projet Prévenir ... Un gage d'avenir et perfectionnées pendant les corvées communautaires et des expériences judicieusement exécutées protègent maintenant les personnes, les collectivités et l'infrastructure contre les grands feux de forêt dans le parc national Jasper.
     
  • En 2003-2004, 115 hectares de forêt ont été éclaircis avec du matériel de coupe spécial. En trois ans, cette superficie sera portée à 350 hectares.
     
  • Grâce à un partenariat cofinancé par le parc national Jasper et la Nation métisse de l'Alberta, des travailleurs ont pu recevoir une formation et acquérir des connaissances et des compétences; ainsi, tout en se perfectionnant sur le plan professionnel, ces personnes ont exécuté un travail précieux.
Lac Pyramid et montagnes à l'arrière plan
Lac Pyramid et montagnes à l'arrière plan
© Parcs Canada / P. Potter / 1982