Plan directeur

Annexe B

Glossaire Activités

appropriées - Toute activité qui :

  • est conforme aux Principes directeurs et politiques de gestion de Parcs Canada (1994) et qui favorise la protection de l’intégrité écologique et/ou de l’intégrité commémorative d’aires patrimoniales protégées;
  • convient particulièrement bien aux conditions particulières d’une aire patrimoniale protégée donnée;
  • permet d’apprécier et de comprendre les thèmes, les messages et l’histoire des aires patrimoniales protégées, et d’en profiter pleinement.

Agence Parcs Canada – Organisme public créé par la Loi sur l’Agence Parcs Canada en décembre 1998. L’Agence a le mandat de conserver, de protéger et de mettre en valeur le patrimoine naturel et culturel d’importance nationale.

Association coopérante – Société enregistrée, non gouvernementale et à but non lucratif qui fournit des services au public dans les parcs nationaux, les lieux historiques nationaux et les canaux historiques. L’association coopérante et son organisme ombrelle national, Partenaires des parcs canadiens (PPC), sont associés avec Parcs Canada pour accomplir son mandat, qui consiste à protéger le patrimoine et à sensibiliser le public.

Atténuation – Élimination, réduction ou contrôle des effets nuisibles pour l’environnement d’un projet, d’une utilisation ou d’une activité.

Biodiversité – Ensemble de la variation dans les gènes, les espèces et le paysage au sein d’un écosystème.

Bureau d'examen des édifices fédéraux du patrimoine (BEEFP) – Organisme consultatif interministériel chargé d’identifier les bâtiments qui méritent le statut d’édifices fédéraux du patrimoine ainsi que d’en surveiller la conservation et l’utilisation soutenue.

Commission des lieux et monuments historiques du Canada (CLMHC) – Conseille le ou la ministre sur la commémoration des personnes, des événements, des lieux, des structures et des endroits qui représentent des volets d’importance nationale dans l’histoire du Canada.

COSEPAC – Le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada réunit des spécialistes qui évaluent et désignent les espèces sauvages qui sont en danger de disparaître au Canada.

Cycle du feu – S’entend du nombre d’années requis pour brûler une superficie équivalente à l’ensemble du secteur visé.

Écologie – Étude des liens qui existent entre les organismes vivants (microorganismes, plantes et animaux, y compris les humains), et des liens qui existent entre les organismes et leur milieu environnant.

Écosystème – Communauté d’organismes, y compris les humains, et son environnement vivant qui interagissent et sont intimement liés par toutes sortes de processus biologiques, chimiques et physiques. Les écosystèmes sont souvent interreliés dans d’autres écosystèmes élargis.

Édifice fédéral du patrimoine – Tout édifice fédéral ayant été désigné par le ou la ministre du Patrimoine canadien à la suite d’une recommandation du Bureau d’examen des édifices fédéraux du patrimoine.

Effets cumulatifs – L’incidence combinée des agents de perturbation causés par l’être humain qui est supérieure à la somme des incidences individuelles découlant de leur interaction.

Énoncé d’intégrité commémorative – Préparé pour le lieu historique national du Col-Rogers, ce document précise le motif invoqué pour souligner ce lieu d’importance nationale. On y expose la gamme de valeurs patrimoniales qui se rapportent à la protection et à la mise en valeur de ce lieu historique, de même que les objectifs visés pour la réalisation de ces valeurs. Produit en 1998 par Parcs Canada.

Énoncé d’intégrité écologique – Document qui permet de comprendre l’état de l’intégrité écologique dans un parc et ce qu’il faut faire pour la préserver ou la rétablir.

Espèces indigènes – Organismes qui n’ont pas été introduits, directement ou indirectement, en raison de l’activité humaine, mais que l’on trouve plutôt à l’état naturel dans un secteur donné.

Espèces non indigènes – Espèces que l’on ne trouvait pas à l’état naturel dans l’écosystème local jusqu’à tout récemment. Leur arrivée dans l’écosystème a été favorisée par l’activité humaine et/ou le développement.

Flore – Vie végétale; les espèces végétales d’un secteur donné.

Forêt ancienne – En Colombie-Britannique, ce sont les écosystèmes qui sont dominés par de gros conifères de plus de 220 ans et qui sont composés d’un mélange de gros arbres vivants, de gros arbres morts tombés ou debout et d’un couvert à plusieurs niveaux d’arbres plus jeunes.

Gérance – Gestion de ressources patrimoniales de manière qu’elles puissent être transmises aux générations futures en ayant conservé leur intégrité.

Gestion adaptative – Permet de garantir la souplesse nécessaire pour revoir les décisions prises, les réévaluer et les modifier au besoin, à la lumière de nouveaux renseignements

Gestion des ressources culturelles (GRC) – S'entend de la pratique généralement reconnue touchant à la conservation et à la mise en valeur des ressources culturelles. À Parcs Canada, la gestion des ressources culturelles englobe la mise en valeur et l'utilisation ainsi que la conservation des ressources culturelles.

Incidence sur l’environnement – Effets de l’interaction humaine sur les ressources naturelles et culturelles.

Intégrité commémorative – Un lieu historique national possède une intégrité commémorative lorsque :

  • les ressources qui sont directement liées aux motifs qui justifient la création d’un lieu historique national ne sont ni endommagées ni menacées;
  • lorsque les motifs invoqués pour justifier sa désignation comme lieu historique national sont clairement communiqués au public et 
  • lorsque ses valeurs patrimoniales (y compris celles qui ne sont pas liées aux motifs de sa désignation à titre de lieu historique national) sont respectées dans toutes les prises de décision concernant le lieu.

Intégrité écologique – L'état d'un parc jugé caractéristique de la région naturelle dont il fait partie et qui sera vraisemblablement maintenu, notamment les éléments abiotiques, la composition et l'abondance des espèces indigènes et des communautés biologiques ainsi que le rythme des changements et le maintien des processus écologiques. 

Intervenants – Personne ou organisme qui s’intéresse au parc national des Glaciers, au parc national du Mont-Revelstoke ou au lieu historique national du Col-Rogers. Il peut s’agir d’organismes gouvernementaux et non gouvernementaux, d’entreprises commerciales et d’organisations à but lucratif et à but non lucratif.

Paysage culturel – Toute étendue géographique ayant été modifiée ou influencée par l’activité humaine, ou à laquelle est conférée une signification culturelle spéciale.

Principe de prudence – Lorsqu’il y a une incertitude en raison d’un manque d’information fiable au sujet de l’incidence possible d’une mesure ou de l’absence d’intervention, la prudence exige d’adopter l’approche qui est la moins susceptible d’entraîner des conséquences négatives.

Processus écosystémiques – Moteurs qui alimentent les écosystèmes. Ils sont habituellement associés aux événements naturels qui sont nécessaires pour soutenir les écosystèmes. La biodiversité, les profils du paysage et les changements dans l’état de l’écosystème résultent des processus écosystémiques.

Programme de diffusion externe – Programme d’interprétation à distance qui amène les gens à comprendre le patrimoine naturel et culturel du Canada et à l’apprécier à sa juste valeur.

Remise en état – Processus de ramener un secteur, une ressource naturelle ou un écosystème à un état particulier ou dans une condition donnée. La remise en état peut se faire passivement, par le biais des processus naturels, ou activement, par l’intervention de l’humain.

Ressource culturelle – Oeuvre humaine ou endroit présentant des signes évidents d’activités humaines ou ayant une signification spirituelle ou culturelle, dont la valeur historique a été reconnue.

Ressources culturelles de niveau I – Ressources culturelles qui sont d’importance nationale et qui sont directement liées à l’intention commémorative d’un lieu historique national. Niveau le plus élevé accordé à une ressource culturelle placée sous la garde de Parcs Canada.

Ressources culturelles de niveau II – Ressources culturelles qui ne sont pas directement liées à l’intention commémorative d’un lieu historique national, mais qui possèdent d’importants aspects historiques.

Riverain – Se dit des terres qui bordent les cours d’eau. Désigne aussi les plantes et les animaux qui sont associés à ces terres.

Surveillance – Recueillir de l’information de façon conséquente sur une période donnée au sujet d’un organisme ou d’un groupe d’organismes vivants ou d’éléments non vivants pour en déterminer le statut, l’abondance, la répartition de même que l’interaction avec les autres organismes ou le milieu.

Système de gestion environnementale (SGE) – Mécanisme général de gestion des questions environnementales d’un organisme. Il comprend la structure de l’organisation, les activités de planification, les responsabilités, les pratiques, les procédures, les processus et les ressources pour l’élaboration, la réalisation et l’examen des objectifs de gestion environnementale d’un organisme. Le SGE constitue aussi un système vérifiable pour la documentation, le suivi, la gestion et l’amélioration du rendement au chapitre de l’environnement.

Tourisme patrimonial – Immersion dans l’histoire naturelle, le patrimoine humain, les arts, la philosophie et les institutions d’une autre région ou d’un autre pays qui permet de comprendre le patrimoine d’une nation, d’y être sensibilisé et d’y donner son appui.

Unité de gestion – Division administrative créée par Parcs Canada, qui se charge de la gestion et de l’administration d’un ou de plusieurs parcs nationaux, lieux historiques nationaux ou canaux historiques.


< Page précédente  | Table des matières  | Page suivante  >