Plan directeur

Introduction

Le canal de Sainte-Anne-de-Bellevue

Une écluse sur une voie navigable

Situé à l’extrémité ouest de l’île de Montréal, face à l’île Perrot, le canal de Sainte-Anne est doté d’une écluse qui permet aux embarcations de franchir une dénivellation d’un mètre et de communiquer entre les bassins du lac Saint-Louis et du lac des Deux-Montagnes.

Le canal de Sainte-Anne constitue la porte d’entrée de l’axe fluvial de la rivière des Outaouais. De plus, il s’inscrit dans un triangle nautique qui permet de relier Montréal, Ottawa et Kingston, avec le concours des canaux de Carillon, Rideau et du Saint-Laurent.

À l'arrière-plan, le passage canalisé protégé par les levées de terre de la digue Becker
Vue aérienne de l’emplacement du canal historique de Sainte-Anne-de-Bellevue (1975)
© Parcs Canada / photo Robert Piette / nég. 154/PA/PR6/S-01-1

Faisant concurrence à une première écluse privée localisée à Vaudreuil, le canal de Sainte-Anne permet la navigation sur l’axe de l’Outaouais depuis 1843. Les ouvrages de navigation ayant évolué au même rythme que progressait le trafic maritime, le site recèle de nos jours plusieurs ressources et vestiges datant des XIXe et XXe siècles, alors que l’essor de la navigation de plaisance a transformé ce lieu en un espace récréatif à valeur patrimoniale.


< Page précédente  | Table des matières  | Page suivante  >