Annexe B

Mise en œuvre du plan directeur du LHNC du Canal-Rideau de 1996

Le plan directeur de 1996 présentait un programme complet de conservation et de mise en valeur du canal, et de prestation de services de qualité aux visiteurs. Le plan a été approuvé juste avant un important examen des programmes dans l’ensemble du gouvernement, ce qui a entraîné une forte diminution des ressources disponibles pour la mise en œuvre des mesures prévues dans le plan de 1996. Malgré ces réductions, le LHNC du Canal-Rideau a pu réaliser un grand nombre des mesures prévues dans le plan, grâce à une meilleure utilisation des ressources existantes et à des partenariats avec divers intervenants du corridor du canal.
Les paragraphes qui suivent résument les mesures qui avaient été décrites dans le plan de 1996 (en italiques) et comment elles ont été réalisées, depuis la production du plan.  

Gestion des ressources culturelles (section 6.2, Plan de 1996)

Ouvrages de génie

Préserver les ouvrages de génie historiques actuels et conserver le fonctionnement manuel des écluses, des ponts et des barrages

Les ouvrages de génie historiques ont été préservés dans la mesure du possible, compte tenu des ressources disponibles. Le fonctionnement manuel de ces ouvrages n’a pas été modifié et il ne le sera pas non plus.

Élaborer un programme de surveillance et d’entretien des ouvrages de génie

Le LHNC du Canal-Rideau a instauré un programme de surveillance et d’entretien afin d’entretenir les ouvrages de génie en temps opportun. Une équipe effectue les travaux nécessaires d’une manière conforme aux principes et aux pratiques de la Politique sur la gestion des ressources culturelles. D’autres travaux à grande échelle sont confiés à contrat. Des exemples en sont les écluses de Merrickville, de Beveridges et d’Old Slys.

Entreprendre tous les travaux sur les principaux ouvrages de génie selon la conception et les matériaux d’origine

L’équipe d’entretien du canal a entrepris des réparations d’une manière conforme à la conception et aux matériaux d’origine.

Bâtiments

Préserver les bâtiments d’importance historique nationale (niveau 1)

Tous les bâtiments de niveau 1 du canal ont été préservés selon les principes et les pratiques de la Politique sur la gestion des ressources culturelles.

Évaluer les qualités historiques des bâtiments de niveau 2 et préserver dans la plus grande mesure du possible leurs matériaux historiques

Les bâtiments du canal de niveau 2 ont été entretenus selon les principes et les pratiques de la Politique sur la gestion des ressources culturelles. La seule exception est la maison sur l’île Colonel By qui n’a pas été entretenue faute de fonds. Ce bâtiment sera démoli lorsqu’il ne pourra plus être entretenu.

Préserver les caractéristiques évolutives des bâtiments du LHNC du Canal-Rideau

Les caractéristiques évolutives des bâtiments du LHNC du Canal-Rideau sont évaluées et seront conservées.

Entreprendre un inventaire des bâtiments du LHNC du Canal-Rideau et élaborer des lignes directrices sur l’entretien

Parcs Canada n’a pas dressé d’inventaire des bâtiments du LHNC du Canal-Rideau et n’a pas non plus rédigé de lignes directrices sur l’entretien. Ces mesures seront prises dans le cadre du programme général de surveillance et d’entretien des cinq prochaines années. Les lignes directrices sur l’entretien feront partie de l’engagement de Parcs Canada d’assurer l’intégrité commémorative des ressources culturelles du canal.

Compétences en matière de patrimoine

Dresser un répertoire des compétences nécessaires à l’exploitation et à l’entretien du canal

Les compétences nécessaires à la préservation des valeurs historiques du canal sont utilisées et transmises dans le cadre de la conservation de la trame historique du canal.

Ressources archéologiques

Établir un plan de gestion des ressources archéologiques afin de protéger ces ressources

Un plan n’a pas été dressé, mais les ressources archéologiques situées sur des terres de réserve du canal ont été protégées et des fouilles ont eu lieu pour prévenir les perturbations souterraines. Il n’y a pas eu d’inventaire ni d’évaluation des ressources archéologiques sur les terres de réserve du canal. Ces mesures ont été prévues dans le plan directeur révisé comme un élément de faible priorité. Parcs Canada a réalisé un inventaire et une évaluation des ressources archéologiques du lit du canal. 

Paysages culturels

Protéger et améliorer les paysages culturels des postes d’éclusage du canal

Les caractéristiques du paysage culturel des postes d’éclusage ont été préservées et de nouvelles utilisations et activités protègent le caractère historique de ces endroits.

Entreprendre des recherches, l’inventaire et l’évaluation des paysages des postes d’éclusage

Cette mesure n’a pas été réalisée en raison d’un manque de ressources. Les ressources culturelles des paysages des postes d’éclusage seront évaluées lorsque de nouvelles installations seront proposées.

Examiner la faisabilité de rétablir les paysages d’époque à certains postes d’éclusage

Cette mesure n’a pas été réalisée et elle n’est pas prévue dans le présent plan directeur.

Élaborer des règlements commerciaux pour les activités commerciales dans le canal

Le Règlement sur les canaux historiques a été modifié pour donner l’orientation appropriée en matière d’activités commerciales.

Aliéner les terrains qui ne sont pas requis pour la protection des ressources patrimoniales et l’exploitation du canal

Le LHNC du Canal-Rideau possède un programme actif d’aliénation des terrains excédentaires et continuera à l’appliquer.

Partager l’expertise en gestion des ressources culturelles, promouvoir la gérance du patrimoine culturel et s’assurer que le personnel applique la Politique sur la gestion des ressources culturelles dans la prise de décisions

En tant que principal organisme fédéral de protection du patrimoine dans le corridor du canal, Parcs Canada a fait preuve de leadership en gérant le canal selon les principes et les pratiques de la Politique sur la gestion des ressources culturelles.

Planification municipale et aménagement des rives

Participer à la planification municipale et au processus d’aménagement des rives

Le LHNC du Canal-Rideau a utilisé les énoncés stratégiques de la section 6.2.4 du plan directeur de 1996 pour influencer l’aménagement des rives et la planification. Il a commenté les plans officiels des municipalités, les modifications des plans officiels, les règlements de zonage, les dérogations mineures, les plans de lotissement et d’autres initiatives de planification et d’aménagement des municipalités et du secteur privé. Grâce à sa participation, les politiques municipales de planification et d’aménagement reconnaissent la nécessité de protéger les valeurs naturelles, culturelles, pittoresques et récréatives du canal. Le plan directeur révisé contiendra un grand nombre des mêmes politiques et l’engagement à préparer un guide complet de Parcs Canada sur l’aménagement des rives, les ouvrages en milieu aquatique, les routes et les franchissements par desserte du canal. Les politiques contenues aux annexes III et IV du plan de 1996 seront intégrées à ce guide complet.

Encourager la protection du caractère patrimonial du corridor du canal par les municipalités et les propriétaires fonciers privés

L’étude sur le paysage culturel et la participation à l’examen de l’aménagement des rives ont été les principaux moyens auxquels Parcs Canada a recouru pour encourager la protection et un développement respectueux du patrimoine.

Gestion de l’écosystème

Protéger les milieux humides le long du corridor du canal au moyen d’inventaires, de plans de gestion des ressources, de plans municipaux et d’ententes de gestion

La politique provinciale sur les milieux humides a permis de mieux les protéger, grâce à des désignations dans les plans officiels. Des contraintes de ressources n’ont pas permis à Parcs Canada d’entreprendre de grandes études. Toutefois, des partenariats (Étude sur la biodiversité en collaboration avec le Musée de la nature et la Rideau Valley Conservation Authority) ont été formés en vue de programmes d’inventaire et de surveillance. Ces partenariats ont permis de recueillir davantage d’information sur la situation géographique et l’état de milieux humides indispensables et de sensibiliser le public à leur valeur.

Protéger l’habitat des poissons dans le canal

La construction d’ouvrages maritimes et le dragage sont rigoureusement limités pour assurer la protection des habitats de poissons. Des corrections mineures ont été apportées aux méthodes de gestion des eaux pour protéger la frai.

L’information sur l’habitat des poissons et la sensibilisation du public à l’importance de la protection de ces habitats ont augmenté grâce à des programmes coopératifs d’inventaire.

Gérer la végétation aquatique submergée dans le chenal de navigation

Le LHNC du Canal-Rideau possède un programme annuel de contrôle afin de nettoyer le chenal de navigation de la végétation aquatique submergée, là où elle nuit à la navigation.

Contribuer à l’amélioration de la qualité de l’eau

Parcs Canada a contribué à l’amélioration de la qualité de l’eau en protégeant les milieux humides, en participant à l’examen de l’aménagement des rives et en gérant ses installations selon les normes environnementales les plus élevées.

Réaliser une étude sur la gestion des eaux afin de réduire les effets de la gestion des eaux sur le poisson et la faune

L’étude sur la gestion des eaux du canal Rideau a relevé des corrections mineures à apporter aux méthodes de régularisation du débit d’eau pour mieux protéger le poisson et la faune. Ces corrections ont été apportées.

Procéder au besoin à des évaluations environnementales

Toutes les activités de Parcs Canada et du secteur privé sur le lit du canal font l’objet d’une évaluation pour s’assurer qu’elles n’auront aucun effet néfaste sur l’environnement.

Établir des points de repère afin de mesurer le changement environnemental et les effets cumulatifs

Des points de repère n’ont pas été établis, et le plan directeur révisé en prévoit l’établissement.

Tourisme patrimonial

Mener des études sur l’utilisation par les visiteurs

Le LHNC du Canal-Rideau a un programme permanent d’études sur l’utilisation par les visiteurs qui contribuent à déterminer les installations, les services et les programmes nécessaires.

Offrir des installations et des services de qualité aux postes d’éclusage

Des améliorations ont été apportées pour offrir des installations et des services de qualité aux postes d’éclusage.

Avec d’autres intérêts, promouvoir le corridor du canal en tant que destination touristique

Le LHNC du Canal-Rideau participe activement, en collaboration avec l’industrie touristique, à la promotion de la route patrimoniale Rideau, en tant que destination touristique.

Promouvoir le canal Rideau en collaboration avec les canaux de l’État de New York et du Québec ainsi que la Voie-Navigable-Trent--Severn

Les quatre canaux travaillent en collaboration à la promotion de la navigation de plaisance dans les canaux du nord-est de l’Amérique du Nord.

Établir et entretenir des relations de travail avec les canaux en Grande-Bretagne et en Europe

Le canal Rideau a été jumelé au canal Caledonia en Écosse et entretient des liens réguliers avec d’autres canaux, par le biais de la World Canal Conference.

Encourager le secteur privé à offrir des installations et des services qui répondraient aux besoins des visiteurs et des résidants du corridor du canal

Le personnel du LHNC du Canal-Rideau collabore avec des groupes voués au tourisme afin de voir les possibilités d’implantation d’installations et de services touristiques par le secteur privé. 

Activités récréatives

Évaluer les répercussions des activités récréatives et les gérer au moyen de l’éducation populaire et de l’application de la réglementation

Certains progrès ont été réalisés dans ces domaines. Des problèmes particuliers demeurent et ils sont abordés dans le plan révisé.

Entreprendre des études sur la capacité d’accueil de plaisanciers, là où elles s’imposent

Aucune étude sur la capacité d’accueil de plaisanciers n’a été entreprise.

Sécurité du public

Examiner la nécessité d’instaurer une limite de vitesse dans le canal

Il n’est pas prévu d’imposer une limite de vitesse dans le canal.

Instaurer des limites de vitesse et des restrictions concernant le sillage dans les chenaux étroits et les aires encombrées 

De nouvelles zones où la vitesse et le sillage sont limités, ont été créées au cours des cinq dernières années.

Facilité d’accès

Fournir au besoin l’accès aux personnes à mobilité réduite

La plupart des lieux et des services pour les visiteurs sont d’accès facile.