11.0 GESTION DES EAUX

11.1 Aperçu des méthodes actuelles de gestion de l’eau

Le canal Rideau gère les débits d’eau dans la majeure partie des bassins hydrographiques des rivières Cataraqui et Rideau, soit directement, soit par le biais d’ententes avec d’autres organismes. Parcs Canada s’efforce de maintenir des niveaux d’eau suffisants dans le chenal de navigation pour assurer la sécurité du réseau. De plus, on produit de l’hydroélectricité en plusieurs endroits, un bon nombre de collectivités et d’exploitations agricoles soutirent de l’eau du canal et les utilisations récréatives et l’environnement naturel s’appuient tous deux sur un régime stable de gestion des eaux.

En général, les barrages situés sur la majorité des lacs qui se trouvent dans le canal sont exploités selon le même modèle tous les ans. Le niveau de chacun des lacs est abaissé à son niveau hivernal à la fin de l’automne et ce niveau est maintenu jusqufévrier. Les lacs qui contiennent des populations de truite grise atteignent leur niveau le plus bas le 15 octobre, date qui coïncide avec le cycle annuel de frai. Selon la quantité de neige dans le bassin hydrographique en mars, le niveau de chacun des lacs peut être corrigé en fonction de la quantité prévue de ruissellement et tout abaissement qui en résulte est limité au niveau minimum du lac, atteint l’automne précédent. Cette contrainte vise à rendre plus fructueuse la frai de la truite grise, notamment dans les lacs Bobs, Crow et Big Rideau.

Les opérations printanières ont pour objet de remplir les lacs, tout en prévenant les inondations locales ou les débit sortants excessifs, ce qui peut entraîner la formation d’embâcles et des inondations. Les lacs sont maintenus au « niveau plein » presque le plus longtemps possible, tout en respectant les besoins du débit en aval; cependant, quand on y ajoute les pertes par évaporation, on constate une diminution graduelle du niveau d’eau tout au long de l’été.

Pendant la saison de navigation, on tire des lacs réservoirs un débit suffisant pour maintenir une profondeur minimum de 1,6 m (5 pi) tout le long du canal. La majeure partie de ce débit est nécessaire pour compenser les pertes par évaporation et transpiration, qui peuvent dépasser le ruissellement des pluies pendant l’été (p. ex., le lac Big Rideau perd de un à deux centimètres par jour). Pour cette raison, il y a souvent un prélèvement important dans ces lacs, à la fin de l’été.

Le canal Rideau utilise ses méthodes de gestion des eaux pour réduire les répercussions sur les activités récréatives et l’environnement naturel. Par exemple, les restrictions de débit à certains endroits au printemps protègent la frai annuelle du brochet, et la régularisation des débits de certains lacs réservoirs, si possible, contribue à préserver l’eau pour les activités récréatives et la faune dans ces lacs.

La gestion des eaux est essentiellement une question d’équilibre entre des besoins concurrents. Lorsque le volume d’eau est limité, il faut remplir les lacs pendant le ruissellement printanier, tout en s’efforçant de réduire au minimum les menaces d’inondation, de sorte qu’il y ait des niveaux d’eau suffisants pour répondre aux besoins récréatifs, aux divers besoins de la pêche à différents moments de l’année, et tout en s’assurant qu’il y aura assez d’eau pour la navigation tout au long de la saison. Il s’agit d’une tâche difficile, compliquée par les aléas des conditions météorologiques.

Barrage de Poonamalie
Barrage de Poonamalie, Kerry McGonigal

Le barrage de Poonamalie est une structure moderne qui contrôle le niveau des lacs Lower Rideau et Big Rideau.

11.2 Enjeux liés à la gestion des eaux

Les principaux problèmes suivants ont été définis dans la Rideau Canal Water Management Study (1994), et par diverses discussions avec des intervenants.

  • Répercussions des méthodes de gestion des eaux sur l’écosystème aquatique.
  • Niveau d’eau élevé dans les lacs Rideau au printemps.
  • Effets de l’exploitation de centrales d’hydroélectricité sur les niveaux d’eau.
  • Effets des prélèvements dans les lacs réservoirs sur l’utilisation récréative et l’écosystème aquatique.
Barrage d’Edmonds
Barrage d’Edmonds, Collection de photographies du canal Rideau

Le barrage d’Edmonds est un déversoir type qui maintient un niveau d’eau adéquat pour la navigation.

11.3 Politiques de gestion des eaux

  • Les dispositions de la Politique sur les canaux historiques obligent Parcs Canada à assurer des profondeurs d’eau suffisantes pour la navigation, dans le chenal de navigation, comme le montrent les tableaux hydrographiques du canal.
  • Les inondations seront réduites par la gestion du système de régularisation des eaux, tout en reconnaissant que la capacité de réduire les inondations dépend des conditions météorologiques, de la nature du réseau et de la conception des ouvrages de régularisation des eaux.
  • Les méthodes de gestion des eaux sont mises en œuvre de façon à nuire le moins possible à l’environnement aquatique et à l’utilisation récréative du canal.
  • Les répercussions des prélèvements dans les lacs réservoirs sur les activités récréatives et l’environnement aquatique seront réduites au minimum par une régularisation plus précise des débits d’eau, lorsqu’il sera possible de le faire.
  • L’exploitation de centrales d’hydroélectricité sera conforme à la Politique sur les canaux historiques.
Poste d'éclusage de Jones Falls
POSTE D'ÉCLUSAGE DE JONES FALLS