Rapport d'étape sur la mise en oeuvre des recommandations de la Commission sur l'intégrité écologique des parcs nationaux du Canada

DEUXIÈME PARTIE

Mesures pour donner suite aux recommandations de la commission sur l'intégrité écologique

La deuxième partie du présent rapport décrit les mesures qui ont été, sont ou seront prises pour donner suite aux 127 recommandations de la Commission sur l'intégrité écologique. Un tableau présente cette information dans l'ordre des chapitres du rapport de la Commission sur l'intégrité écologique. Chaque recommandation fait l'objet d'une entrée, mais par souci de concision, nous n'avons pas reproduit les nombreuses sous-recommandations du rapport. Parcs Canada reconnaît néanmoins l'importance de ces sous-recommandations, et les mesures décrites ci-après s'y rapportent tout autant qu'aux recommandations principales.

Les définitions suivantes sont utilisées pour décrire le degré de réalisation des mesures :

FAIT: La mesure prise pour mettre en oeuvre la recommandation est complétée.

EN COURS: L'orientation initiale a été déterminée et l'action va être entreprise progressivement, ou il y a encore du travail à accomplir avant que la mise en oeuvre ne soit terminée.

FINANCEMENT: La recommandation ne peut être mise en oeuvre sans ressources supplémentaires et il faudra recourir à une demande de financement.

Dans quelques cas, aucune de ces définitions ne s'applique.

Chapitre 1 : Une obligation sacrée
Recommandation de la Commission Considérations Mesures
(1-1) Nous recommandons que la définition suivante soit adoptée pour désigner l'intégrité écologique : « C'est l'état d'un écosystème jugé caractéristique de la région naturelle dont il fait partie, plus précisément par la composition et l'abondance de ses espèces indigènes et de ses communautés biologiques ainsi que par le rythme des changements et le maintien des processus écologiques. »   FAIT. La nouvelle Loi sur les parcs nationaux du Canada contient la définition suivante de l'intégrité écologique : « L'état d'un parc jugé caractéristique de la région naturelle dont il fait partie et qui sera vraisemblablement maintenu, notamment les éléments abiotiques et l'abondance des espèces indigènes et des communautés biologiques ainsi que le rythme des changements et le maintien des processus écologiques. »"