Partie III - Politique sur la gestion des ressources culturelles

3.0 Activités de gestion des ressources culturelles

3.1 Direction ministérielle
3.2 Planification
3.3 Recherche
3.4 Conservation
3.5 Mise en valeur


3.1 Direction ministérielle

Parcs Canada veille à l'application des principes et de la pratique de la gestion des ressources culturelles dans toutes les activités qui peuvent avoir des incidences sur les ressources culturelles et leur caractère historique.

3.1.1
Les principes et la pratique de la gestion des ressources culturelles s'appliquent aux contrats, locations, permis, concessions ou ententes qui concernent des ressources culturelles administrées par Parcs Canada.


3.2 Planification

Une planification efficace précise les façons de sauvegarder et de mettre en valeur les ressources culturelles. Les activités de planification découlent des objectifs de la politique et sont conformes à ses principes. Par le biais de ces activités, Parcs Canada veille à ce que les éléments d'une saine gestion des ressources culturelles soient en vigueur dans tous les systèmes et processus.

L'orientation à long terme de la gestion des ressources culturelles des parcs nationaux, des lieux historiques nationaux et des canaux historiques est donnée dans les plans de gestion et de services respectifs.

3.2.1
Étant donné la nature multidisciplinaire de la gestion des ressources culturelles, la planification doit intégrer en temps opportun les contributions des disciplines pertinentes.

3.2.2
Le plan de gestion d'un lieu historique national est fonction des objectifs de commémoration qui sont à l'origine de sa désignation et de son acquisition. Les thèmes principaux qui y sont élaborés doivent être conformes à cette désignation. Si, à la suite de recherches ultérieures, il en ressort qu'un thème majeur doit être modifié, la question est soumise à la Commission des lieux et monuments historiques du Canada. Le but du plan de gestion est d'assurer l'intégrité commémorative des lieux historiques nationaux et l'application des principes et de la pratique de la gestion des ressources culturelles.

3.2.3
Le plan de gestion des lieux historiques nationaux ayant été désignés Sites du patrimoine mondial doit comprendre des stratégies pour la protection et la promotion des valeurs qui ont mené à cette désignation internationale.

3.2.4
Le plan de gestion concernant les ressources culturelles d'un parc national doit traiter de ces ressources selon les termes de la présente politique et respecter les thèmes de l'histoire humaine retenus pour ce parc.

3.2.5
Étant donné que les ressources culturelles sont gérées dans l'intérêt de la population, la consultation du public sera un élément primordial des processus de planification. Les principes de la présente politique doivent être pris en considération dans tous les programmes de participation du public touchant la gestion des ressources culturelles.

3.2.6
Parcs Canada coopère activement avec d'autres organismes relativement au partage des responsabilités se rapportant à la gestion des ressources culturelles en matière d'aménagement du territoire, de tourisme et de marketing.

3.2.7
Si, à la suite de l'acquisition ou de la création d'un parc national, d'un lieu historique national ou d'un canal historique, des terres ou des biens meubles supplémentaires doivent être adjoints pour atteindre les objectifs du programme, leur choix et leur acquisition se feront conformément aux processus de planification et aux pouvoirs établis.

3.2.8
Pour une gestion efficace des activités publiques au sein de lieux historiques nationaux administrés par Parcs Canada, des règlements sont parfois nécessaires. Le cas échéant, Parcs Canada applique des règlements établis à partir des pouvoirs légaux appropriés.


3.3 Recherche

Des recherches et des études suivies sont effectuées, car elles sont essentielles à une gestion efficace des ressources culturelles. La recherche est nécessaire à la réalisation des objectifs de conservation, à une interprétation de haute qualité et à l'avancement des connaissances.

3.3.1
Les activités qui peuvent affecter les ressources culturelles ainsi que leur mise en valeur doivent se fonder sur la recherche et ses résultats.

3.3.2
Les résultats de la recherche sont mis à la disposition du public au moyen de publications ou d'autres médias.

3.3.3
Parcs Canada collabore avec des professionnels, des organismes de recherche et des particuliers dans la poursuite d'objectifs communs.


3.4 Conservation

La conservation est l'ensemble des activités visant la protection d'une ressource culturelle de façon à lui conserver sa valeur historique et à prolonger son existence. Les disciplines vouées à la conservation touchent divers domaines ou types de ressources culturelles. Toutes les disciplines partagent une notion élargie de la conservation et reconnaissent que les stratégies de conservation s'inscrivent dans un cadre d'activités qui vont de la plus légère intervention à la plus élaborée, c'est-à-dire de l'entretien jusqu'à la modification de la ressource culturelle.

3.4.1 Généralités

3.4.1.1
Dans la planification des activités de conservation, Parcs Canada assure d'abord et avant tout la protection fondamentale de ses ressources culturelles. Cependant, sa principale obligation reste la protection et la mise en valeur des ressources reconnues d'importance historique nationale.

3.4.1.2
Dans le cadre de ses activités de conservation, Parcs Canada porte une attention toute particulière aux principes de respect de la forme et du matériau existants qui confèrent à une ressource culturelle son caractère historique. Les activités de conservation supposent donc le moins d'interventions possibles.

3.4.1.3
En traitant de questions concernant la protection de matériau existant et l'amélioration par voie de modification à des fins de mise en valeur, Parcs Canada applique les cinq principes de la gestion des ressources culturelles pour déterminer le type d'intervention le plus approprié. C'est le respect de la valeur historique qui est alors la principale considération.

3.4.1.4
Pour déterminer le type d'intervention le plus approprié en matière de conservation, on tient compte des facteurs suivants :

i) le caractère historique de la ressource culturelle tel que déterminé lors de son évaluation;
ii) l'état physique, l'intégrité et le contexte de la ressource;
iii) l'impact de l'intervention sur l'intégrité du matériau et du caractère historique;
iv) la documentation et l'information disponibles;
v) les possibilités de mise en valeur et d'utilisations appropriées de la ressource; et
vi) les ressources financières et humaines disponibles.

3.4.1.5
Les activités de conservation comprenant une certaine forme de remplacement du matériau comptent parmi celles où les interventions tirent le plus à conséquence et elles ne sont envisagées qu'en dernier recours.

3.4.1.6
La reproduction, la réplique ou la reconstruction d'une ressource culturelle sont considérées comme des moyens d'interprétation et non comme des activités de conservation. Ces types d'intervention sont donc traités à la section 3.5.2 portant sur l'interprétation.

3.4.2 Entretien
La conservation englobe non seulement les interventions uniques sur une ressource culturelle, mais également l'entretien courant et cyclique. Parcs Canada a recours à ce genre d'entretien afin d'atténuer l'usure et la détérioration de la ressource sans en altérer le rendement, l'apparence ou l'intégrité.

3.4.3 Préservation
La préservation comprend les activités de conservation qui visent à consolider et à entretenir la forme, le matériau et l'intégrité physique d'une ressource. Elle englobe aussi les mesures de protection à court terme, de même que les interventions à long terme visant à retarder la détérioration ou à prévenir les dommages. La préservation prolonge la durée d'une ressource en lui fournissant un environnement sûr et stable.

Les activités de préservation doivent être discrètes et, dans le cas des mesures provisoires, doivent être aussi réversibles que possible, de façon à ne pas compromettre les choix de conservation à long terme. Dans le cas des mesures à long terme, elles assurent la stabilité et la sécurité de la ressource, afin de garantir son utilisation par un entretien régulier.

3.4.4 Modification
La modification regroupe les activités de conservation qui peuvent altérer la forme ou les matériaux existants par des traitements, des réparations, le remplacement des parties manquantes ou détériorées, ou le recouvrement de formes et de matériaux antérieurs connus. La modification suppose donc un niveau d'intervention plus élevé que la préservation. Les modifications peuvent être faites pour satisfaire à de nouvelles utilisations ou exigences compatibles avec le caractère historique d'une ressource, comme dans le cas de la réhabilitation, ou pour en révéler, recouvrer ou mettre en valeur un état antérieur connu (restauration). La modification peut entraîner le remplacement de certains matériaux.

3.4.4.1
Pour toute intervention de modification, Parcs Canada s'appuie sur la connaissance approfondie et le respect du caractère historique d'une ressource et, plus particulièrement, des aspects liés à la forme et au matériau existants.

3.4.4.2
Parcs Canada évalue les répercussions des modifications proposées sur le caractère historique des ressources culturelles et en tient compte. Il repère les incidences des modifications à l'aide des principes de gestion des ressources culturelles, c'est-à-dire les principes de valeur, d'intérêt du public, de compréhension, de respect et d'intégrité.

3.4.4.3
La restauration est une activité de modification qui exige des preuves évidentes et une connaissance approfondie des formes et des matériaux antérieurs que l'on veut recouvrer.

3.4.4.4
En ce qui concerne les lieux, les bâtiments et les ouvrages, la modification peut comprendre des activités de restauration fidèle et de réhabilitation, à des fins de sécurité, d'accès et de protection d'une ressource.

i) La restauration fidèle est la reconstitution précise de la forme, du matériau et des détails antérieurs d'un lieu, d'un bâtiment ou d'un ouvrage, par l'enlèvement d'ajouts récents et le remplacement d'éléments manquants ou détériorés de la forme antérieure. Elle doit être fondée sur la documentation, la recherche et l'analyse. La restauration fidèle peut être considérée comme une activité de mise en valeur plutôt que de conservation, suivant l'intention et le degré d'intervention.
ii) La réhabilitation est la modification ainsi que la réutilisation d'une ressource de façon à satisfaire diverses exigences fonctionnelles tout en préservant le caractère historique de la ressource.

3.4.4.5
En ce qui concerne les artefacts, la modification comprend le nettoyage et la réparation, la substitution des parties manquantes et la restauration complète qui consiste à redonner à un objet une apparence antérieure connue, au moyen de méthodes de construction et de matériaux compatibles.


3.5 Mise en valeur

La mise en valeur englobe les activités, les programmes, les installations et les services, y compris l'interprétation et les activités destinées aux visiteurs, qui, directement ou indirectement, font connaître au public les lieux historiques nationaux, les parcs nationaux et les canaux historiques. À Parcs Canada, cela inclut, entre autres, la sensibilisation du public à ces endroits et l'incitation à les fréquenter, la diffusion d'information à leur sujet, l'interprétation des lieux et de leur signification, l'offre d'activités et de moyens de participation du public, et les installations et services essentiels.

3.5.1 Généralités
La mise en valeur des ressources culturelles peut fournir au public un éventail de possibilités lui permettant de comprendre, d'apprécier et de profiter des ressources.

3.5.1.1
Parcs Canada doit coordonner ses activités de telle sorte que la mise en valeur respecte la valeur historique de l'ensemble et constitue une expérience enrichissante pour le public. En connaissant la nature et les intérêts de sa clientèle, Parcs Canada peut amplifier cette expérience et adopter des méthodes adéquates de mise en valeur.

3.5.1.2
Dans la planification et la mise en oeuvre des activités de mise en valeur des ressources culturelles des lieux historiques nationaux, des parcs nationaux et des canaux historiques, Parcs Canada collabore avec des particuliers, des organisations et des agences.

3.5.1.3
Dans les lieux historiques nationaux, les nouvelles constructions doivent respecter et être compatibles avec le caractère historique du lieu. Elles ne doivent pas être conçues de façon à faire croire qu'il s'agit d'ouvrages anciens.

3.5.1.4
La signalisation relative aux lieux historiques nationaux et aux ressources culturelles doit respecter le caractère historique de ces ressources et peut également revêtir un aspect distinctif.

3.5.1.5
Parcs Canada incite les visiteurs à prendre connaissance des risques découlant de la fréquentation des ressources culturelles et à prendre des mesures pour assurer leur propre sécurité. Les qualités (valeur historique) qui rendent l'accès à une ressource culturelle souhaitable ne doivent pas subir les contrecoups de l'accès, surtout s'il est possible d'assurer la sécurité du public sans apporter de modifications.

3.5.1.6
Tous les visiteurs peuvent obtenir des renseignements sur les ressources culturelles. On offre des services ou des programmes spéciaux aux personnes handicapées qui ne peuvent pas avoir accès à une ressource, à un service ou à une installation illustrant la valeur historique des ressources culturelles.

3.5.1.7
Toutes les personnes qui fréquentent les lieux historiques nationaux relevant de Parcs Canada peuvent obtenir des renseignements sur la variété et la richesse de cette famille qu'est l'ensemble des lieux historiques et sur la façon dont ils illustrent les divers aspects de notre identité nationale.

3.5.2 Interprétation
L'interprétation tient à la révélation des sens profonds et des rapports, afin que la sensibilisation du public à la signification des ressources culturelles soit accrue. Elle comprend les activités spécialisées par lesquelles Parcs Canada communique aux visiteurs et au public la valeur historique d'endroits, d'objets, d'activités et d'événements particuliers, afin que cette valeur soit appréciée. Cette expérience peut s'effectuer sur place, par l'utilisation appropriée des ressources culturelles et par le recours à divers médias. Pour fournir un service d'interprétation efficace et expliquer clairement l'importance des ressources culturelles, il est essentiel de bien connaître les besoins et les attentes du public car cela permet de faire des choix judicieux.

3.5.2.1
Par ses activités d'interprétation, Parcs Canada fait ressortir la dimension historique des ressources culturelles mises en valeur, les thèmes historiques présentés dans un lieu historique national, un parc national ou un canal historique particulier, les liens qui existent entre les activités historiques et l'environnement naturel, ainsi que l'importance de la gestion des ressources culturelles.

3.5.2.2
Lorsqu'il existe une désignation ministérielle, l'objectif principal de l'interprétation est de communiquer ce qui est d'importance historique nationale.

3.5.2.3
Pour choisir les méthodes et les médias convenant le mieux à l'interprétation des ressources culturelles et des thèmes associés à l'histoire humaine, le Ministère se fonde sur les décisions du ministre relativement au but de la commémoration et à la forme qu'elle doit prendre, et il tient compte des facteurs suivants:

i) les visées commémoratives, ainsi que les thèmes, les buts et les objectifs du lieu historique national, du parc national ou du canal historique;
ii) la valeur historique de la ressource;
iii) le potentiel que présentent la ressource et ses thèmes sur le plan de l'interprétation;
iv) les besoins et attentes des visiteurs;
v) l'impact des activités d'interprétation sur la ressource;
vi) la disponibilité des connaissances sur lesquelles s'appuyer;
vii) les possibilités d'utilisations compatibles par les visiteurs;
viii) le lien entre les options d'interprétation spécifiques de l'endroit et son concept de mise en valeur globale; et
ix) la disponibilité des ressources humaines et financières.

3.5.2.4
Des programmes de diffusion externe sont conçus pour faire connaître et apprécier davantage les lieux historiques nationaux (y compris les canaux historiques) ainsi que les ressources culturelles des parcs nationaux et pour sensibiliser le public au patrimoine et à sa conservation.

3.5.2.5
L'interprétation est une activité continue et elle comprend le maintien, le suivi et la révision des programmes.

3.5.2.6
L'interprétation peut être tout à fait réussie sans être élaborée, car elle peut prendre diverses formes et se faire à différents niveaux. Par exemple, on peut laisser l'esprit des lieux parler de lui-même, ou encore créer un sens du passé, bien que l'un n'exclut pas l'autre. Les descriptions qui suivent ne sont que des exemples; elles n'impliquent aucune hiérarchie de moyens ou de ressources. En fait, on peut retrouver de tout dans un endroit spécifique.

3.5.2.6.1 Esprit des lieux
Dans le cas de certaines ressources culturelles, l'esprit des lieux émane de façon telle qu'il semble s'adresser directement aux visiteurs et ne nécessiter qu'un minimum d'interprétation.

On peut recourir à cette forme d'interprétation pour les ressources et les ensembles qui conservent leur fonction ou leur utilité d'origine, ou encore dont l'intégrité historique est complète. On peut également y recourir lorsque leur signification est évidente, qu'ils ne pourraient supporter de toute façon une utilisation et une exploitation plus poussée, ou dont l'intégrité serait menacée par une mise en valeur plus élaborée.

3.5.2.6.2 Moyens d'interprétation
Parcs Canada a recours à divers moyens d'interprétation comme les services personnalisés, publications, expositions et médias électroniques, lorsqu'il doit fournir des renseignements ou des précisions sur l'histoire des ressources culturelles ou les situer dans leur contexte.

3.5.2.6.3 Création d'un sens du passé
Créer un sens du passé pour le visiteur constitue une méthode interactive d'interprétation qui utilise de façon combinée des éléments comme la restauration, la reconstruction ou la reproduction exactes de ressources culturelles, la représentation volumétrique de certaines ressources, la reproduction de costumes et d'objets d'époque, les mises en scène et les reconstitutions d'activités du passé. La création d'un sens du passé est une option d'interprétation globale qui exige l'intégration de tous les aspects de la situation ou du milieu qu'on interprète (un paysage culturel, par exemple, devrait être compatible avec les ouvrages et bâtiments restaurés ou reconstruits).

Parcs Canada envisage de recourir à cette forme d'interprétation lorsque :

i) un objectif de commémoration précis exige que l'on permette au visiteur de comprendre une époque définie de l'histoire d'un lieu donné; et
ii) celle-ci est conforme aux principes de valeur, d'intérêt du public, de compréhension, de respect et d'intégrité propre au lieu et à ses ressources; et
iii) les ressources et leur décor ont conservé une intégrité historique suffisante pour permettre qu'il y soit reconstitué une situation ou un milieu au complet; et
iv) la ressource est suffisamment connue pour garantir la précision des détails; et
v) les coûts peuvent être justifiés par l'importance historique et le potentiel d'interprétation; et
vi) dans le cas de lieux établis, la demande ou les attentes des visiteurs justifient cette approche.

3.5.2.6.3.1
On peut fabriquer des reproductions et les utiliser pour l'interprétation lorsque :

i) les connaissances sont suffisantes pour assurer une reproduction exacte; et
ii) l'objet original est trop fragile ou encore on ne peut lui assurer un milieu d'exposition approprié; ou
iii) plusieurs exemplaires sont nécessaires; ou
iv) l'objet doit être manipulé ou consommé.

3.5.2.6.3.2
Si des reproductions sont utilisées, il faut l'indiquer.

3.5.2.6.3.3
Dans certaines circonstances exceptionnelles, la reconstruction ou la réplique de bâtiments, d'ouvrages ou d'ensembles peut s'avérer la meilleure façon d'expliquer au public un aspect important du passé. Une reconstruction fidèle ne peut être entreprise que :

i) si la reconstruction d'une ressource disparue constitue une contribution importante aux connaissances historiques, scientifiques ou techniques; et
ii) si les coûts de reconstruction, incluant les coûts d'entretien et d'opération, peuvent être justifiés par l'importance historique et les possibilités d'interprétation de l'ouvrage.

Si ces critères sont respectés, une reconstruction fidèle peut être envisagée seulement:

a) s'il n'existe pas de vestiges importants à préserver qui pourraient être endommagés au cours de la reconstruction; et
b) si cette mesure ne menace pas l'intégrité commémorative d'un lieu; et
c) si la recherche et l'information s'avèrent suffisantes pour garantir la précision des travaux.

3.5.2.6.3.4
La reconstruction fidèle doit respecter les ressources culturelles existantes et est identifiée et reconnue pour ce qu'elle est.

3.5.2.6.3.5
Les reproductions et les reconstructions fidèles sont par définition des travaux à caractère contemporain et, par conséquent, n'ont aucune valeur historique a priori. Cependant, en raison de leur nature particulière, elles peuvent être gérées conformément à cette politique.

3.5.3 Programmes et événements spéciaux
Grâce à des programmes et événements spéciaux, la mise en valeur des ressources culturelles associées aux lieux historiques nationaux, aux parcs nationaux et aux canaux historiques peut être intégrée à des activités connexes qui ont lieu dans la région environnante et servir à établir des partenariats.

Dans la planification de ces activités et utilisations, Parcs Canada tient compte du nombre, du type et des attentes des visiteurs, réels et éventuels, tout en reconnaissant que ces attentes ne sont pas toutes compatibles avec son mandat relativement aux lieux historiques nationaux et aux parcs nationaux.

3.5.3.1
Sont encouragées, des activités qui sont conformes aux principes de la gestion des ressources culturelles, qui conviennent au lieu historique national, au parc national ou au canal historique, et qui sont acceptables.

3.5.3.2
Lorsque cela est justifié, les programmes spéciaux peuvent être conçus pour des groupes particuliers de visiteurs.

3.5.3.3
Les utilisations particulières des ressources et l'organisation d'événements spéciaux sont encouragées lorsqu'elles aident directement le public à apprécier les thèmes historiques, les ressources et les possibilités offertes par un lieu historique national, un parc national ou un canal historique.

3.5.3.4
Les utilisations particulières des ressources et les événements spéciaux doivent respecter les ressources culturelles et leur caractère historique et ne pas nuire à la sécurité, à la compréhension et à la jouissance des visiteurs.

3.5.3.5
Certaines utilisations particulières des ressources et certains événements spéciaux qui seraient convenables en d'autres circonstances, peuvent représenter le passé d'une façon qui n'est pas tout à fait appropriée à un lieu donné. Lorsque ce genre d'utilisations ou d'événements est autorisé, les divergences doivent être signalées.

3.5.3.6
Les recherches et les études effectuées par d'autres et touchant les ressources culturelles des lieux historiques nationaux, des parcs nationaux et des canaux historiques, sont encouragées si elles respectent les principes de la présente politique et sont compatibles avec les activités offertes aux visiteurs.

3.5.4 Installations et services

3.5.4.1
Les installations et les services nécessaires pour aider le public à comprendre, à apprécier et à profiter des ressources culturelles sont fournis.

3.5.4.2
Les services et les installations peuvent être assurés par le biais de contrats, de locations, de permis, de concessions ou d'ententes.