Partie III - Politique sur la gestion des ressources culturelles

Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à la page « Contactez-nous ».

État de la question

Parcs Canada est l'un des principaux organismes chargés de la gestion des ressources culturelles au Canada. Il est responsable de la vaste gamme de ressources culturelles qui font partie de ses collections ou qui sont associées aux parcs nationaux (y compris les aires marines nationales de conservation), aux lieux historiques nationaux, aux canaux historiques et aux autres propriétés qu'il administre.

La gestion des ressources culturelles constitue une approche intégrée et globale de la gestion de ces ressources. Elle s'applique à toutes les activités qui ont un impact sur les ressources culturelles dont Parcs Canada a la responsabilité, qu'il s'agisse principalement d'en assurer la garde ou encore d'inciter le public à en saisir la valeur, à en profiter et à les utiliser judicieusement.

Pour les fins de cette politique, une ressource culturelle est une oeuvre humaine, ou un endroit présentant des signes évidents d'activités humaines ou ayant une signification spirituelle ou culturelle, dont la valeur historique a été reconnue. C'est cette valeur qui distingue les ressources culturelles des autres ressources et elle tient à ses liens ou à son association avec un ou plusieurs aspects de l'histoire humaine. Parcs Canada peut appliquer le terme ressource culturelle à des ressources très différentes les unes des autres comme les paysages culturels et leurs caractéristiques, les sites archéologiques, les bâtiments, les ouvrages, les artefacts et les dossiers qui leur sont pertinents.

Les ressources culturelles sont souvent perçues comme des ensembles ou comme un tout. Ces ensembles peuvent comprendre des biens meubles et immeubles, des ressources terrestres, souterraines ou aquatiques, et comporter des caractéristiques tant naturelles que fabriquées.

Le terme ressource culturelle englobe tant l'ensemble que les parties qui le constituent. Étant donné que le tout est toujours plus grand que les parties, la gestion efficace des ressources culturelles ne doit pas porter sur les constituantes - les ressources individuelles - au détriment de l'ensemble du lieu. C'est pourquoi la gestion des ressources culturelles comporte deux niveaux. Ainsi, elle s'applique tant à la gestion globale d'un lieu historique national ou d'un canal historique (ceux-ci pouvant eux-mêmes être considérés comme des ressources culturelles) qu'à celle des ressources culturelles particulières qui font partie d'un lieu historique national, d'un parc national ou d'un canal historique.

Gérer des ressources culturelles au bénéfice du public représente un défi considérable puisque les ressources qui sont les plus significatives sont évidemment celles dont on souhaite le plus la protection et la mise en valeur, bien que dans le cas de certains lieux sacrés situés sur des terres administrées par Parcs Canada, cela puisse ne pas être approprié. Dans l'exécution de son mandat de gestion responsabilisée, Parcs Canada doit donc déterminer comment favoriser leur fréquentation et leur compréhension par le public, tenir compte des besoins et des attentes des visiteurs et promouvoir un contact approprié avec ces ressources fragiles et irremplaçables, tout en les protégeant et en évitant de les altérer, de les consommer ou d'en diminuer la valeur. Enfin, Parcs Canada doit gérer les ressources culturelles conjointement avec les ressources naturelles dont il a la garde et choisir les méthodes les plus efficaces de protection et de mise en valeur, tout en tenant compte des ressources humaines et financières disponibles. Pour relever ce défi, il lui faut disposer d'un politique cadre globale qui aborde les ressources culturelles comme des entités autant symboliques que physiques et qui repose sur la conviction que l'héritage qui nous a été confié doit être légué aux générations futures.

La gestion des ressources culturelles s'appuie sur un solide code d'éthique qui s'exprime dans une série de principes. En pratique, la gestion des ressources culturelles fait appel à des activités professionnelles, techniques et administratives qui visent à garantir l'identification et l'évaluation de ces ressources et à intégrer la prise en considération de leur valeur historique aux mesures qui pourraient les toucher. La gestion des ressources culturelles représente la meilleure façon d'assurer l'intégrité commémorative des lieux du patrimoine culturel.

La protection et la mise en valeur des ressources culturelles font partie d'un mouvement à l'échelle mondiale qui a pour but de protéger, d'expliquer et de faire apprécier le patrimoine humain. À titre de gardien de ressources d'importance historique nationale ainsi que d'autres ressources culturelles significatives, Parcs Canada fait partie d'un réseau d'organismes nationaux et internationaux qui se partagent la responsabilité de gérer le patrimoine humain au bénéfice du public. En s'acquittant de ses responsabilités, Parcs Canada contribue à l'élaboration d'un ensemble national et international de principes et de pratiques de gestion des ressources culturelles dont il tire également avantage.

Afin de promouvoir la gestion des ressources culturelles, Parcs Canada encourage tous les responsables de ressources culturelles à mettre en application les principes et pratique de gestion des ressources culturelles. En plus de gérer les ressources culturelles dont il a la responsabilité conformément à la présente politique, Parcs Canada mettra celle-ci à la disposition de ceux qui ont la garde de ressources culturelles, y compris les propriétaires de lieux historiques nationaux.