Glossaire

A | B | C | D | E| F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z


Activité appropriée pour les visiteurs :

Il s'agit d'une activité :

  • conforme aux politiques du présent document qui permet de protéger l'intégrité écologique ou commémorative des aires patrimoniales protégées,
  • particulièrement bien adaptée aux conditions propres à une aire patrimoniale protégée, et
  • qui aide les visiteurs à apprécier, à comprendre et à découvrir les thèmes, messages et histoires des aires patrimoniales protégées.

Activité pour les visiteurs :

Activité éducative ou de loisir qui aide les visiteurs à comprendre et à apprécier les ressources du patrimoine et à en profiter.

Aire de camping saisonnier :

Secteur d'un centre de services où des lots individuels peuvent être aménagés et des bâtiments mobiles installés pendant une saison aux termes d'un permis de camping saisonnier; le permis n'accorde aucun droit sur la terre à son détenteur. Ces secteurs n'existent que dans les localités de Wasagaming (parc national du Mont-Riding) et de Waskesiu (parc national de Prince-Albert).

Aire de chalet saisonnier :

Utilisation résidentielle de terres administrées par Parcs Canada, détenue en vertu d'un bail qui restreint l'occupation du chalet à une période spécifique de l'année, généralement entre le 1er avril et le 31 octobre.

Aire du patrimoine :

Terme générique désignant des étendues géographiques qui relèvent de Parcs Canada. Ceci comprend les parcs nationaux, les aires marines nationales de conservation, les lieux historiques nationaux et les canaux historiques.

Aire marine nationale de conservation :

Aire marine désignée constituée selon la Politique sur les aires marines nationales de conservation.

Aire naturelle représentative d'intérêt canadien :

Aire naturelle illustrant de façon exceptionnelle les diverses caractéristiques géologiques, physiographiques et biologiques de la région naturelle dont elle fait partie. Les parcs nationaux éventuels sont choisis parmi ces aires naturelles représentatives d'intérêt canadien à l'intérieur de régions naturelles absentes du réseau des parcs nationaux.

Aire patrimoniale protégée :

Il s'agit:

a) d'aires protégées à cause de leurs qualités naturelles ou culturelles qui ont fait l'objet d'acquisition ou d'un contrôle d'utilisation,
b) d'aires dont la valeur patrimoniale naturelle ou culturelle est reconnue officiellement et qui nécessitent une forme quelconque de protection à long terme.

Dans le premier cas, les méthodes de gestion découlent de la désignation et dans le second, de la forme de protection. C'est pourquoi aires patrimoniales protégées inclut, mais ne se limite pas aux éléments et activités décrits dans la présente politique.

Association coopérante :

Organisme sans but lucratif, non gouvernemental et accrédité qui fournit des services au public dans les parcs nationaux, lieux historiques nationaux et canaux historiques. Les associations coopérantes et leur organisation nationale, les Partenaires des parcs canadiens, sont les principaux partenaires de Parcs Canada. Elles l'aident à s'acquitter de son mandat dans le domaine de la protection du patrimoine et de l'éducation. En raison de leurs objectifs communs, les associations coopérantes, grâce au travail de leurs bénévoles, font connaître le réseau des parcs et lieux historiques du Canada. Les recettes qu'elles obtiennent de la vente de produits thématiques et de la tenue d'événements spéciaux servent au financement des activités visant à concrétiser les objectifs d'un parc, d'un lieu historique ou d'un canal (voir Partenaires des parcs canadiens).

Auberge :

Bâtiment public qui offre un lieu d'hébergement à bon marché et surveillé, pour la nuit, pour les familles, les groupes et les personnes.


Bénévole :

Personne ou groupe ayant signé une entente afin de consacrer temps et énergie pour réaliser un projet, sans recevoir de rémunération.

Bureau d'examen des édifices fédéraux du patrimoine :

Organisme consultatif interministériel responsable de l'identification et de la détermination de la valeur patrimoniale des édifices fédéraux, de la surveillance de leur conservation et de leur utilisation continue à la suite de leur désignation.


Canal historique :

Terme administratif désignant les canaux qui sont gérés par Parcs Canada aux fins de la navigation ainsi que de la protection, jouissance et interprétation de leurs valeurs patrimoniales culturelles et naturelles. Plusieurs de ces canaux ont été désignés lieux historiques nationaux aux termes de la Loi sur les lieux et monuments historiques et sont gérés conformément à l'article de cette loi qui traite de l'administration, de la conservation et de l'entretien de ces lieux.

Commémoration :

Reconnaissance ministérielle de l'importance nationale de territoires ou de plans d'eau spécifiques au moyen d'une acquisition ou d'un accord, ou d'autres moyens jugés appropriés par le Ministre, aux fins de la protection et de la mise en valeur d'aires ou de ressources patrimoniales, et par l'érection d'une plaque ou d'un monument, etc.


De manière durable :

Façon d'utiliser les ressources qui sauvegarde leur intégrité.


Édifice fédéral du patrimoine :

Tout édifice fédéral ayant été désigné par le ministre du Patrimoine canadien à la suite d'une recommandation du Bureau d'examen des édifices fédéraux du patrimoine.

Ententes relatives au régime foncier :

Entente - bail, permis d'occupation ou concession - grâce à laquelle la Couronne autorise une personne à occuper des terres administrées par Parcs Canada.

Espèces indigènes :

Organismes qui se reproduisent naturellement dans un lieu donné, sans avoir été introduits, directement ou indirectement, par l'activité humaine.


Gestion active :

Toute mesure prescrite destinée à maintenir ou à modifier la condition des ressources physiques ou biologiques dans le but d'atteindre des objectifs précis de Parcs Canada.

Gestion des ressources culturelles :

Pratiques généralement admises de conservation et de mise en valeur des ressources culturelles, reposant sur des principes et réalisées au moyen de mesures qui intègrent des activités professionnelles, techniques et administratives afin de tenir compte de la valeur historique de ces ressources dans les interventions pouvant les affecter. À Parcs Canada, la gestion des ressources culturelles inclut leur mise en valeur, leur utilisation et leur conservation.

Gestion des risques associés aux visiteurs :

Fondé sur les politiques et directives, ce cadre décisionnel sert à élaborer les consignes de sécurité touchant les visiteurs. La gestion des risques associés aux visiteurs oriente l'évaluation des risques et les mesures subséquentes de suppression des risques. Par le biais de la gestion des risques, on détermine quels services sont adaptés aux risques existants, nouveaux, éventuels ou changeants, connexes à une aire patrimoniale protégée.


Hébergement :

  • Substantiel : Hébergement à toit fixe permanent, à faible densité d'accueil, exploité par le secteur privé sur un terrain loué, pouvant offrir aux visiteurs des services connexes comme la nourriture et la location d'équipements.
  • Traditionnel : Hébergement économique pour visiteurs, incluant différentes possibilités de camping et de services en arrière-pays et en avant-pays, des abris et des auberges exploitées par le secteur privé.

Histoire du Canada :

La relation des événements qui se sont déroulés sur le territoire de ce qui est maintenant le Canada.

Historique :

Terme fréquemment utilisé lorsque la ressource présente une importance historique ou a eu une influence sur l'histoire. Il est d'autre part employé de façon générale pour souligner une réalité historique par opposition à légendaire, fabuleux ou imaginaire. Historique réfère souvent à tout ce qui concerne l'histoire.


Immeubles en copropriété :

Propriété partagée par plusieurs personnes sur un seul immeuble en ce qui concerne les services et aménagements communs, ainsi que le terrain, mais dont les appartements restent des propriétés individuelles.

Intégrité écologique :

Ce terme s'applique à un écosystème resté intact en dépit des activités humaines et susceptible de le demeurer.

Intégrité écologique, maintien de :

Gérer les écosystèmes de telle façon à assurer la perpétuité de la diversité génétique, des espèces et des écosystèmes.

Intégrité commémorative :

On dit d'un lieu historique (lieu historique national, gare ferroviaire du patrimoine, édifice fédéral à valeur patrimoniale, etc.) qu'il possède une intégrité commémorative lorsque les ressources qui symbolisent ou représentent son importance sont intactes ou ne sont pas menacées, lorsque les motifs qui justifient son importance sont clairement expliqués au public et lorsque la valeur patrimoniale du lieu est respectée.


Lieu historique national :

Tout endroit reconnu d'importance historique nationale par le ministre responsable de Parcs Canada.


Milieu sauvage :

Une aire naturelle suffisamment grande pour protéger des écosystèmes intacts et qui peuvent servir de source de mieux-être, tant physique que spirituel. C'est une aire où il n'y a pas ou peu de traces évidentes d'activités humaines permettant ainsi la continuité de l'évolution des écosystèmes. (Colloque national sur les milieux sauvages - 1988).

Mise en valeur :

Activités, installations et services destinés à faire connaître au public, directement ou indirectement, les lieux historiques nationaux, les parcs nationaux et les canaux historiques, ainsi que les ressources qui leur sont associées.

Musée historique :

Musée créé aux termes de l'article 3(c) de la Loi sur les lieux et monuments historiques, afin de commémorer un endroit historique.


Parc national :

Zone naturelle, terrestre et/ou marine, désignée :

1) pour protéger l'intégrité écologique dans un ou plusieurs écosystèmes pour le bien des générations actuelles et futures;
2) pour exclure toute exploitation ou occupation incompatible avec les objectifs de la désignation; et
3) pour offrir des possibilités de visite, à des fins spirituelles, scientifiques, éducatives, récréatives et touristiques, tout en respectant le milieu naturel et la culture des communautés locales.

(Source : Lignes directrices pour les catégories de gestion des aires protégées - L' Union mondiale pour la nature (UICN) - 1994)

Au Canada, la signification de parc national est donnée dans la Loi sur les parcs nationaux (Annexe 1). Il s'agit d'une aire ayant été identifiée comme une aire naturelle d'importance nationale, acquise par le Canada et désignée par le Parlement en qualité de parc national, et dont l'administration et le contrôle ont été confiés à Parcs Canada aux termes de la Loi sur les parcs nationaux. Ces parcs sont gérés afin de favoriser chez les Canadiens la compréhension, l'appréciation et la jouissance de ce patrimoine afin de le léguer intact aux générations à venir.

Partenaires des parcs canadiens :

Créés en 1986, les Partenaires des parcs canadiens, regroupement d'associations coopérantes bénévoles, se consacrent aux parcs nationaux, lieux historiques nationaux et canaux historiques de toutes provinces du Canada. Cette association appuie le Ministère dans l'exécution de son mandat, la prestation des programmes et la diffusion des messages. Elle permet aussi aux Canadiens de s'intéresser au réseau des parcs, lieux et canaux historiques et d'avoir le sentiment qu'ils leur appartiennent. Les revenus provenant des produits, des partenaires corporatifs et des dons sont versés au fonds de Partenaires des parcs et servent au financement et à la promotion des programmes de Parcs Canada (voir Associations coopérantes).

Paysage culturel :

Toute étendue géographique ayant été modifiée ou influencée par l'activité humaine, ou à laquelle est conférée une signification culturelle spéciale.

Permis d'occupation :

Permis accordant un droit d'occupation de terrains spécifiques à des fins précises, en excluant tout droit sur la terre.

Plan de conservation :

Un document de gestion qui renferme des objectifs et des plans d'action qui assureront la protection et la gestion des écosystèmes et des composantes naturelles d'un parc.

Plan de gestion :

Document approuvé par le Ministre à la suite d'une vaste consultation du public, qui exprime au niveau d'un parc, d'un lieu ou d'un canal les politiques du ministère et en oriente l'aménagement et l'opération à long terme. Il est le fondement des phases subséquentes de gestion, de mise en oeuvre et de planification détaillée.

Plan de services :

Document qui convertit l'orientation conceptuelle du plan de gestion en une offre détaillée de services destinés au public. Il comprend aussi une stratégie d'implantation.

Politique des activités :

Ensemble des politiques s'appliquant individuellement aux différents éléments de Parcs Canada dont les parcs nationaux, les lieux historiques nationaux et les rivières du patrimoine canadien, les aires marines nationales de conservation, les canaux historiques, les édifices fédéraux du patrimoine et les gares ferroviaires patrimoniales.

Processus de gestion des activités des visiteurs :

Cadre décisionnel employé par Parcs Canada pour préparer, intégrer et mettre en oeuvre la partie des plans de gestion et des plans de services traitant des activités offertes aux visiteurs. Ce cadre convient aux parcs, lieux historiques ou canaux, qu'ils soient nouveaux ou existants. Il permet de répertorier les séjours à proposer et d'évaluer les besoins du public au plan de la compréhension, de l'appréciation et de l'utilisation des endroits précités, de planifier les activités, de définir les niveaux de service, d'administrer les installations et d'évaluer l'efficacité des services fournis au public conformément au mandat de Parcs Canada.

Proposant :

Un particulier ou une organisation qui prévoit lancer un projet ou une activité assujettie au processus d'examen et d'évaluation en matière d'environnement.

Protection :

En ce qui concerne les écosystèmes, le mot désigne les mesures réglementaires et les programmes de gestion et d'éducation du public qui visent à maintenir les ressources dans un état aussi naturel que possible.

En ce qui concerne les ressources culturelles, le mot a un sens plutôt étendu. Ainsi, il peut désigner l'entretien élémentaire d'une ressource, celui-ci précédant souvent d'autres interventions; il peut aussi être employé comme synonyme de préservation et conservation, ou encore, désigner un mode d'administration selon lequel un lieu ou une ressource est géré ou protégé.


Reconnaissance :

Indique qu'une ressource patrimoniale (naturelle ou culturelle) possède une signification pour tous les Canadiens et dont la protection et la mise en valeur sont garanties, directement ou indirectement, par le biais de Parcs Canada.

Représentation volumétrique :

Représentation qui recrée la forme originale (volume) d'une ressource culturelle au moyen de techniques qui ne tiennent compte ni des matériaux, ni des détails, ni des méthodes de construction de l'original.

Réserve de biosphère :

Il s'agit d'exemples de paysages représentatifs, caractérisés par leur faune, flore et leurs utilisations humaines, auxquels le Programme sur l'homme et la biosphère de l'UNESCO (MAB) a accordé une désignation internationale. Ce programme a été lancé en 1971 par l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture. Chaque réserve de biosphère comporte une étendue de terres protégées relativement intactes, comme un parc national, de même que des aires adjacentes où sont illustrées différentes activités de gestion destinées à satisfaire aux besoins humains.

Ressource culturelle :

Oeuvre humaine ou endroit présentant des signes évidents d'activités humaines ou ayant une signification spirituelle, dont la valeur historique a été reconnue.

Ressource patrimoniale :

Aire du patrimoine, ou toute caractéristique naturelle ou culturelle associée aux aires du patrimoine existantes ou potentielles.

Rivière du patrimoine canadien :

Rivière ou portion de rivière que la Commission des rivières du patrimoine canadien a reconnu d'importance patrimoniale canadienne remarquable, qu'il s'agisse d'une valeur naturelle, culturelle ou récréative.


Site du patrimoine mondial :

Site naturel ou culturel considéré par le Comité du patrimoine mondial d'une valeur universelle exceptionnelle, d'après ses critères. Le comité a été créé pour assurer la mise en oeuvre de la Convention du patrimoine mondial de l'UNESCO (1972).


Tourisme patrimonial :

Immersion dans l'histoire naturelle, humaine et patrimoniale, les arts et la philosophie, et les institutions dans une région ou pays.


Utilisation durable :

Terme général signifiant que nous pouvons tous, directement et indirectement, bénéficier à long terme des ressources patrimoniales, sans les détruire.


Valeur historique :

Valeur attribuée à une ressource par Parcs Canada qui lui confère le statut de ressource culturelle. Toutes les ressources sont reliées à l'histoire, mais seules celles qui sont ou méritent d'être conservées ont une valeur historique.