Rapport sur les plans et les priorités 2013-2014

Section I : Survol de l’organisation

Raison d’être

Le ministre de l’Environnement est responsable de l’Agence Parcs Canada. Parcs Canada protège et met en valeur des exemples significatifs du patrimoine naturel et culturel du Canada, et en favorise chez le public la connaissance, l’appréciation et la jouissance, de manière à en assurer l’intégrité écologique et commémorative pour les générations d’aujourd’hui et de demain. Les parcs nationaux, les lieux historiques nationaux et les aires marines nationales de conservation offrent aux Canadiens et Canadiennes l’occasion de visiter ces lieux, d’avoir des expériences significatives et de développer un sentiment d’attachement personnel à l'égard de ces lieux patrimoniaux. Parcs Canada s'acquitte de ses responsabilités en travaillant en collaboration avec un nombre de partenaires incluant les Autochtones, les intervenants et les communautés avoisinantes.

Mandat

Au nom de la population canadienne, nous protégeons et mettons en valeur des exemples représentatifs du patrimoine naturel et culturel du Canada, et en favorisons chez le public la connaissance, l'appréciation et la jouissance, de manière à en assurer l’intégrité écologique et commémorative pour les générations d'aujourd’hui et de demain.

La vision

Les trésors historiques et naturels du Canada occuperont une place de choix au cœur de la vie des Canadiens, perpétuant ainsi un attachement profond à l’essence même du Canada.

Parcs Canada est une agence distincte au sein du gouvernement du Canada dont les responsabilités proviennent des lois suivantes :

  • la Loi sur l’Agence Parcs Canada;
  • la Loi sur les parcs nationaux du Canada;
  • la Loi sur les aires marines nationales de conservation du Canada;
  • la Loi sur les lieux et monuments historiques du Canada;
  • la Loi sur la protection des gares ferroviaires patrimoniales;
  • le Règlement sur les canaux historiques, pris en application de la Loi sur le ministère des Transports;
  • la Loi sur la protection des phares patrimoniaux;
  • la Loi sur les espèces en péril.

Le directeur général de Parcs Canada relève directement du ministre de l’Environnement.

Responsabilités

Parcs Canada est le fier gardien des parcs nationaux, des lieux historiques nationaux et des aires marines nationales de conservation et les gère pour le compte des Canadiens et Canadiennes. Parcs Canada a pour mission de protéger et de mettre en valeur ces lieux patrimoniaux afin que les citoyens canadiens et les générations d’aujourd’hui et de demain puissent les apprécier et en jouir.

En tant que premier service de parcs nationaux au monde, Parcs Canada continue de jouer un rôle vital dans l’élaboration d’un réseau de parcs nationaux représentatif de la diversité des régions naturelles et des paysages du Canada. De même, les aires marines nationales de conservation représentent les régions marines du Canada qui couvrent trois océans et les Grands lacs. Dans les parcs nationaux, l’Agence a le mandat d’en protéger l’intégrité écologique. Concernant la situation des aires marines nationales de conservation, l’Agence travaille à promouvoir l’utilisation écologiquement durable des ressources marines tout en protégeant les caractères distinctifs. Dans l’exécution de ses responsabilités, Parcs Canada travaille en collaboration avec les peuples autochtones, les intervenants et les collectivités voisines.

Chaque lieu historique national dévoile sa propre histoire et nous aide à mieux comprendre le Canada dans son ensemble. Ces endroits remarquables offrent aux visiteurs la chance de se familiariser avec les personnes et les événements qui ont façonné le Canada tel que nous le connaissons aujourd’hui et où ils peuvent découvrir l’histoire du Canada à travers d’authentiques ressources historiques. Parcs Canada s’efforce de s’assurer que le réseau des lieux historiques nationaux du Canada, qui comprend des lieux, des personnes et des événements d’importance historique nationale, reflète la riche histoire du Canada à mesure qu’elle évolue. Ce réseau est développé en collaboration avec les Canadiens et Canadiennes afin de définir les aspects importants de l’histoire de notre pays et contribuer à la reconnaissance et à la commémoration d’anniversaires importants, comme le bicentenaire de la guerre de 1812.

Aujourd’hui, les parcs nationaux, les lieux historiques nationaux et les aires marines nationales de conservation offrent aux Canadiens et Canadiennes une variété d’activités récréatives et d’apprentissage, sans compter l’occasion unique de tisser un lien personnel avec ces lieux patrimoniaux. Chaque année, les lieux patrimoniaux administrés par Parcs Canada accueillent plus de 20 millions de personnes-visites.

De plus, certains programmes de Parcs Canada sont axés sur les désignations patrimoniales officielles du gouvernement du Canada. Lorsque mandaté, l’Agence fournit aussi un soutien pour la conservation et la mise en valeur de biens désignés administrés par des tiers. Celles-ci comprennent de nombreux lieux historiques nationaux, des gares ferroviaires patrimoniales, des phares patrimoniaux, des édifices fédéraux du patrimoine, des sites archéologiques, les lieux de sépulture des anciens premiers ministres du Canada, ainsi que les rivières du patrimoine canadien. Parcs Canada fait preuve de leadership dans la conservation du patrimoine bâti grâce à son Programme de partage des frais de Parcs Canada pour les lieux historiques nationaux, un programme de contribution à l’intention des lieux historiques nationaux qui ne relèvent pas du gouvernement fédéral et par l’administration du Répertoire canadien des lieux patrimoniaux, une base de données en ligne facilitant la recherche sur les lieux patrimoniaux désignés à tous les niveaux de gouvernement au Canada.

Parcs Canada contribue aussi à la conservation du patrimoine au niveau international grâce à son leadership et à sa participation à des conventions, programmes et accords internationaux notamment en tant que membre d’état à la Convention du patrimoine mondial et à l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). Parcs Canada est le point focal national pour le Programme de travail sur les aires protégées qui relève de la Convention sur la diversité biologique et joue un rôle de premier plan pour le Centre international d’études pour la conservation et la restauration des biens culturels.

L’objectif à long terme de Parcs Canada est de créer au moins un parc national et une aire marine nationale de conservation dans chacune des régions terrestres et marines du pays. Le réseau des parcs nationaux (figure 1) représente les régions terrestres du Canada. Il y a 28 des 39 régions terrestres du Canada qui sont représentées par 44 parcs nationaux, ce qui signifie qu’un peu plus de 70 pour 100 du réseau est maintenant achevé. Ces 44 parcs protègent 306 300 kilomètres carrés de terres canadiennes.

Le réseau des lieux historiques nationaux représente des lieux, des personnages et des événements d’importance historique nationale. à long terme, l’objectif consiste à faire en sorte que le réseau représente l’étendue et la diversité de l’histoire du Canada. Les lieux historiques nationaux du Canada comptent 964 lieux désignés d’importance historique nationale. De ce nombre, 167 (y compris les canaux historiques) sont directement administrés par Parcs Canada, comme le montre la figure 2. Le réseau comprend également 665 personnages et 450 événements d’importance historique nationale.

Comme l’indique la figure 3, le réseau des aires marines nationales de conservation représente les régions marines du Canada qui se déploient dans ses trois océans et ses Grands Lacs. Il y a quatre aires marines nationales de conservation représentant cinq des 29 régions marines du Canada, ce qui signifie que 17 pour 100 du réseau est maintenant achevé. Ces aires protègent environ 14 800 kilomètres carrés des écosystèmes marins et d’eau douce du Canada.

Des renseignements additionnels sur le mandat et les responsabilités de Parcs Canada sont disponibles sur le site Web de l’Agence[i].

Figure 1: Réseau des parcs nationaux du Canada

Figure 1: Réseau des parcs nationaux du Canada

[Voir version agrandie]

[Version textuelle]



Figure 2 : Lieux historiques nationaux du Canada administrés par Parcs Canada

Figure 2 : Lieux historiques nationaux du Canada administrés par Parcs Canada

[Voir version agrandie]

[Version textuelle]

Terre-Neuve et Labrador

  • 1. Phare-de-Cap-Spear
  • 2. Signal Hill
  • 3. Cottage-Hawthorne
  • 4. Castle Hill
  • 5. Établissement-Ryan
  • 6. L'Anse aux Meadows
  • 7. Port au Choix
  • 8. Red Bay
  • 9. Mission-de-Hopedale

Nouvelle-Écosse

  • 10. Marconi
  • 11. Forteresse-de-Louisbourg
  • 12. Débarquement-de-Wolfe
  • 13. Batterie-Royale
  • 14. Alexander-Graham-Bell
  • 15. Canal-de-St. Peters
  • 16. St. Peters
  • 17. Fort-de-l'Île-Grassy
  • 18. Îles-Canso
  • 19. Fort-McNab
  • 20. Île-Georges
  • 21. Citadelle-d'Halifax
  • 22. Tour-Prince-de-Galles
  • 23. Redoute-York
  • 24. Encampement-d'Anville
  • 25. Fort-Sainte-Marie-de-Grâce
  • 26. Fort-Edward
  • 27. Grand-Pré
  • 28. Kejimkujik
  • 29. Fort-Anne
  • 30. Fort-Charles
  • 31. Port-Royal
  • 32. Établissement-Melanson
  • 33. Bloody Creek
  • 34. Fort-Lawrence
  • 35. Beaubassin Île-du-Prince-Édouard

Île-du-Prince-Éduoard

  • 36. Port-la-Joye-Fort-Amherst
  • 37. Ardgowan
  • 38. Province House
  • 39. Dalvay-by-the-Sea
  • 40. Cavendish-de-L.-M.-Montgomery

Nouveau-Brunswick

  • 41. Fort-Gaspareaux
  • 42. Fort-Beauséjour-Fort-Cumberland
  • 43. Cale-Sèche-La Coupe
  • 44. Monument-Lefebvre
  • 45. Boishébert
  • 46. Construction-Navale à-l'Île-Beaubears
  • 47. Tour-Martello-de-Carleton
  • 48. Blockhaus-de-St. Andrews

Québec

  • 49. Bataille-de-la-Ristigouche
  • 50. Phare-de-Pointe-au-Père
  • 51. Grosse-Île-et-le-Mémorial-des-Irlandais
  • 52. Forts-de-Lévis
  • 53. 57-63, rue Saint-Louis
  • 54. Forts-et-Châteaux-Saint-Louis
  • 55. Cartier-Brébeuf
  • 56. Fortifications-de-Québec
  • 57. Maison-Maillou
  • 58. Cercle-de-la-Garnison-de-Québec
  • 59. Parc-Montmorency
  • 60. Louis-S.-St-Laurent
  • 61. Forges-du-Saint-Maurice
  • 62. Canal-de-Saint-Ours
  • 63. Canal-de-Chambly
  • 64. Fort-Chambly
  • 65. Fort-Ste-Thérèse
  • 66. Fort-Lennox
  • 67. Commerce-de-la-Fourrure-à-Lachine
  • 68. Canal-de-Lachine
  • 69. Louis-Joseph-Papineau
  • 70. Sir-George-Étienne-Cartier
  • 71. Bataille-de-la-Châteauguay
  • 72. Canal-de-Sainte-Anne-de-Bellevue
  • 73. Sir-Wilfrid-Laurier
  • 74. Coteau-du-Lac
  • 75. Caserne-de-Carillon
  • 76. Canal-de-Carillon
  • 77. Manoir-Papineau
  • 78. Fort-Témiscamingue

Ontario

  • 79. Cairn-de-Glengarry
  • 80. Maison-de-Sir-John-Johnson
  • 81. Maison-Inverarden
  • 82. Bataille-du-Moulin-à-Vent
  • 83. Fort-Wellington
  • 84. Maison-Laurier
  • 85. Canal-Rideau
  • 86. Blockhaus-de-Merrickville
  • 87. Villa-Bellevue
  • 88. Tour-Murney
  • 89. Fortifications-de-Kingston
  • 90. Tour-Shoal
  • 91. Fort-Henry
  • 92. Voie-Navigable-Trent-Severn
  • 93. Portage-de-la-baie-de-Quinte
  • 94. Écluse-Ascenseurde-Peterborough
  • 95. Barrages-de-Pêche-Mnjikaning
  • 96. N.C.S.M. Haida
  • 97. Île-Navy
  • 98. Hauteurs-de-Queenston
  • 99. Casernes-de-Butler
  • 100. Fort-George
  • 101. Fort-Mississauga
  • 102. Phare-de-la-Pointe-Mississauga
  • 103. Champ-de-Bataille du-Fort George
  • 104. Bataille-de-Cook's Mills
  • 105. Champ-de-Bataille-de-Ridgeway
  • 106. Maison-Commémorative-Bethune
  • 107. Mission-Saint-Louis
  • 108. Woodside
  • 109. Colline-de-la-Bataille
  • 110. Remblais-de-Southwold
  • 111. Phare-de-la-Pointe-Clark
  • 112. Fort-Malden
  • 113. Phare-et-Blockhaus de-l'Île-Bois-Blanc
  • 114. Fort-St. Joseph
  • 115. Canal-de-Sault Ste. Marie

Manitoba

  • 116. York Factory
  • 117. Fort-Prince-de-Galles
  • 118. Lower Fort Garry
  • 119. Presbytère-St. Andrew's
  • 120. La Fourche
  • 121. Maison-Riel
  • 122. Forts Rouge, Garry et Gibraltar
  • 123. Centre-d'Inscription-de l'Entrée-Est-du-Parc-du-Mont-Riding
  • 124. Monticules-Linéaires

Saskatchewan

  • 125. Fort-Espérance
  • 126. Fort-Pelly
  • 127. Fort-Livingstone
  • 128. Homestead-Motherwell
  • 129. Batoche
  • 130. Bataille-de-la-Coulée-des-Tourond - Fish Creek
  • 131. Fort-Battleford
  • 132. Frenchman Butte
  • 133. Fort-Walsh
  • 134. Massacre-de-Cypress Hills

Alberta

  • 135. Lac-La Grenouille
  • 136. Premier-Puits-de-Pétrole de-l'Ouest-Canadien
  • 137. Ranch-Bar U
  • 138. Rocky Mountain House
  • 139. Auberge-de-Ski-Skoki
  • 140. Cave and Basin
  • 141. Col-Howse
  • 142. Musée-du-Parc-Banff
  • 143. Refuge-du-Col-Abbot
  • 144. Station-d'Étude-des-Rayons-Cosmiques du-Mont-Sulphur
  • 145. Centre-d'Accueil du-Parc-Jasper
  • 146. Col-Athabasca
  • 147. Col-Yellowhead
  • 148. Jasper House Colombie-Britannique

Colombie-Britannique

  • 149. Salon-de-Thé-des-Chutes-Twin
  • 150. Col-Kicking Horse
  • 151. Kootenae House
  • 152. Col-Rogers
  • 153. Fort-Langley
  • 154. Parc-Stanley
  • 155. Gulf of Georgia Cannery
  • 156. Phare-de-Fisgard
  • 157. Fort Rodd Hill
  • 158. Fort-St. James
  • 159. Colline-Battle Hill-des-Gitwangaks
  • 160. Nan Sdins
  • 161. Piste-Chilkoot

Territoire du Yukon

  • 162. S.S. Klondike
  • 163. Drague-Numéro-Quatre
  • 164. Complexe-Historique de-Dawson
  • 165. S.S. Keno
  • 166. Ancien-Palais-de-Justice-Territorial Territoires du Nord-Ouest

Territoire du Nord-Ouest

  • 167. Saoyú-ʔehdacho


Figure 3 : Réseau des aires marines nationales de conservation du Canada

Figure 3 : Réseau des aires marines nationales de conservation du Canada

[Version agrandie]

[Version textuelle]

Résultat stratégique et Architecture d’alignement des programmes (AAP)

La figure 4 présente le résultat stratégique et l’architecture d’alignement des programmes de Parcs Canada. Il n’y a aucun changement depuis l’année passée.

Figure 4 : Résultat stratégique et Architecture d’alignement des programmes (AAP)

Figure 4 : Résultat stratégique et Architecture d’alignement des programmes (AAP)

[Version agrandie]

[Version textuelle]

Priorités organisationnelles

Priorité Type* Programme
Créer des parcs nationaux et des aires marines nationales de conservation Permanente Création de lieux patrimoniaux
Description : Au cours de la période de mars 2012 à mars 2015, Parcs Canada ajoutera deux autres régions au nombre de régions représentées dans le réseau de parcs nationaux. L’Agence fera des progrès concrets annuels dans l’établissement de parcs nationaux pour une région terrestre non représentée et dans l’établissement de deux aires marines nationales de conservation pour deux régions marines non représentées. L’établissement et l’expansion des parcs nationaux et des aires marines nationales de conservation créent des possibilités supplémentaires pour les Canadiens et Canadiennes de développer un sentiment d’attachement à leurs lieux patrimoniaux.


Priorité Type* Programme
Conserver les lieux patrimoniaux du Canada Permanente Conservation des ressources patrimoniales
Description : Parcs Canada concentrera ses investissements et ses efforts de conservation des ressources culturelles sur le travail le plus urgent des bâtiments clés sur des lieux historiques nationaux administrés par l’Agence. La conservation des ressources naturelles se concentrera sur les questions prioritaires de l’intégrité écologique où l’investissement est le plus susceptible de produire des résultats tangibles pour les Canadiens et Canadiennes. à cette fin, Parcs Canada continuera d’entreprendre des projets de gestion active visant à améliorer les principaux indicateurs de l’intégrité écologique dans 20 parcs nationaux d’ici mars 2015.


Priorité Type* Programme
Accroître l’attachement personnel des Canadiens aux lieux de Parcs Canada Permanente Appréciation et compréhension du public
Description : Parcs Canada entreprendra des activités pour rejoindre les jeunes, les jeunes adultes et les néo-Canadiens dans les grandes villes du pays et interagir avec eux en travaillant avec des partenaires et collaborateurs, et en utilisant les médias et les réseaux sociaux. Un certain nombre d’activités viseront à sensibiliser davantage les publics de Toronto, de Montréal et de Vancouver et à accroître leur attachement aux lieux administrés par Parcs Canada.


Priorité Type* Programme
Augmenter la fréquentation Permanente Expérience du visiteur
Description : L’objectif principal du plan de l’expérience du visiteur de Parcs Canada est de faire connaître aux Canadiens et Canadiennes leur patrimoine naturel et culturel. Cela implique la poursuite d’une augmentation significative des revenus reliés aux visites afin de pouvoir soutenir le mandat de Parcs Canada. L’Agence cherche à l'aide de partenariats, à renforcer ses lieux et leur position a titre de contributeurs économiques clés dans les communautés à travers le Canada. Les initiatives prévues se traduiront par 22,4 millions de personnes-visites annuellement dans les parcs nationaux, les lieux historiques nationaux et les aires marines nationales de conservation d’ici mars 2015, comparativement à 20,7 millions de personnes-visites en 2008-2009. Cela sera rendu possible par la diversification et le renouvellement des possibilités d’expériences du visiteur et l’augmentation de l’attrait de ces emplacements comme destinations de voyage.


Priorité Type* Programme
La gestion des biens Permanente Conservation des ressources patrimoniales
Expérience du visiteur
Infrastructure des lotissements urbains et routes de transit
Description : Parcs Canada continuera d’élaborer son cadre stratégique de gestion des biens dans la prestation d’une gestion stratégique et cohérente au niveau national et de priorisation d’investissement. Cela comprendra l’élaboration de stratégies de gestion des biens qui amèneront des investissements ciblés en infrastructure, et à plus long terme, un portefeuille viable de biens.


Priorité Type* Programme
Une équipe, une vision, une voix Permanente Services internes
Description : Parcs Canada poursuivra ses efforts pour tirer parti du talent et de l’engagement de son équipe d’employés dans la réalisation collective de la vision de l’Agence.

* Les différents types de priorités sont définies comme suit : priorité déjà établie – établie au cours du premier ou du deuxième exercice précédant l’exercice visé dans le présent plan; priorité permanente – établie au moins trois exercices avant l’exercice visé dans le présent plan; priorité nouvelle – établie au cours de l’exercice visé dans le plan.

Analyse des risques

Parcs Canada a identifié les risques organisationnels pour guider l’élaboration de ce plan et appuyer la prise de décision au cours de l’année. Les principaux risques de l’Agence possèdent une probabilité d’occurrence ainsi qu’un impact potentiel élevés pouvant nuire à la capacité de l’Agence d’atteindre ses résultats stratégique et de programmes. Ce qui suit est un résumé des cinq risques principaux de l’Agence et leurs mesures d’atténuation :

Risque principal de l’Agence : position concurrentielle

Le nombre de visiteurs dans les lieux patrimoniaux de Parcs Canada a diminué de 20 pour 100 au cours des 15 dernières années. Cela se traduit par une baisse des revenus, une contribution économique moindre et des occasions manquées pour que les Canadiens et Canadiennes puissent créer des liens avec leur patrimoine naturel et culturel. Au fil du temps, la réduction des visites et des recettes peut nuire à la qualité des programmes de Parcs Canada et mettre en danger une prestation durable de son mandat. Cependant, les lieux patrimoniaux protégés par Parcs Canada sont des moteurs économiques, avec une contribution annuelle de plus de 3,3 milliards de dollars à l’économie canadienne dans plus de 400 communautés à travers le Canada.

L’industrie canadienne du tourisme est, elle aussi, à la baisse. Le Canada est passé de la 7ème destination la plus recherchée à la 18ème pour les marchés internationaux entre 2002 et maintenant. Les voyageurs canadiens ont un éventail de choix sans précédent de voyages disponibles, incluant l’attrait de vacances dans le sud à faible coût et faible effort. De fait, les voyageurs optent souvent pour des destinations internationales. Ensemble, ces facteurs fragilisent la position concurrentielle de l’Agence dans le marché des voyages.

Afin d’atténuer le risque de la position concurrentielle, Parcs Canada fait des efforts concertés pour améliorer sa position sur le marché du tourisme en recherchant activement des stratégies avec cette industrie et d’autres partenaires, pour accroître sensiblement les visites et les recettes, en vue de soutenir son mandat et la Stratégie fédérale en matière de tourisme du Canada. Des investissements ciblés seront effectués et des accords de partenariat seront recherchés pour des infrastructures d’accueil et des services générant des revenus et pouvant fournir un éventail plus large d’options d’hébergement et de loisirs, afin de plaire davantage aux voyageurs. Des efforts particuliers sont concentrés actuellement sur les néo-Canadiens, la population urbaine, les adolescents ainsi que les jeunes adultes visant à les aider à créer des liens avec le patrimoine naturel et culturel et les inciter à le visiter. L’Agence mettra également en place une stratégie nationale pour les endroits qu’elle administre permettant de prioriser les ressources appuyant l’amélioration de son positionnement concurrentiel.

Risque principal de l’Agence : forces environnementales

Parcs Canada est mis au défi de maintenir ou d’améliorer l’intégrité écologique des parcs nationaux et de répondre à ses obligations légales pour les espèces en péril face à des forces environnementales telles que les espèces exotiques envahissantes (par exemple les crabes verts dans le parc national Fundy ou les rats de Norvège à la réserve de parc national Gwaii Haanas et du site du patrimoine Haida), les espèces surabondantes (par exemple le cerf de Virginie dans le parc national de la Pointe-Pelée), et la perte d’habitat. Huit parcs nationaux ont un indicateur d’intégrité écologique jugé mauvais, et pour les écosystèmes évalués comme étant en mauvais état, six affichent une tendance à la baisse. Les espèces exotiques envahissantes sont une menace pour l’intégrité écologique dans 17 parcs nationaux, quant aux espèces surabondantes, elles sont un enjeu écologique clé dans 10 parcs nationaux. Depuis 2004, le nombre d’espèces en péril au sein des lieux patrimoniaux de Parcs Canada, tel qu’évalué par le comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC), a augmenté de 141 à 222.

Afin d’atténuer le risque lié aux forces environnementales, Parcs Canada continuera à gérer activement ces enjeux dans les écosystèmes à travers les projets « Agir sur le terrain »ii , qui visent l’amélioration des indicateurs d’intégrité écologique (IE) prioritaires. Le travail de l’Agence pour le rétablissement des espèces en péril sera réalisé grâce à la mise en œuvre de plans d’action au niveau du site et en utilisant une approche multi-espèces et fondée sur la menace afin de définir les priorités pour les actions de rétablissement.

Risque principal de l’Agence : catastrophes naturelles

Les catastrophes naturelles continuent d’augmenter en fréquence et en gravité au Canada. Parcs Canada traite les impacts d’un nombre sans précédent d’évènements météorologiques extrêmes ces dernières années y compris les inondations, les avalanches, les glissements de terrain, les ondes océaniques et les tempêtes majeures. Par exemple, en 2010 et 2011, des phénomènes météorologiques violents ont enterré une partie des 26 parcs nationaux et sites historiques sous des piles de débris, et plusieurs visiteurs et installations opérationnelles ont été endommagés ou détruits. Le coût pour le nettoyage et la reconstruction de ces installations fut de 18 millions de dollars. En 2012, 5 million de dollars ont été nécessaires pour nettoyer les dommages subis à six parcs nationaux dans l’Ouest canadien y compris des sections de la route transcanadienne. Ces évènements imposent des dépenses imprévues et se traduisent par des fonds détournés d’autres programmes. Ils peuvent avoir un impact significatif sur la capacité de l’Agence de générer des revenus : routes bloquées et fermeture des installations conduisant à une baisse des visites.

Pour Parcs Canada, l’important en atténuant ce risque est de gérer l’impact des catastrophes sur la durabilité des opérations et des exigences à plus long terme y compris un examen de la gestion adéquate des réserves pour payer les dépenses imprévues. Parcs Canada identifie les zones géographiques en danger (où il mettra au point des stratégies d’atténuation spécifiques à chaque zone), alloue des ressources pour des inspections des biens à haut risque, et continue à allouer son financement aux zones à risques prioritaires plus élevés. Lorsque cela est possible, l’Agence reconstruira ou réparera les biens endommagés en utilisant des méthodes plus résistantes aux conditions météorologiques sévères/catastrophes naturelles. Finalement, Parcs Canada continuera de travailler avec ses partenaires pour assurer une réponse efficace aux situations d’urgence.

Risque principal de l’Agence : gestion des biens

Parcs Canada est l'un des plus importants gardiens fédéral et administre un portefeuille diversifié de biens contemporains et culturels d'une valeur de remplacement actuelle estimée à 15 milliards de dollars.

Le taux de détérioration de ces biens augmente.  Environ un tiers des biens des ressources culturelles (incluant les bâtiments historiques et les fortifications) sont en mauvais état. Ces joyaux de l'histoire canadienne font face à des risques considérables.  Un tiers des installations des visiteurs de Parcs Canada qui permettent l'expérience enrichissante de ceux-ci et génèrent des revenus, sont actuellement en mauvais état.  Enfin, plus de la moitié du portefeuille de biens de l'Agence est composé de barrages, d'autoroutes et de ponts, dont plus de 50 pour 100 sont actuellement classés en mauvais état.

Le nombre et l'ampleur des interventions critiques permettant de remédier aux situations à hauts risques des autoroutes et des barrages sont à la hausse.  Les défaillances de biens sont de plus en plus fréquentes, comme en témoigne le récent effondrement du Cabot Trail.  Ces tendances et les risques y afférant vont se pour suivre, représentant une menace pour la capacité de l'Agence à s'acquitter de son mandat et de son résultat stratégique.

Pour atténuer ces risques, l'Agence continuera de concentrer ses efforts sur les biens classés à risque élevé tels que les barrages, les ponts et autoroutes; les investissements qui assurent la sécurité du public demeurent en tête des priorités. Des fermetures temporaires pour réparations d'urgence et la réduction des niveaux de service pour répondre aux préoccupations de santé et de sécurité (tels que les réductions de la charge sur les routes) sont mises en place. Parcs Canada prendra les mesures nécessaires pour garantir la sécurité du public. L'Agence élabore des stratégies de gestion pour orienter la prise de décisions qui contribuera à la réalisation d'un portefeuille viable de biens, à l'amélioration des ressources culturelles et à une fréquentation accrue des parcs nationaux, sites historiques nationaux et aires marines nationales de conservation.

Risque principal de l’Agence : gestion des effectifs

Conformément aux efforts du gouvernement du Canada visant à rationaliser ses activités et offrir une meilleur valeur aux Canadiens et Canadiennes, Parcs Canada procède à une importante réorganisation de sa structure. La main-d’œuvre de Parcs Canada est de plus en plus composée de postes uniques qui exigent un savoir-faire spécialisé. Environ 700 employés seront admissibles à la retraite au cours des cinq prochaines années, la difficulté de l’Agence d’attirer et de retenir une main-d’œuvre possédant les compétences nécessaires pourrait devenir un risque principal.

Parcs Canada a toujours bénéficié d’une main d’œuvre hautement dévouée à la réalisation collective de son mandat. L’Agence mettra en œuvre des stratégies de ressources humaines nationales pour développer le potentiel des employés, augmenter le nombre de postes saisonniers de 339, établir de solides réseaux internes et se concentrer sur le recrutement, le maintien en poste et l’engagement de son effectif, aujourd'hui et dans le futur.

Sommaire de la planification

Ressources financières (dépenses prévues - en milliers de dollars)
Total des dépenses budgétaires (Budget principal des dépenses) 2013-2014 Dépenses prévues 2013–2014 Dépenses prévues 2014–2015 Dépenses prévues 2015–2016
597 035 693 728 597 251 599 622


Ressources humaines (équivalents temps plein - ETP)
2013-2014 2014-2015 2015-2016
4 278 4 181 4 193


Tableau récapitulatif de la planification (en milliers de dollars)

Résultat stratégique :
Grâce à des expériences significatives, les Canadiens et Canadiennes ont un lien solide avec leurs parcs nationaux, leurs lieux historiques nationaux et leurs aires marines nationales de conservation. Ils jouissent de ces lieux protégés de façon à les laisser intacts pour les générations d’aujourd’hui et de demain.
Programme Dépenses réelles 2010–2011 Dépenses réelles 2011–2012 Dépenses projetées 2012–2013 Dépenses prévues* Cohérence avec les résultats du gouvernement du Canadaiii
2013-2014 2014-2015 2015-2016
Création de lieux patrimoniaux 21 686 14 168 15 723 47 392 17 475 20 245 Une culture et un patrimoine canadiens dynamiques
Conservation des ressources patrimoniales 215 947 158 761 165 971 172 078 155 839 154 199 Un environnement propre et sain
Appréciation et compréhension du public 50 823 52 880 50 711 39 963 39 030 38 011 Une culture et un patrimoine canadiens dynamiques
Expérience du visiteur 347 803 262 897 249 259 235 484 236 799 240 380 Une culture et un patrimoine canadiens dynamiques
Infrastructure des lotissements urbains et routes de transit 162 422 104 365 130 962 132 512 88 212 88 224 Un Canada sécuritaire et sécurisé
Total partiel** 798 680 593 071 612 625 627 429 537 355 541 059

* Les niveaux de dépenses prévues n'incluent pas certains ajustements techniques complétés en 2012-2013, telles que les allocations de maternité et les indemnités de départ (19 millions de dollars). Ce sont des ajustements en cours d'exercice.
** Les totaux partiels pourraient ne pas correspondre en raison de l’arrondissement des données.

Tableau Sommaire –Planification pour les services internes (en milliers de dollars)
Programme Dépenses réelles 2010–2011 Dépenses réelles 2011–2012 Dépenses projetées 2012–2013 Dépenses prévues*
2013-2014 2014-2015 2015-2016
Services internes 87 036 84 941 78 934 66 299 59 896 58 563
Total partiel** 87 036 84 941 78 934 66 299 59 896 58 563

* Les niveaux de dépenses prévues n'incluent pas certains ajustements techniques complétés en 2012-2013, telles que les allocations de maternité et les indemnités de départ (19 millions de dollars). Ce sont des ajustements en cours d'exercice.

Total du sommaire de la planification (en milliers de dollars)
Résultat stratégique, programmes et services internes Dépenses réelles 2010–2011 Dépenses réelles 2011–2012 Dépenses projetées 2012–2013 Dépenses prévues*
2013-2014 2014-2015 2015-2016
Total** 885 716
678 012 691 559 693 728 597 251 599 622

* Les niveaux de dépenses prévues n'incluent pas certains ajustements techniques complétés en 2012-2013, telles que les allocations de maternité et les indemnités de départ (19 millions de dollars). Ce sont des ajustements en cours d'exercice.
** Les totaux pourraient ne pas correspondre en raison de l’arrondissement des données.

Profil des dépenses

Pour l'année fiscale 2013-2014, Parcs Canada prévoit dépenser 693,7 millions de dollars pour atteindre les résultats attendus de ses programmes et contribuer à son résultat stratégique.

La figure 5 illustre la tendance des dépenses de Parcs Canada de 2009-2010 à 2015-2016. Pour les périodes 2009-2010 à 2011-2012, les dépenses réelles représentent les dépenses véritablement engagées telles que rapportées dans les Comptes publics du Canada. Pour l'année fiscale 2012-2013, les prévisions de dépenses représentent les dépenses budgétaires et législatives prévues telles que présentées dans les documents budgétaires (budget principal des dépenses et budget supplémentaire) ajustés pour tenir compte d'un report prévu des projets. Pour les périodes 2013-2014 à 2015-2016, les dépenses prévues reflètent le financement approuvé par le Conseil du Trésor pour soutenir le résultat stratégique de l'Agence ainsi qu'une augmentation des recettes due à une hausse prévue des tarifs.

La hausse des dépenses pour 2009-2010 et 2010-2011 est relative au Plan d'action économique du Canada. Des détails supplémentaires figurent dans le Rapport sur le rendement de Parcs Canada de 2011-2012.

De nouveaux fonds pour le développement et l'opération du parc urbain national de la Rouge ainsi que d'une augmentation prévue des recettes qui doivent être réinvesties dans les installations et services pour les visiteurs de Parcs Canada vont contrebalancer les réductions générées par l’achèvement de l’élargissement de la Transcanadienne dans le parc national Banff.

Figure 5 : Profil des dépenses de Parcs Canada

Figure 5 : Profil des dépenses de Parcs Canada

[Version agrandie]

[Version textuelle]

Budget des dépenses par crédit voté

Pour plus d’informations sur les crédits votés et les dépenses législatives de l’Agence, veuillez consulter le Budget principal des dépenses de 2013-2014iv.

Contribution à la Stratégie fédérale de développement durable (SFDD)

La Stratégie fédérale de développement durable (SFDD) décrit l’engagement du gouvernement du Canada à améliorer la transparence des prises de décisions environnementales en énonçant clairement ses principaux buts et objectifs environnementaux stratégiques. Le gouvernement consultera le public en 2013-2014 en ce qui concerne le second cycle de trois ans de la SFDD (2013-2016). La SFDD 2013-2016 sera finalisée en 2013-2014. Elle sera présentée dans le cadre de rapports de fin d’année pour 2013-2014.

Parcs Canada veille à ce que la prise en considération des résultats attendus fasse partie intégrante de ses processus de prise de décision. C’est ainsi que, dans le cadre du processus fédéral d’évaluation environnementale stratégique (EES), tout nouveau projet de politique, de plan ou de programme comprend une analyse de son incidence sur l’atteinte des buts et objectifs de la SFDD. Les résultats de l’EES sont rendus publics lorsqu’une initiative est annoncée, ce qui montre l’engagement du ministère ou de l’organisme à atteindre les buts et objectifs de la SFDD.

Les contributions de Parcs Canada à la SFDD sont liées au Thème III – Protéger la nature et au Thème IV – Réduire l’empreinte environnementale – En commençant par le gouvernement tel que démontré par les identificateurs visuels plus bas.

Thème III : Protéger la nature
Thème III : Protéger la nature


Thème IV : Réduire l’empreinte environnementale – En commençant par le gouvernement
Thème IV : Réduire l’empreinte environnementale – En commençant par le gouvernement


Ces contributions sont des composantes des programmes suivants :

  • Création de lieux patrimoniaux
  • Conservation de ressources culturelles
  • Appréciation et compréhension du public
  • Expérience du visiteur
  • Services internes

Pour obtenir plus d’informations sur les activités de Parcs Canada ayant trait au développement durable, veuillez consulter la section II de ce plan et/ou visiter la section Bibliothèque du site internet de Parcs Canada.v Pour obtenir plus d’informations sur la Stratégie fédérale de développement durable, veuillez visiter le site Internet d’Environnement Canada.vi



Page précédente | Table des matières | Page suivante