Lignes directrices pour les activités aux visiteurs

GÉOCACHETTE

Date d’approbation : Septembre 2007

Description de l’activité

Géocachette
Géocachette
© Parcs Canada

La géocachette est une activité de plein air qui ressemble à une chasse au trésor. Le but de cette activité est de découvrir des contenants dissimulés, appelés caches ou géocaches, à l’aide d’un récepteur GPS (global positioning system ou système mondial de localisation) qui est un instrument portatif de navigation supporté par des satellites. Les adeptes de cette activité (communément appelés cacheurs ou géocacheurs) placent une cache dans un endroit en plein air et affichent les coordonnées géographiques (latitude et longitude) sur Internet. D’autres géocacheurs utilisent par la suite leur récepteur GPS pour repérer la cache après en avoir téléchargé les coordonnées et la description figurant sur Internet. Une fois que les participants ont découvert la cache, ils peuvent enregistrer leur trouvaille sur Internet.

Il existe de nombreux types de caches. Les caches physiques renferment un carnet de bord, un crayon et des objets destinés à être échangés 1 (par exemple de petits jouets, des porte‑clés ou d’autres babioles.). Un autre type de cache est la cache géoscientifique, dite earth cache, qui a pour objet de faire ressortir les particularités naturelles uniques d’un lieu. On trouvera de plus amples renseignements sur les différents types de caches et sur la géocachette en général sur les sites Internet suivants: 

1 Il n’est pas permis de mettre des objets d’échanges dans les caches situées dans les lieux historiques nationaux, les parcs nationaux ou les aires marines nationales de conservation gérés par Parcs Canada. Au lieu d’inclure un objet, un message ou un récit sur l’emplacement spécifique de la cache ou sur l’endroit en général où elle se trouve sera inséré dans la cache.

Direction nationale

La géocachette est une activité qui peut être pratiquée dans les lieux historiques nationaux, les parcs nationaux et dans les aires marines nationales de conservation gérés par Parcs Canada.  La géocachette est adoptée par Parcs Canada au niveau national; il est cependant important de noter que l’activité ne sera pas nécessairement permise dans tous les emplacements de Parcs Canada.
Pour les endroits où l’activité est encouragée, des lignes directrices supplémentaires pourraient être établies afin de répondre à des besoins particuliers. Pour de plus amples renseignements sur la géocachette dans des endroits donnés, le géocacheur devra communiquer directement avec le personnel du lieu historique, du parc ou de l’aire marine de conservation en question.

Lignes directrices d’activité

Ces lignes directrices énoncent les directions nationales de base à observer pour la pratique de la géocachette dans les lieux historiques nationaux, les parcs nationaux et les aires marines nationales de conservation administrés par Parcs Canada. Les géocacheurs doivent également se conformer aux règles et normes internationales en matière de géocaching lorsqu’ils s’adonnent à leur activité dans les lieux gérés par Parcs Canada. On peut trouver ces règles et normes sur les sites :


  1. Lorsqu’ils sont à la recherche d’une cache ou vont en placer une, les géocacheurs doivent toujours se tenir dans les sentiers balisés et entretenus ou dans les endroits accessibles au public (ex. les aires de pique-nique). Toutes les caches doivent être accessibles à partir des sentiers ou dans les aires publiques. S’il n’existe pas de sentiers balisés et entretenus, ils doivent aller voir le personnel de Parcs Canada dans le lieu historique, le parc ou l’aire marine de conservation choisi pour discuter de l’endroit où ils pourraient installer une cache.
  2. Il n’est pas permis de mettre des objets d’échanges dans les caches.  Au lieu d’inclure un objet, un message ou un récit sur l’emplacement spécifique ou sur le lieu historique, le parc ou l’aire marine de conservation sera inséré dans la cache. Ces messages sont destinés à faire ressortir les particularités naturelles ou culturelles du lieu. On interdit les objets d’échanges afin d’éviter la présence d’objets susceptibles d’attirer les animaux. Cependant, un lieu historique, un parc ou une aire marine de conservation pourrait choisir de servir d’intermédiaire afin que les géocacheurs puissent obtenir ou laisser un objet à échanger.
  3. Les géocacheurs doivent payer tous les frais applicables. (Cette liste est disponible à http://www.pc.gc.ca).
  4. La cache sera installée de façon à ne pas déranger les ressources naturelles (par exemple : la végétation, la terre) et/ou culturelles.
  5. L’installation de caches est autorisée dans les zones II, III, IV et V des parcs nationaux 3.  La personne intéressée communiquera directement avec le personnel de Parcs Canada afin d’obtenir de plus amples renseignements sur le zonage dans un parc national donné.
  6. Les géocacheurs doivent rencontrer un membre du personnel de Parcs Canada dans le lieu historique, le parc ou l’aire marine de conservation de leur choix pour discuter de l’emplacement et obtenir le sceau d’autorisation requis avant d’installer une cache. Afin de se préparer à cette rencontre, le géocacheur complètera le formulaire d’information sur la cache. [Word (21 Ko) PDF (19 Ko)]
  7. Le contenant à cacher devra :
    • Être étanche;
    • Être fait d’un matériau résistant aux éléments  naturels (vent, pluie, gel, etc.);
    • Être le plus petit possible;
    • Être de couleur neutre pour ne pas trancher avec le milieu naturel.
    • Les contenants ayant servi pour de la nourriture sont interdits car leur odeur pourrait attirer les animaux.
  8. La cache doit renfermer :
    • Un carnet de bord (dans un sac à fermeture hermétique qui le protège de l’humidité),
    • Un crayon et un taille‑crayon; et
    • Une note explicative à l’intention des gens à la recherche de caches [Word (27 Ko) PDF (12 Ko)] comprenant les éléments suivants :
      • Un message éducatif  concernant l’endroit où se trouve la cache ou ayant trait au lieu historique, au parc ou à l’aire marine de conservation en général;
      • Un message clair qui demande de ne mettre aucun objet à échanger dans lacache et expliquant le but de cette consigne (éviter la présence d’objets susceptibles d’attirer les animaux);
      • Des instructions à l’intention de quiconque aurait découvert la cache par hasard;
      • Les coordonnées de la cache, pour s’assurer d’avoir trouvé la bonne cache, et
      • Les coordonnées d’une personne‑ressource de Parcs Canada ainsi que le nom et/ou le pseudonyme et les coordonnées du propriétaire de la cache, au cas où celle-ci aurait besoin d’entretien ou devrait être retirée.

Information supplémentaire

Le guide d’orientation des employés pour la géocachette à Parcs Canada présente les informations spécifiques à la gestion de la géocachette dans les parcs nationaux, les lieux historiques nationaux et dans les aires marines nationales de conservation gérés par Parcs Canada. Il présente les lignes directrices à suivre lors de l’installation, la recherche, l’archivage et la supervision d’une cache ainsi que les consignes concernant les caches non-autorisées.

La page d’information pour le public au sujet de la géocachette à Parcs Canada présente les informations requises afin de chercher ou de placer une cache dans les lieux historiques nationaux, les parcs nationaux et dans les aires marines nationales de conservation gérés par Parcs Canada.

Remerciement spécial

Parcs Canada tient à remercier toutes les personnes qui ont participé aux consultations préparatoires à l’élaboration de ces lignes directrices. L’implication des différents organismes de géocaching et des représentants de divers autres groupes concernés a été un facteur clé dans le développement d’une approche créative pour intégrer la géocachette dans les lieux historiques nationaux, les parcs nationaux et les aires marines nationales de conservation de façon à respecter les ressources naturelles et culturelles, promouvoir la compréhension et faciliter des expériences de visite mémorables.

2 Les géocacheurs sont invités à visiter le site web Sans Trace Canada à l’adresse http://www.sanstrace.ca. Ils y trouveront des principes utiles pour l’organisation d’activités récréatives de plein air de façon sécuritaire et respectueuse pour l’environnement.

3 Il y a cinq zones dans le système de zonage de Parcs Canada pour les parcs nationaux : la zone I (zone de préservation spéciale), la zone II (zone de milieu sauvage), la zone III (zone de milieu naturel), la zone IV (zone de loisirs de plein air) et la zone V (zone de services du parc).

Parcs Canada souhaite la bienvenue aux géocacheurs : Venez explorer avec nous!

Pour plus d’information, veuillez contacter un employé de Parcs Canada au lieu historique national, parc national ou l’aire marine nationale de conservation de votre choix. Pour des informations générales, faites parvenir un courriel à geocache@pc.gc.ca. Il nous fera plaisir de vous aider!