Expéditions 2010 dans l'Arctique

La publication de Parcs Canada sur l’archéologie subaquatique au lieu historique national du Canada de Red Bay reçoit un prix de reconnaissance internationale

En avril 2008, l’Agence Parcs Canada a procédé au lancement de L’archéologie subaquatique de Red Bay, le rapport final des fouilles archéologiques subaquatiques effectuées sur des navires baleiniers basques du XVIe siècle. Ce rapport de cinq volumes, édité par Robert Grenier, Marc-André Bernier et Willis Stevens, présente les travaux archéologiques menés par Parcs Canada à Red Bay, de 1978 à 1984, ainsi que les résultats de vingt années de recherche qui ont été nécessaires pour analyser la quantité massive de données rassemblées durant quelques 14 000 heures de plongée. Alors que le côté innovateur des fouilles archéologiques subaquatiques entreprises à Red Bay avait déjà été reconnu comme étant un modèle dans le domaine, les recherches associées présentées dans cette publication viennent d’être reconnues formellement à l’échelle internationale avec la remise d’un prix prestigieux, soit le Keith Muckelroy Memorial Award 2009.

L'archéologie subaquatique de Red Bay
Le rapport des fouilles archéologiques subaquatiques de Red Bay, qui a gagné le prix Keith Muckelroy 2009
© Parcs Canada

Ce prix international attribué par la Nautical Archaeology Society (Royaume-Uni) est remis pour souligner « un ouvrage publié après le 1er janvier 2006 qui reflète le mieux les intérêts, les aspirations et les normes d’érudition élevées de Keith Muckelroy », un pionnier dans le domaine de l’archéologie subaquatique. Dans ses commentaires, le comité des juges a souligné ceci : « Keith était profondément convaincu de l’importance d’un bon travail sur le terrain et de l’établissement d’un rapport comme étant la fondation sur laquelle des théories peuvent être échafaudées […] le rapport de Red Bay est exemplaire. L’ampleur du matériel couvert et la qualité de la recherche sont exceptionnels, démontrant les normes les plus élevées en matière d’enregistrement, de levé archéologique, d’illustrations et d’interprétation, ainsi que de présentation des résultats dans des contextes plus larges. Ce rapport est un modèle multidisciplinaire pour les générations futures d’archéologues subaquatiques sur les plans de la méthode et du point de vue intellectuel. »

L’archéologie subaquatique de Red Bay présente l’histoire des baleiniers basques de même que les méthodes utilisées par les archéologues pour fouiller les épaves. Nous trouvons dans cette publication non seulement la description des objets perdus par les Basques et l’analyse des bateaux qu’ils utilisaient, mais un portrait global du complexe industriel que constituait Red Bay au XVIe siècle.

Si cette publication est d’abord et avant tout un rapport archéologique, elle est de plusieurs façons accessible à un public plus large. Comme Lawrence E. Babits de la East Carolina University l’indique dans son examen du rapport, ceci « est un guide pour la recherche archéologique subaquatique et il devrait être facile d’accès tant aux étudiants qu’aux professionnels [...] les milieux archéologiques et historiques ont une dette de gratitude envers les archéologues subaquatiques de Parcs Canada, non seulement pour leurs travaux sur le terrain et leur analyse, mais pour la diffusion des résultats au public dans un format convivial. » (Historical Archaeology, avril 2009).

Ce prix témoigne la qualité exceptionnelle du travail des professionnels de Parcs Canada, y compris des archéologues subaquatiques, des restaurateurs, des spécialistes en culture matérielle et des historiens, pour en nommer que quelques-uns. Il souligne également un souci de livrer à l’ensemble des Canadiens et Canadiennes, et particulièrement aux spécialistes et aux étudiants de différents âges, un outil afin qu’ils comprennent mieux l’essence même de ce trésor historique qu’est Red Bay.

Pour vous procurer une copie de ce rapport en cinq volumes, visitez le site; Renseignements sur la publication - Publications du gouvernement du Canada