Expéditions 2010 dans l'Arctique

Les partenaires de l'expédition

HMS Investigator et cache de McClure

L'Agence Parcs Canada

Le site de la cache de McClure se trouve à l'intérieur du parc national de Aulavik, alors que l'épave du HMS Investigator se trouve dans les eaux de la baie Mercy, soit tout juste hors des limites du parc. Parcs Canada dirige la réalisation de levés terrestres et marins dans le but de localiser l'épave, de documenter le site terrestre et d'évaluer la possibilité d'effectuer des fouilles archéologiques sur le site de la cache et celui de l'épave.

Membres de la communauté inuvialuit

L'histoire du HMS Investigator a une signification spéciale pour les Inuvialuit, et plus particulièrement pour les communautés d'Ulukhaktok et de Sachs Harbour, dont les ancêtres se sont rendus au site terrestre et à l'épave dans la seconde moitié du 19e siècle. Afin de pouvoir conserver leurs traditions culturelles, les Inuvialuit se sont vus garantir le droit de poursuivre la pratique du trappage, de la chasse et de la pêche à des fins de subsistance à l'intérieur des limites du parc national. L'équipe responsable des levés comptait quatre Inuvialuit, dont le rôle était essentiel dans la planification et la réalisation du projet.

Programme du plateau continental polaire

Le transport par avion des équipes d'archéologie jusqu'au parc national de Aulavik et à la baie Mercy a été assuré par le Programme du plateau continental polaire, qui relève de Ressources naturelles Canada.

Le grand éloignement de l'Arctique canadien le rend pratiquement impénétrable et fait qu'il peut être dangereux d'y effectuer des recherches. Depuis 50 ans, le Programme du plateau continental polaire (PPCP) facilite le travail de centaines de scientifiques de partout dans le monde. Chaque année, le PPCP fournit des services de soutien pour le transport terrestre et aérien d'environ 130 groupes scientifiques provenant de plus de 40 universités ou organismes gouvernementaux du Canada et de l'étranger. Les projets scientifiques que le PPCP rend possible touchent une multitude de disciplines, de l'archéologie aux sciences spatiales en passant par la zoologie. Le PPCP offre du soutien dans divers domaines : transport, communications, hébergement, équipement de terrain et services connexes.

Société régionale inuvialuit et Comité de chasseurs et de trappeurs de Sachs Harbour

Parcs Canada a l'appui de la Société régionale inuvialuit et du Comité de chasseurs et de trappeurs de Sachs Harbour aux fins des consultations et des présentations dans la communauté.

L'origine du Groupe des sociétés inuvialuit, composé de la Société régionale inuvialuit et de ses sociétés filiales, remonte à la signature de la Convention définitive des Inuvialuit (CDI), le 5 juin 1984, entre le gouvernement du Canada et les Inuvialuit, soit les Inuits de l'Arctique Ouest du Canada. Les objectifs de base de la CDI, tels qu'exprimés par les Inuvialuit et reconnus par le Canada, sont les suivants : sauvegarder l'identité culturelle et les valeurs des Inuvialuit au sein d'une société nordique en voie d'évolution; permettre aux Inuvialuit d'être des participants à part entière de la société et de l'économie du Nord canadien et du pays; et protéger et préserver la faune de l'Arctique.

Lors de sa création, la Société régionale inuvialuit s'est vue confier la responsabilité générale de gérer les affaires relatives au règlement, tel qu'énoncé dans la CDI. Elle a en outre pour mandat d'améliorer constamment le bien-être économique, social et culturel des Inuvialuit par la mise en œuvre de la CDI et par tous les autres moyens possibles.

Pour représenter les chasseurs et les trappeurs inuvialuit, un comité de chasseurs et de trappeurs a été formé dans chacune des six communautés de la région désignée des Inuvialuit. Les comités de chasseurs et de trappeurs participent à diverses activités commerciales dans les différentes communautés inuvialuit.

Centre du patrimoine septentrional du Prince de Galles

Le Centre du patrimoine septentrional du Prince de Galles (CPSPG) est à la fois le musée et le service des archives du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest. Il acquiert et gère des objets et du matériel d'archives témoignant des cultures et de l'histoire des T.N.-O., tient un rôle essentiel dans la diffusion de renseignements sur les cultures et l'histoire des T.N.-O. et fournit à des organisations partenaires des services professionnels de gestion d'archives, de musées et de ressources culturelles.

Le CPSPG détient en fiducie une vaste collection d'objets représentatifs des peuples et des cultures des T.N.-O., pour le bénéfice du public, et produit des expositions qui racontent les histoires associées à la terre, aux personnes et au passé des T.N.-O. Cela dit, le CPSPG est plus qu'un simple musée. En effet, non seulement le CPSPG abrite-t-il des expositions et des collections et gère-t-il des programmes de conservation, il s'occupe aussi des Archives des T.N.-O., offre du soutien technique, logistique et financier aux personnes et aux organisations engagées dans les activités culturelles et les arts et autorise les études archéologiques dans les T.N.-O.

Les fouilles subaquatiques, notamment, doivent faire l'objet d'un permis délivré par le CPSPG.