La guerre de 1812 - L’artéfact de la semaine – le vendredi 11 janvier 2013

Fusil Baker du 19e régiment de cavalerie des dragons légers

Parcs Canada : X.72.3.1

Cet artéfact est un modèle conçu pour la cavalerie du fusil d’infanterie britannique mis au point en 1800 par l’armurier Ezekiel Baker. Le fusil est muni d’une baguette en acier, d’une platine à silex, et d’un canon de 50,8 cm (20 po.) de calibre 17,52 mm (0,69 po.). La monture est en bois et les parties annexées (pontet, plaque de couche, cache de crosse et porte-baguette) sont en laiton. Le porte-baguette est fixé sur le fusil au moyen d’un émerillon se trouvant tout juste sous la bouche. Cette innovation a été très pratique pour les cavaliers puisqu’ils n’avaient plus à descendre de cheval pour récupérer la baguette s’ils l’échappaient. Le chiffre romain « XIXLD » est gravé sur la plaque de couche afin d’indiquer que le fusil appartient au 19e régiment de cavalerie des dragons légers.

Les dragons légers ont été le seul régiment de la cavalerie régulière britannique à combattre au Haut-Canada pendant la guerre de 1812. William Hamilton Merritt, des dragons légers provinciaux, raconte l’histoire d’un cavalier du 19e qui a abattu un traître en fuite, en pleine nuit, à l’autre bout d’un champ dans le canton de Louth au Niagara. Ce tir incroyablement précis a probablement été effectué au moyen d’un fusil Baker. La controverse règne depuis longtemps chez les historiens à savoir si cette arme célèbre a été utilisée au Canada pendant la guerre de 1812.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le lieu historique national du Canada du Fort-George, visitez le site Web de Parcs Canada.

Fusil Baker du 19e régiment de cavalerie des dragons légers Fusil Baker du 19e régiment de cavalerie des dragons légers
© Parcs Canada