La guerre de 1812 - L’artéfact de la semaine – le vendredi 28 décembre 2012

Veste du Colonel Matthew Elliott

Parcs Canada : FF.75.8.2

Cette veste militaire écarlate datant du début des années 1800 (1800 à 1813 environ) appartenait au Colonel Matthew Elliot. Fabriquée d’un tissu de laine de grande qualité avec passepoil blanc, la veste a des garnitures, un collet et des manchettes bleu foncé. Les bordures sur les queues du vêtement sont faites de tissu blanc. Les boutons dorés sont plats et n’arborent aucun motif.

Natif de l’Irlande, Matthew Elliott a immigré en Pennsylvanie en 1761 et est devenu un excellent négociant auprès des Premières Nations. Il s’est allié aux Britanniques pendant la guerre d’indépendance américaine, puis, une fois la guerre terminée, s’est réinstallé dans le comté d’Essex au Haut-Canada. Il y a construit un imposant domaine, et a fait avancer ses intérêts commerciaux et politiques. Son influence auprès des Premières Nations et sa maîtrise de plusieurs de leurs langues l’ont aidé à devenir surintendant du Département des Indiens à Amherstburg dans les années 1790 ainsi que pendant la guerre de 1812. Il a également été officier supérieur au sein de la milice du comté d’Essex pendant ces périodes.

Pendant la guerre, Elliott a coordonné les efforts des guerriers des Premières Nations et de leurs alliés britanniques lors de la prise de Détroit en 1812. Il a continué d’exercer ce rôle en 1813, soit lors des batailles de Frenchtown et de Moraviantown, de même que des sièges des forts Meigs et Stephenson.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le lieu historique national du Canada du Fort-Malden, visitez le site Web de Parcs Canada.

Veste du Colonel Matthew Elliott Veste du Colonel Matthew Elliott
© Parcs Canada