La guerre de 1812 - L’artéfact de la semaine – le vendredi 5 octobre 2012

Pistolet du général James Winchester

Ce pistolet appartenait au brigadier-général James Winchester, commandant des forces américaines lors de la bataille de la rivière Raisin (1813) pendant la guerre de 1812. Cette bataille, plus souvent appelée « bataille de Frenchtown », a englobé une série de conflits qui ont eu lieu du 18 au 23 janvier 1813.

Après la prise du fort Détroit, en 1812, par des soldats britanniques, des miliciens canadiens et des guerriers des Premières Nations unis sous les ordres du major-général Sir Isaac Brock et du chef de guerre Shawnee Tecumseh, les Américains ont conçu un plan en vue d’avancer vers le nord et de reprendre la ville. En apprenant cela, le major général britannique Henry Proctor a réuni une force composée d’environ 600 hommes, dont des soldats de l’Armée régulière britannique, des miliciens canadiens et des guerriers des Premières Nations alliées, et s’est rendu attaquer, le 22 janvier 1813, un détachement militaire américain au village de Frenchtown. Les Américains ont été pris par surprise, et en moins de 30 minutes, une grande partie des 934 soldats américains s’étaient rendus ou avaient pris la fuite. Dans la confusion qui régnait, le brigadier général James Winchester a été capturé. Après la bataille de la rivière Raisin, Winchester a été emprisonné au Canada pendant plus d’un an.

Pistolet du général James Winchester Pistolet du général James Winchester
© Parcs Canada