Parc marin national du Canada Fathom Five

Patrimoine Culturel

Histoire maritime

Grand voilier
Grand voilier
© Parcs Canada

La navigation aux alentours de Tobermory a véritablement commencé au cours des années 1850. Les navires qui entraient dans la baie Georgienne étaient des goélettes en provenance des lacs plus bas, qui venaient ravitailler les villes riveraines en plein essor qui vivaient de l’industrie forestière. Au retour, les goélettes ramenaient du bois de charpente destiné aux villes en développement du Canada et des États-Unis.

Phare Big Tub
Phare Big Tub
© Parcs Canada

Le nombre croissant de naufrages a favorisé le développement d’aides améliorées à la navigation. Trois phares furent érigés dans la région : île Cove en 1858, Big Tub en 1885, et Flowerpot en 1897. À la suite de ces améliorations et une fois terminé le premier relevé complet de la baie Georgienne réalisé par le capitaine J.G. Boulton en 1888, le nombre de naufrages diminua.

Phare de Cove Island
Phare de Cove Island
© Parcs Canada

La goélette type des Grands Lacs au XIXe siècle avait deux ou trois mâts et était gréée d’un hunier ou d’une voile à l’avant et à l’arrière. La plupart étaient dotées d’une grosse dérive amovible qui réduisait la dérivation, ajoutait à la stabilité et, lorsqu’elle était levée, permettait d’entrer dans des ports aux eaux peu profondes. Les goélettes construites au Canada étaient habituellement plus courtes que les navires américains de façon qu’elles puissent traverser le canal Welland, dont les écluses faisait tout au plus 42 mètres (140 pi) de long.

Vers 1890, les navires à vapeur à hélices remplacèrent rapidement les vieilles goélettes. Le bois de charpente était encore un produit important, mais de nombreux vapeurs étaient des navires côtiers qui transportaient des passagers et de la marchandise générale entre les villes et les villages de la baie Georgienne.

Pour obtenir plus d’information sur les épaves historiques de Fathom Five, voir la section sur le sujet à la rubrique Sites de plongée.

Chi Cheemaun
Chi Cheemaun
© Parcs Canada

L’actuel service de traversier est une variante des premiers navires de charge qui s’arrêtaient dans les petits ports de la baie à l’époque où les déplacements sur la terre ferme étaient lents et difficiles. D’anciens navires, comme le Kagawong et le Hibou ont été les premiers à assurer le service qui a évolué au fil des ans; aujourd’hui, le Chi-Cheemaun, plus grand navire du genre sur les Grands Lacs, a pris la relève. Le premier navire à parcourir cette route pour le compte de ce qui est devenu plus tard la Ontario Northland fut le Kagawong, qui ne faisait que 27 mètres (90 pieds), soit le quart de la longueur du Chi-Cheemaun. Ce dernier, qui mesure 110 mètres (365 pieds), est mû par deux moteurs diesel de 16 cylindres développant 7000 ch qui actionnent deux hélices à cinq pales et à pas variable mesurant pratiquement 2,72 mètres (9 pieds) de diamètre.