Un Don à la Terre de Parcs Canada

Travailler ensemble : Une vision commune pour la conservation et le partage des plus grands trésors naturels du Canada

Le grand projet d’intendance qui a vu le jour à Banff n’est pas un projet que Parcs Canada a entrepris en solitaire.

Parcs Canada n’aurait pas réussi à protéger de vastes aires naturelles et à conserver les habitats sauvages sans partager une vision commune avec d’autres parties intéressées. Nos partenaires, les peuples autochtones, d’autres gouvernements, des collectivités régionales, des organismes voués à la conservation, des bénévoles et divers intervenants ont été, et continueront d’être, une partie intégrante du succès de Parcs Canada. Le défi que représentent la protection et la conservation de nos milieux terrestres et marins et le défi de rapprocher les Canadiens et Canadiennes de leur patrimoine naturel est toujours plus grand dans notre monde en constant changement. Le prix Don à la Terre reconnaît l’engagement du Canada à surmonter ces défis pour continuer de créer des aires protégées pour le bénéfice des générations à venir.

Certes, le Canada reçoit la reconnaissance du WWF pour sa contribution à la conservation, mais les plus grands dons sont, de loin, ceux que nous fait la Terre elle-même – eau pure, air frais, nourriture, vêtements et gîte et surtout, beauté et inspiration. Les humains sont liés à la Terre dans un cycle éternel qui consiste à recevoir et à donner.

Les peuples autochtones ont toujours compris ce concept. Ils honorent la terre et la respectent au quotidien.

« Même quand nous ne marchons pas sur la terre, notre esprit la parcourt. Ce travail s’est échelonné sur de nombreuses années et plusieurs personnes passionnées et dévouées y ont travaillé. Toujours, nous devons nous souvenir des paroles de nos Aînés : Prenons soin de la terre et la terre prendra soin de nous
Jonas Antoine, Aîné des Premières nations du Dehcho, Groupe de travail sur l’agrandissement de Nahanni


Gerald Antoine, ancien grand chef des Premières nations du Dehcho, sur la rivière Nahanni 
Gerald Antoine, ancien grand chef des Premières nations du Dehcho, sur la rivière Nahanni
© Frédéric Baril