Bénévolat

Récits de bénévoles

Un champ de bataille devenu occasion de bénévolat!

Photo de jeune bénévole Ainslie Milley Ainslie Milley, une jeune bénévole au Lieu historique national du Fort-Battleford
© Parcs Canada

« Jamais je n’aurais cru pouvoir profiter de mes étés en "travaillant" comme je l’ai fait au fort Battleford, à titre de bénévole. Chaque année, j’ai hâte de revenir. » – affirme Ainslie Milley, l’une des jeunes bénévoles dévouées de Parcs Canada.

Avant de devenir bénévole à l’âge de 12 ans, Ainslie a d’abord participé aux nombreuses activités offertes au Lieu historique national du Canada de Fort-Battleford dans le cadre d’une sortie éducative. Après cette première visite, elle brûlait d’impatience de répéter l’expérience. L’occasion s’est présentée plus rapidement qu’elle ne l’aurait cru; on lui a proposé de devenir une jeune bénévole.

« Je voulais commencer sur-le-champ. Ça ne ressemblait à aucun "emploi" dont j’avais entendu parler. C’était une occasion d’avoir du plaisir et d’apprendre beaucoup de choses », raconte Ainslie, le sourire aux lèvres.

Le Programme des jeunes bénévoles a été instauré en 2007 pour offrir aux jeunes plus qu’une simple leçon d’histoire; les participants acquièrent des compétences en interprétation de l’histoire tout en se familiarisant lentement avec un milieu de travail. L’objectif du programme est de créer un environnement stimulant et amusant où un jeune peut apprendre à aimer l’histoire et par la suite, enseigner à d’autres à reconnaître également l’importance de l’histoire.

« Au cours de ma première année, j’ai contribué à l’organisation de deux défilés, puis j’ai écrit et présenté de nombreux spectacles de marionnettes pour les programmes locaux destinés aux enfants, explique Ainslie. La deuxième année, j’ai constaté que le programme avait pris beaucoup d’ampleur grâce à l’arrivée d’un grand nombre de bénévoles. »

Enthousiaste à l’idée d’entreprendre son troisième été de bénévolat, cette jeune de 14 ans a déjà l’expérience d’avoir planifié et coordonné des activités, d’avoir joué dans le populaire « siège » de Battleford, et d’avoir écrit des articles dans le bulletin du fort Battleford.

« Ce programme m’a aidée à devenir une bonne personne, inspirante et admirable », fait observer Ainslie.

« En ce qui me concerne, faire du bénévolat, c’est faire preuve d’autonomie, c’est donner de son temps et s’engager dans le plus grand nombre d’activités possible. Il y a tant à faire ici – il faut toute une équipe de personnes extraordinaires pour faire le travail. »