Intendance de l’environnement

Conservation

Le pouvoir du soleil!
La réserve de parc national du Canada de l'Archipel-de-Mingan passe à l’énergie solaire

Le camp de base et le poste de garde de l’île aux Oiseaux, dans la réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan.
Camp de base de l’île aux Oiseaux.
© Parcs Canada

Une source d’énergie plus propre, plus silencieuse et plus pratique : la réserve de parc national du Canada de l'Archipel-de-Mingan tire profit d’une rénovation à caractère éconergétique.

La réserve de parc national du Canada de l'Archipel-de-Mingan borde la rive nord du fleuve Saint-Laurent au Québec. Elle accueille une population considérable d’oiseaux migrateurs et reçoit 35 000 visites chaque année. Dans la lointaine île aux Oiseaux, un camp élémentaire offre un abri, du matériel et des approvisionnements aux gardes de parc, aux chercheurs et aux employés du parc.

Autrefois alimenté par une génératrice au mazout à la fois bruyante et polluante (sans parler de son coût élevé), le camp de l’île aux Oiseaux est aujourd’hui muni de panneaux solaires. Des cellules photovoltaïques avec batterie de secours fournissent l’énergie nécessaire pour l’éclairage ainsi que pour la station-relais, qui est l’unique moyen de communication de l’île.

Un interprète de Parcs Canada discute avec trois visiteurs  sur l’île Niapiskau, dans la réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan.
Activité d’interprétation sur l’île Niapiskau, dans la réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan
© Parcs Canada

L’ajout d’isolation et de fenêtres plus étanches a contribué à la modernisation du camp. Dorénavant, la station de l’île aux Oiseaux peut accueillir confortablement de huit à dix invités pour des séjours de plus de 24 heures.

Avantages du projet

Les visiteurs comme les résidents peuvent dorénavant profiter de la grande beauté de l’endroit sans être ennuyés par une génératrice bruyante, sans courir de risque d’incendie et sans être exposés à la contamination lié au carburant diesel. Depuis l’adoption de l’énergie solaire, les coûts énergétiques annuels et les coûts de transport de carburant de l’île aux Oiseaux ont été éliminés. En prime, on a réalisé d’importantes réductions d’émissions de gaz à effet de serre!


Vue rapprochée du nouveau panneau solaire du camp de base de l’île aux Oiseaux, dans la réserve de parc national de l’Archipel-de-Mingan.
Camp de base et panneau solaire sur l’île aux Oiseaux
© Parcs Canada