Un trésor national

Quel empire de montagnes et de glace! On trouve, dans cette aire protégée internationale, la plupart des montagnes les plus élevées d’Amérique du Nord et les plus grands champs de glace à l’extérieur des calottes polaires. Plus de moite du territoire est recouvert en permanence de glace et de neige, et le reste abrite forêts et toundra et populations stables d’aigles, de grizzlis et d’autres espèces souvent menacées ailleurs. 

Dän Keyi (La terre de notre peuple)

L’impressionnant paysage naturel de Kluane fait partie du territoire traditionnel des Tuchtones du Sud, qui sont représentés dans la région de Kluane par les Premières nations Champagne et Aishihik et par la Première nation Kluane. Aujourd’hui, Parcs Canada et ces premières nations se partagent la responsabilité de la gestion des ressources naturelles et culturelles du parc. 


Cory Trépanier TrueWild : Kluane

Transcription

Parks Canada Logo

Séquence de prises de vues aériennes et panoramiques du parc national et de la réserve de parc national du Canada Kluane.

Indompté, sauvage et libre. Le désir d'explorer des paysages purs et éloignés a attiré des personnes de tous les milieux.

Séquence d’archives vidéo d’expéditions.

Certaines sont en quête d'aventures et de défis. D'autres sont en quête de découvertes.

Prises de vues de Cory Trépanier lors de l’expédition — en randonnée, en repérage ou en train de peindre un paysage.

Et certaines personnes comme moi, partiront pour ces endroits pour une autre raison... l'inspiration.

Cory en train de peindre avec alternance de séquences panoramiques du parc Kluane.

Cory: Je m'appelle Cory Trépanier, je suis un artiste et un cinéaste passionné par la nature sauvage du Canada. Je recherche des paysages à couper le souffle.
Puis, j'essaie de les immortaliser sur une toile.

Prises de vues des paysages, de la faune et de la flore du parc Kluane.

Plus ils sont sauvages, mieux c'est. Au fil des ans, cette quête m'a fait connaître certains des parcs nationaux incroyables du Canada, un vaste système de terres protégées.

Séquence de vidéos d’archives et plus récentes montrant Cory Trépanier dans ses expéditions partout au Canada, avec des prises de vue spectaculaires des différents parcs nationaux.

Ces parcs sont un héritage qui conserve certains des endroits naturels les plus importants du Canada. Ma première expérience de parc national m'a fait découvrir la côte sauvage et les montagnes accidentées de Gros Morne. Les îles de Pukaskwa et de la baie Géorgienne ont suivi, et j'ai fait du canot le long des anciennes rives pendant des mois. Puis c'était direction Arctique. Pour un voyage dans le temps à Ivvavik. Vers le grand canyon du nord à Tuktut Nogait. Pour se sentir petit dans les montagnes géantes d'Auyuittuq. Vers Sirmilik, une terre de glaciers et d'ours polaires. Et finalement, jusqu'au sommet du monde pour la beauté désolée de Quttinirpaaq. Mais il y a de nombreux parcs nationaux que je n'ai pas encore explorés et peints. Des lieux qui nourrissent l'âme d'aventure, de découverte et d'inspiration. Dans les années à venir, ma quête consistera à explorer les plus sauvages de ces parcs, à entrer en contact directement avec l'inspiration pure et à la peindre sur une toile. Pour bien le faire, je dois aller là-bas. Pour la vivre et la respirer. Passer un mois hors des sentiers battus. Et vivre la nature vraiment sauvage.

Accéléré du parc national et réserve de parc national du Canada Kluane. Surimprimé : « TRUEWILD KLUANE »

Je viens de trouver le prochain endroit à explorer... Kluane.

Un petit avion commercial effectue un atterrissage.

Après avoir atterri à Whitehorse, au Yukon, je prends l'autoroute de l'Alaska.

Camionnette sur la route; Adam Greenberg dans le siège du passager.

Adam Greenberg, photographe et aventurier âgé de 25 ans, se joint à moi pour le mois. Ensemble, direction ouest vers les sommets imposants de Kluane.

Séquence d’archives montrant Adam Greenberg lors d’une expédition en montagne.

Adam n'est pas étranger aux espaces sauvages. Sur des skis depuis l'âge de trois ans, il se passionne pour la neige profonde et le vélo de montagne sur des talus d'éboulis.

Montagnes vues des airs.

Situés dans le coin sud-ouest du territoire,

Animation de la planète Terre présentant le Canada, puis le site du patrimoine mondial de l’UNESCO de la région de Kluane et enfin le parc national et réserve de parc national du Canada Kluane.

le parc national et la réserve Kluane couvrent plus de 22 000 kilomètres carrés, dont la majeure partie est dominée par des montagnes et des glaciers. Le parc fait partie d'un vaste site du patrimoine mondial de l'UNESCO qui s'étend sur le Yukon, l'Alaska et la Colombie-Britannique et qui contient des parties des plus grands champs de glace non polaires sur terre.

Vues panoramiques des montagnes du parc Kluane, dont le mont Logan.

Et à une altitude de 5 959 mètres, Kluane abrite le plus haut sommet de tout le Canada : le mont Logan.

Rivière, sentier et lac.

Avec des rivières pour faire du rafting, des routes pour faire une randonnée et des lacs à naviguer en canot,

Nuages rosés au-dessus des montagnes.

c'est un pays de merveilles sauvages. J'ai hâte.

Brian Jones, guide en haute montagne, donne à l’équipe des indications relatives à l’expédition à l’aide d’une carte suivie d’un court diaporama de ses expéditions.

Brian Jones ouvre la voie de cette première étape.

Diaporama des expéditions de Brian Jones.

Guide de montagne depuis des années, il a mené des expéditions jusqu'au sommet du mont Logan, de l'Everest, du mont Denali, du Kilimandjaro et de bien d'autres. Avec des crevasses géantes et des conditions montagneuses dangereuses, je suis entre bonnes mains.

Cory prend place dans un avion de type Cessna; l’avion décolle.

J'embarque dans l'avion sur la piste d'atterrissage de Silver City

Vues des montagnes et de la cabine de pilotage capturées de l’intérieur de l’avion en plein vol.

et nous sommes dans les airs, survolant la première rangée de montagnes. La végétation verte des altitudes inférieures cède sa place au blanc des énormes champs de glace de Kluane. C'est un tout nouveau monde. Cory : C'est une région spectaculaire les gars.

L’écran est divisé : à gauche, une animation du trajet sur une carte. À droite, l’atterrissage du Cessna au mont Queen Mary. L’équipe sort l’équipement de l’avion, qui reprend ensuite son envol.

Nous atterrissons près du mont Queen Mary pour explorer et peindre les premiers jours. Ensuite, j'espère aller dans les montagnes pour obtenir d'autres paysages dans ma quête visant à peindre cet énorme territoire sur une toile.

Plan de Cory Trépanier avec le mont Logan en arrière-plan, suivi de plans panoramiques de la montagne.

Cory : Nous sommes arrivés. L'ampleur ici est absolument incroyable. En ce moment, c'est si calme. Debout devant la plus haute montagne du Canada, le mont Logan.

Cory et son équipe enfilent leur équipement et entreprennent l’expédition.

Je ne sais pas s'il y a une façon de rendre justice à ce que je vois et à ce que je vis ici.

Brian Jones vérifie la profondeur de la neige. Surimprimé : « Nous devons examiner tout le périmètre de notre camp. »

Brian : Nous devons examiner tout le périmètre de notre camp.

On creuse la neige. Surimprimé : « Il y a plus de trois mètres de neige sur le sol ici. »

Il y a plus de trois mètres de neige sur le sol ici.

Prises de vue de l’équipe qui prépare le campement sur un glacier pour la nuit; séquences accélérées.

Cory : Nous dormirons sur un glacier ce soir.

Vue sur les montagnes glacées.

Cory et Brian partent en ski de montagne pour une excursion de repérage dans les alentours; plusieurs vues panoramiques.

Cory : Je passerai les prochaines heures avec Brian à explorer la région avoisinante afin que je puisse trouver différentes positions avantageuses. Je comprends pourquoi tu as cette envie d'escalader ces grosses montagnes, parce que nous grimpons seulement cette petite colline et la vue s'étend de plus en plus. Whofth!? C'est... vraiment impressionnant. Wow.

De retour au campement, Cory prend son matériel de peinture pour ensuite retourner peindre le paysage qu’il a choisi.

Cory : Bien c'est ça. Une luminosité spectaculaire..... enfin ce pour quoi je suis venu ici. Une chance de peindre une vue du glacier du mont Logan.

Cory prépare son matériel.

C'est toute une scène.

Cory travaille sur son canevas.

Je veux aller plus large. Le soleil s'est couché, il n'y a qu'une faible lueur sur le sommet. Il commence à faire froid. C'est la première fois que je peins sur un glacier. C'est vraiment stupéfiant ici.

À la tombée du jour, Cory et Brian retournent au campement.

C'est vraiment plus que ce que j'espérais. Il est environ minuit et demi... je devrais peut-être dormir.

Prise de vue aérienne des montagnes enneigées

Deux jours seulement après le début de notre périple au Kluane et c'est un délice incroyable pour les yeux. Mais beaucoup restait à venir.

Divers plans de Cory et de son équipe lors de leurs diverses activités en montagne; alternance de paysages panoramiques.

Sept jours de plus qui m'ont fait vivre des expériences que je n'oublierai jamais : skier dans des paysages majestueux. Ah, quelle vue. Le climat de montagne qui m'a montré qui est le chef ici. Tout est entièrement blanc ici. Se faire des amis de façons qui ne peuvent arriver que dans la nature, grâce au travail d'équipe et à la confiance.

Brian attache le harnais de Cory. Surimprimé : « Tu ne sortiras jamais de ça. »

Brian : Tu ne sortiras jamais de ça.

Divers plan de Cory en train de peindre.

Trouver des paysages à peindre que vous ne retrouverez nulle part ailleurs.

Cory tire un traîneau devant un soleil éclatant.

Et pourchasser cette lumière magique que l'on ne peut trouver que dans les montagnes.

Divers plan des montagnes au coucher du soleil qui projette une lueur rosée sur les sommets.

Regardez ces dernières lueurs. Parfois, il faut déposer les pinceaux et en profiter.

Cory admire le paysage.

Des plans de montagnes enneigées à divers moments du jour.

Lors de ces neuf jours, je n'ai eu qu'un bref aperçu de l'immensité là-bas. Il reste tant de choses encore à voir. Le début de mon périple d'un mois à Kluane a été à couper le souffle. Maintenant, il est temps de changer de rythme alors que je passe à la prochaine étape de l'expédition.

Plan de dos montrant Cory à skis tirant son traîneau, suivi d’un gros plan de bottes de randonnée sur un sentier.

Je troque mes skis pour des bottes de randonnée et je me dirige vers la route Donjek.

Un petit avion vole au-dessus des montagnes.

Divers plans aériens et panoramiques de la route Donjek jusqu’au glacier Donjek.

La route Donjek, le sentier le plus difficile et le plus long de Kluane, est l'étape suivante. S'étalant sur plus de 100 km de long, elle couvre un vaste éventail de paysages et à son point médian, elle nous amène le long de l'énorme glacier Donjek.

L’écran est divisé : à gauche, le trajet sur une carte animée; à droite, divers plans panoramiques des endroits visités.

Les 28 premiers kilomètres, nous parcourons l'autoroute de l'Alaska à la limite du parc. Ensuite, nous marchons jusqu'au lac Big Horn.

Divers plans de Cory et son équipe préparant les chevaux et l’équipement pour une nouvelle étape de l’expédition. Surimprimé : « Carl Trépanier Frère de Cory ».

Brian est retourné chez lui et, à sa place, Adam et moi sommes rejoints par mon frère Carl qui aidera à transporter la charge pendant les neuf prochains jours. Pour gagner du temps afin d'atteindre la limite de Kluane,

Cory serre la main à Dave Dickson. Surimprimé : « Dave Dickson Dickson Outfitters ».

nous rencontrons le pourvoyeur Dave Dickson à 5 h du matin.

Les cavaliers préparent leurs montures puis les enfourchent.

C'est comme une scène d'un vieux western. À travers la bruine matinale grise, je vois dix chevaux. Certains pour nous, d'autres pour l'équipement.

Divers plans du parcours à dos de cheval.

Cory : Bien, nous avons évité beaucoup de travail.

Gros plan sur l’un des cavaliers. Surimprimé : « Non, nous avons évité une tonne de travail. »

Adam : Non, nous avons évité une tonne de travail.

Surimprimé : « Je suis aux anges d’être à cheval en ce moment. »

Je suis aux anges d'être à cheval en ce moment.

D’autres plans du parcours à dos de cheval.

Cory : Les collines commencent à apparaître, et nous devons mettre tout ce poids sur nos épaules.

Cory et son frère marchent en portant leur équipement sur leur dos.

Que le vrai travail commence. Nous traversons notre première rivière vers un paysage rocailleux. Des heures d'escalade constante et difficile nous amènent finalement au col Hoge.

Plans panoramiques des montagnes.

Cory : Wow Une lumière magique inonde le territoire. Épuisés et exaltés, nous sommes arrivés.

Cory s’installe pour une nouvelle séance de création artistique.

Superbe vue sur la vallée et les montagnes pendant que Cory peint.

Cory : Quelle soirée spectaculaire. La lumière est venue et a rempli la vallée ici et là, et a vraiment créé une expérience incroyable.

La lueur du soleil couchant illumine les nuages.

J'ai hâte à demain.

Séquence montrant des mouflons dans leur habitat naturel.

Tout ce qui monte doit redescendre. Il s'avère que le dicton est vrai. Il est temps de payer pour les paysages magnifiques et de descendre le talus d'éboulis.

Divers plans de Cory et son frère qui descendent les sentiers abrupts et dangereux…

Avec nos sacs à dos de 90 livres remplis de matériel de peinture, de tournage et de camping, ce sera amusant. Cory : Ouf, c'était loin, très loin Deux autres jours de marche à franchir des lits de rivière, à s'en tordre la cheville,

Ils marchent dans la forêt.

et des forêts denses nous amènent à la crête du glacier Donjek.

Divers plan des montagnes vues de la vallée.

Quel délice pour les yeux. J'ai commencé le voyage au sommet des glaciers et maintenant je les vois d'en bas. Cory : C'est immense. Il y a environ de 15 à 20 km juste pour suivre cette crête vers le lac Big Horn.

D’autres plans des deux hommes traversant des rivières et suivant des parcours difficiles; vues panoramiques.

Tout ce chemin parcouru rend difficile la sortie de mon chevalet et de ma peinture. Ça peut être très frustrant parfois; être entouré d'une telle beauté et être incapable de la peindre.

Divers plans de Cory en train de peindre.

Malgré tout, j'ai réussi à peindre quelques toiles de plus en chemin.

Des plans d’Adam. Surimprimé : « Il y a quelques couloirs que nous pouvons descendre qui ont des éboulis plutôt intéressants. »

J'ai découvert certains des autres talents extérieurs d'Adam. Adam : Il y a quelques couloirs que nous pouvons descendre qui ont des éboulis plutôt intéressants.

Carl près du feu.

Et j'ai renoué avec mon frère Carl dans un endroit où les souvenirs sont faits pour durer toute une vie.

Cory et Carl poursuivent leur expérience dans un paysage rocailleux. Surimprimé : « Je n’arrive pas à croire que je suis vraiment ici. »

Carl : Je n'arrive pas à croire que je suis vraiment ici. Et juste lorsque nous pensions que nous avions atteint la fin, nous avons trouvé un autre défi.

Vues de la rivière Big Horne.

Les deux hommes traversent la rivière avec beaucoup de difficulté étant donné son courant et sa profondeur. Ils se félicitent à la fin de la traversée, puis admirent le paysage.

La rivière Big Horn. De loin la plus grosse traversée de rivière, son débit était élevé et boueux. Cory : Ça nous a pris environ une heure et quinze minutes pour la traverser, et c'est bon de se trouver de l'autre côté.

Vues du glacier Donjek.

La route Donjek a été à la hauteur de sa réputation. C'était difficile, mais ça ne sert qu'à rendre sa beauté encore plus grandiose.

Au lac Big Horne, Cory regarde l’hydravion qui atterrit.

Cory : Le lac Big Horn, enfin! Apparemment, la dernière étape pour retourner à l'autoroute devra attendre un autre jour...

L’hydravion repart.

nous avons un avion à prendre. Carl retourne à la maison, mais Adam et moi avons des lacs à naviguer en canot.

Un accéléré d’un lever du soleil sur les montagnes, suivi de prises de vues aériennes des lacs Bates et Mush.

Nichés dans les forêts du sud-est du parc national Kluane se trouvent les lacs Bates et Mush.

L’écran est divisé : à gauche, on voit une carte animée du trajet que vont parcourir Cory et Adam; à droite, on aperçoit divers paysages correspondant aux points indiqués sur la carte.

D'une longueur respective de 13 et de 10 km, je prendrai la rame et je reposerai mon dos.

Affiche en bois.

Vue du canot sur un camion en mouvement dans les sentiers battus.

Mais avant de naviguer, Adam et moi devrons d'abord faire face à un segment de route

Vues du lac Mush

de l'arrière-pays de 22 km qui mène au pied du lac Mush.

Sean Sheardown au volant du camion. Surimprimé : « Sean Sheardown Directeur de Kluane »

C'est où Sean Sheardown, directeur de Kluane, entre en jeu.

Surimprimé : « Je suis membre des Premières nations de Champagne et d’Aishihik, et je suis membre du clan du corbeau. »

Sean : Je suis membre des Premières nations de Champagne et d'Aishihik,

Diaporama montrant la famille du directeur du parc Kluane.

et je suis membre du clan du corbeau.

Surimprimé : « Notre peuple aurait parcouru cet endroit depuis le retrait des glaciers et peut-être même avant. »

Notre peuple aurait parcouru cet endroit depuis le retrait des glaciers et peut-être même avant.

Le camion poursuit son trajet sur le terrain accidenté.

Après avoir chargé son camion, nous commençons l'aventure de 3,5 heures vers notre point de départ, jusqu'à ce que nous nous échappions enfin de la forêt dense

Point de vue du camion qui s’avance sur la plage révélant le lac Mush et les montagnes qui le bordent.

et nous retrouvions à la crête sableuse du merveilleux lac Mush bordé par la montagne.

Scènes de Cory et d’Adam qui pagayent; vues panoramiques du lac prises à partir du canot.

Avec le poids de mon monde retiré de mes épaules, Cory : C'est beau le canot me fait glisser plus profondément dans le parc.

Cory soulève le canot sur ses épaules et commence le portage.

Cory : Ce sera la première fois que je porte un canot sur mes épaules au Yukon. Et ça y est.

Cory est en train de pêcher.

Un court portage, quelques ombres communs,

Cory est en train de pagayer.

Cory : Quelle beauté et quelques coups de pagaie de plus, puis le lac Bates apparaît.

Les vagues sur le lac Bates s’échouent sur la plage et les rochers.

Un plan d'eau pur, plus venteux et plus sauvage, Bates agit comme un entonnoir pour les vents qui descendent du champ de glace.

Un accéléré de Cory et Adam qui montent leur tente sur les abords du lac.

Nous installons le camp et en scrutant les environs, je trouve une petite île au loin.

Vue du rivage puis des montagnes.

En contraste avec les montagnes accidentées lointaines, elle est le point d'intérêt idéal pour une nouvelle peinture.

Cory pagaye et scrute l’horizon.

Mais je trouve qu'il est difficile de peindre quelque chose que je ne connais pas vraiment. Avec de la chance, les vents se calment le lendemain et je pagaie pour regarder de plus près. Maintenant, je suis prêt à peindre.

Cory sort son matériel de peinture puis commence à peindre.

Différentes vues sur le lac.

Bien que nous soyons ici que quelques jours, faire du canot avec Adam a été un changement de rythme merveilleux.

Cory et Adam mangent et se reposent.

Des dîners sur la plage. Des siestes d'après-midi au son du clapotis de l'eau.

Cory vogue en canot sur le lac.

Flotter dans de grands espaces ouverts. Et même lutter contre le vent. Tout ça m'a permis d'expérimenter Kluane de différentes façons.

Cory et Adam sur une embarcation gonflable.

Mais il y a encore un truc à venir. Je serai de nouveau sur l'eau, mais cette fois-ci sur un raft. Sur une rivière sauvage.

Accéléré du campement à la pénombre.

Prises de vues aériennes de la rivière Alsek.

Alimentée par les eaux de fonte des champs de glace, la rivière Alsek de 250 km de long,

L’écran est divisé : à gauche, animation montrant l’étendue de la rivière Alsek. À droite, des images de la rivière

traverse une étendue sauvage primitive spectaculaire. À partir de Kluane, elle coule en Colombie-Britannique puis en Alaska avant de se jeter dans le golfe d'Alaska.

Panoramas de la rivière et des montagnes qui la bordent.

En chemin, on y découvre des lacs formés par les glaciers, des icebergs et d'innombrables panoramas spectaculaires dignes du pinceau. En 1986, pour reconnaître son patrimoine naturel du nord exceptionnel, l'Alsek a été désignée rivière du patrimoine canadien. Il s'agit de ma prochaine destination.

Cory étale son équipement.

Cory : Encore une fois, il fait très beau.

Jill et Caelan Pangman montrent à Cory comment gonfler l’embarcation. Surimprimé : « Caelan Pangman Guide d’Assistant » « Jill Pangman Guide de Rivière »

Adam et moi rencontrons Jill Pangman et son fils de 15 ans, Caelan. Cory : Caelan m'apprendra les rudiments, à savoir comment nous gonflons un raft. Continue de dérouler!

Diaporama des expéditions auxquelles ont participé Jill et Caelan.

Jill est guide de rivière au Yukon depuis 25 ans. Caelan, a parcouru plus de rivières et de montagnes depuis qu'il a six ans que je ne peux l'imaginer.

Derniers préparatifs, puis l’expédition commence.

Nous suivons le courant, mais nous ne sommes pas encore sur l'Alsek. Oh, c'est parti.

L’écran est divisé : à droite, une animation montrant le parcours sur une carte géographique. À droite, prises de vues de l’expédition.

Nous sommes partis près de Haines Junction sur la rivière Dezedeah. 27 km en aval nous amèneront à un endroit où la rivière s'élargit. C'est où nous serons officiellement sur l'Alsek. 46 km plus loin et la rivière s'élargit de nouveau. Cette fois-ci, nous serons au lac Lowel. Notre dernière destination de l' expédition.

L’équipe navigue sur la rivière.

Une journée commence à se fondre dans une autre, alors que nous flottons le long de l'ancienne vallée. On peut voir les signes d'une inondation importante il y a 150 ans, le long des flancs de montagne.

Cascade d’eau et Caelan qui y remplit un bidon.

Caelan utilise des méthodes uniques pour puiser de l'eau potable; il en verse parfois plus sur lui que dans la cruche.

L’expédition se rend un peu plus loin, puis accoste à la rive pour manger.

Chaque campement devient un chez nous loin de chez nous. Une chance de se rassembler autour d'une bonne bouffe. Des lieux pour partager des histoires.

Cory part en randonnée; succession de plans panoramiques des montagnes à la tombée du jour.

Chaque arrêt offre des vues rares pour un artiste qui ne peut jamais en avoir assez.

Cory sort de sa tente à l’aube et part chercher un endroit où peindre.

Cory : Brrr, un peu frais ce matin. Un peu de lumière là-bas dans les collines. Il faut que je me dépêche.

Cory s’installe pour peindre.

L'une des choses importantes que j'espère, après avoir passé autant de temps ici, c'est que d'une certaine façon en y étant plongé, ces toiles vierges se transforment en quelque chose

Le tableau prend forme en accéléré alors que le jour avance.

qui a un peu plus de sens parce que j'ai été ici et que je l'ai vécu.

Divers plans de l’artiste qui peint en temps réel.

Le soleil est finalement rendu de ce côté. Montant lentement au-dessus de la scène. Le lac Lowell est le prochain arrêt. Il est temps de ranger cette peinture et de partir.

L’expédition reprend son cours sur la rivière.

Déjà trois semaines et demie ici et nous approchons de notre dernier campement au lac Lowell. Je n'y crois pas, mais ce n'est pas le temps de penser à ça maintenant. Cory : Là-bas se trouve le glacier Lowell et nous devons franchir quelques petits rapides d'abord...

On traverse des rapides, puis le calme revient.

avant d'y arriver. Ouah! Tout le monde se tient bien en arrière? Nous avons eu une randonnée plaisante en chemin, et maintenant, c'est comme le dévoilement du lac alors que nous passons à travers cette brèche étroite. Spectaculaire.

Cory sort son appareil photo pour croquer des images du paysage.

La lumière du soir éclaire l'arrière-plan du glacier Lowell. Des sculptures de glace flottent partout.

Des icebergs flottent sur la rivière.

Et un iceberg en particulier les domine toutes. Nous venons d'arriver, et j'ai déjà trouvé mon sujet.

Plans panoramiques du lac et des montagnes au crépuscule.

Mais il est trop tard pour peindre. Nous devons installer le camp avant la noirceur. Un camp, avec une vue sans pareil.

Des filets de poisson en train de griller sur le feu.

Et un souper spécial pour l'accompagner.

L’équipe est rassemblée autour du feu de camp.

Et une autre surprise encore. Cory : Quelle façon de terminer la journée ici à Kluane.

Gros plan sur Cory portant une lampe frontale.

Soupé terminé. Je me prépare à me coucher et le spectacle de lumières commence.

Aurore boréale au-dessus des montagnes. Surimprimé : « Photographie de Défaillance de temps »

Une aurore boréale incroyable qui éclaire le ciel.

Accéléré montrant le déplacement des icebergs.

Cory : Nous sommes tous prêts à prendre part à ce qui est

Les membres de l’expédition partent en randonnée sur un terrain rocailleux et escarpé.

la dernière randonnée officielle de mon mois ici au parc national Kluane qui m'amènera au sommet du mont Goat Herd. Alors que nous grimpons, le panorama s'étend rapidement. S'étend, s'étend et s'étend.

Au sommet, Cory admire le paysage qui s’étale à ses pieds.

Enfin, je ne peux plus résister. C'est le temps d'une autre peinture.

Cory affronte de forts vents en marchant.

Cory : Le seul défi de peindre ici, c'est le vent!

Cory installe son matériel et commence à peindre.

La vaste scène me rappelle encore une fois à quel point c'est vaste ici. Je peux voir plus loin que le glacier Lowell, de cette position privilégiée, et les innombrables sommets au-delà.

Des chèvres de montagnes.

Mais c'est la vue quotidienne des chèvres des montagnes plus haut qui font comme si de rien n'était, ignorant le visiteur temporaire qui tient un pinceau.

Cory continue à peindre.

Cory : Bien, ça a été toute une séance de peinture au vent ici.

Gros plan sur Cory.

Il est temps de ramasser ce matériel et de voir si nous pouvons retrouver notre chemin vers le camp.

Le glacier vu d’en haut.

L’équipe navigue au milieu des icebergs.

C'est mon dernier jour à Kluane. Je joue parmi les icebergs et je m'imprègne de cet endroit majestueux.

Icebergs sur la rivière.

Pourtant, parmi tous les icebergs du lac, un ne cesse pas de m'appeler. Je l'ai vu à l'arrivée. Je l'ai regardé à la lumière du midi. Je l'ai examiné d'en haut.

Cory s’approche du canot sur la rive et y prend place.

Et maintenant, par un heureux hasard, le soir est arrivé et les vents ont cessé.

Le canot vogue sur la rivière

Quelle façon de conclure un voyage! Je ne pourrais pas demander mieux.

Le canot s’approche de l’iceberg. Surimprimé : « Oh, mon Dieu, c’est l’iceberg que je venais peindre ».

Cory : Oh mon Dieu, c'est l'iceberg que je venais peindre.

L’iceberg s’effondre. Surimprimé : « Oh, mon iceberg vient de s’évaporer. »

Oh, mon iceberg vient de s'évaporer!

Gros plan sur Cory dans le canot. Surimprimé : « C’est fou! »

C'est fou!

L’effondrement de l’iceberg se poursuit. Surimprimé : « Tout s’effondre, tout l’iceberg s’effondre. »

Tout s'effondre, tout l'iceberg s'effondre. Je crois que je ne peignerai pas celui-ci ce soir.

Gros plan sur Cory.

Les restes de l’iceberg.

Cory admire le paysage une dernière fois.

Cory : Bien, je n'y crois pas. Après presque un mois dans ce lieu spectaculaire,le parc national Kluane,

Cory démonte la tente.

je démonte la tente pour la dernière fois.

Un hélicoptère se pose au sol.

Bien que je retourne à mon studio, c'est ici, par ici, où tout commence.

Succession rapide de prises de vue montrant Cory et ses compagnons à divers moments de l’exploration du parc national Kluane, ainsi que certains des paysages les plus grandioses.

Dans la nature. Profiter de la nature à grande échelle. Avoir mon lot d'aventures, de défis et de découvertes. Et trouver l'inspiration à chaque virage. Explorer le Kluane m'a donné la chance de vivre dans le monde réel et de renouer avec mon côté plus sauvage. Il m'a émerveillé et ému, et il fera partie de moi pour le reste de ma vie. Oui, il y a des endroits plus faciles à visiter. Mais comme la plupart des choses dans la vie, les plus grandes récompenses viennent avec un certain effort. Venez y goûter vous-même. Je crois que vous trouverez la vérité dans les mots d'un auteur inconnu il y a très longtemps : « Pour ceux qui ne bougent pas, le monde n'est qu'un lieu imaginaire. »

Vue aérienne d’un paysage montagneux. Surimprimé : « Réalisé en collaboration avec Parcs Canada »

Surimprimé : « Producteur exécutif, réalisateur, scénariste et narrateur Cory Trépanier »

Surimprimé : « Musique George Cattapan »

Surimprimé : « Montage Justin Hall Cory Trépanier »

Surimprimé : « Vidéographie Adam Greenberg Cory Trépanier »

Surimprimé : « Conseiller en développement Martin Lajoie »

Surimprimé : « Graphismes animés Darryl Spreen »

Surimprimé : « Montage sonore George Cattapan »

Défilement de texte :

Merci aux contributeurs au projet TrueWild :

Air North

Asolo

Canada West Mountain School

Chaloria

Cinevate

Daler-Rowney

Fotiou

Défilement de texte :

Merci aux contributeurs au projet TrueWild :

Air North

Asolo

Canada West Mountain School

Chaloria

Cinevate

Daler-Rowney

Fotiou

Foodsaver

Goal Zero

HD Source

Leki

Manfrotto

Mountain Hardwear

Nature Valley

Numa Sports

Parks Canada

Rocking Star Adventures

Sila Sojourns

Sony Canada

Spot

Steripen

Streambox

Total North

Travel Alberta

Yamnuska Mountain Adventures

Yukon Tourism

Merci aux personnes suivantes de leur aide précieuse :

Cory’s fine art collectors

Andie Trépanier

Anne Morin

Brian Jones

Caitlynn Moriarty

Carl Trépanier

Denise Sutherland

Jamie, pilot at Rocking Star Adventures

Janet Trépanier

Jill, Caelan and Bruce Pangman

Jim Greenfield

John and Sylvia Ostafhek

Lloyd and Virginia Freese

Marten Berkman

Sean Sheardown

Sian Williams and Lance Goodwin

Sydney Trépanier

The Dickson Family 

Surimprimé : « Une production de »

Logo animé : « CAMPSIDE PRODUCTIONS »

Texte animé : « www.truewild.ca »

Copyright 2014 Cory Trépanier ALL RIGHTS RESERVED

Pour sa première expédition dans le cadre de la réalisation de TrueWild, l’artiste Cory trépanier a passé un mois au Yukon dans le parc national et la réserve Kluane, où il a peint et filmé le mont Logan, le sommet le plus haut au Canada, s’est promené à pied sur la route Donjek, pagayé sur les lacs Mush et Bates, et fait du rafting sur la rivière Alsek.