Été

Tiques

Les tiques vivent dans la vallée de la Rouge, et certaines sont porteuses de la maladie de Lyme. Voici ce que vous devez savoir pour rester en sécurité pendant que vous profitez du parc.

Érosion

L’érosion est un processus naturel par lequel l’eau, le vent et d’autres types de pressions ont un effet sur le sol, souvent au point de transformer le paysage. On peut constater ce phénomène dans les vallées de nos rivières, ou par l’usure de nos pas sur les sentiers. Au printemps, avec la fonte des neiges et le dégel du sol, prenez garde où vous mettez les pieds, surtout le long des rivières. Il est fréquent d’observer des changements dans les berges où des surplombs nouvellement sapés cèdent et tombent dans la rivière.

Chaleur extrême

Ce peut être une belle journée pour partir en randonnée, mais tout comme on s’habille pour l’hiver, on doit aussi se préparer pour les journées chaudes. Le plus important est d’avoir de l’eau. Le parc n’offre aucune source d’eau potable, n’oubliez donc pas d’en apporter. Rappelez-vous aussi de porter un chapeau et un écran solaire, et de passer du bon temps à l’ombre. Ne négligez pas les signes d’insolation et d’épuisement par la chaleur.

Dommages causés par une tempête de vent

Après une tempête il importe de bien évaluer les dommages causés par le vent. Nous nous efforçons de dégager les sentiers des arbres tombés et des branches cassées qui posent un danger, et nous fermons ceux qui ne sont pas sécuritaires, mais prenez garde à tout ce qui pourrait se retrouver suspendu au-dessus de votre tête!


L’hiver

Venez voir la Rouge quand tout est blanc! En hiver, le parc vous en met plein la vue et les oreilles. Le ruisseau Little Rouge murmure sous la fine couche de glace qui perce sous les rayons du soleil réchauffant la vallée. Les conifères du sentier Cedar sont couverts de neige et les branches nues des feuillus scintillent d’un givre cristallin sur le sentier Vista.

Bien que la sécurité soit une priorité toute l’année, les mois d’hiver nous invitent à plus de précautions. Suivez les conseils ci-dessous pour une belle randonnée hivernale et venez nous voir pour une sortie guidée dans les sentiers enneigés!

Glace

Les sentiers glacés représentent un danger dans le parc; nous recommandons le port de bonnes chaussures de marche si vous vous y aventurez. On trouve sur le marché des crampons d’appoint que l’on fixe aux chaussures pour plus de sûreté, mais si vous savez que le sentier sera très glacé, reportez votre randonnée à un autre jour.

S’habiller pour l’hiver

L’important, c’est d’être au sec et confortable. Le principe des pelures d’oignon vous aide à gérer la chaleur de votre corps au fil de votre activité, afin que vous ayez toujours la bonne combinaison. Adoptez ce système à trois couches pour une sortie au sec et bien au chaud.

La couche de base en tissu mèche : C’est la couche qui est en contact avec la peau et qui évacue la transpiration par capillarité.

Couche intermédiaire isolée : Cette couche « thermale » (souvent en polyester-molleton) retient la chaleur corporelle tout en évacuant la transpiration par capillarité. S’il fait très froid, essayez deux couches intermédiaires.

Couche externe ou imperméable : Cette couche extérieure empêche la neige d’atteindre les autres couches. Optez pour une coquille et des pantalons coupe-vent et imperméables, idéalement munis de fermetures éclair sous les bras et aux jambes, de poches types « Napoléon » et d’un capuchon ajustable pour plus de confort. Évitez les « vêtements de pluie » qui ne sont pas conçus pour « respirer ». Des guêtres peuvent aider à garder la neige hors des bottes.

Évitez surtout les vêtements en coton, même les jeans. Le coton absorbe l’humidité (transpiration, neige, pluie), ce qui refroidit votre peau et vous empêche de rester au chaud. Gardez vos vêtements en coton pour relaxer après votre sortie.

Bottes, bas, crampons d’appoint et raquettes

À l’achat de bottes isolées, surveillez la « cote de température ». Cette cote vous donne une idée de l’efficacité de vos bottes à garder vos pieds au chaud lorsque vous êtes en mouvement. Essayez toujours les bottes avec les chaussettes que vous prévoyez porter lors de vos sorties, ainsi qu’avec toutes orthèses ou semelles internes que vous utilisez normalement, et mettez-les bien à l’épreuve dans le magasin. Assurez-vous qu’elles montent haut sur la cheville et qu’elles sont étanches. Pour ce qui est des chaussettes, un mélange de laine Merino et de fibres synthétiques constitue un bon choix. Soyez encore plus prêts à vous lancer sur les sentiers en optant pour des crampons d’appoint comme ceux de marque Icers, Microspikes ou Yaktrax, et des raquettes.

Touches finales :N’oubliez pas vos verres fumés, votre écran solaire, votre baume pour les lèvres, un chapeau, des mitaines, une collation, de l’eau et, pourquoi pas, un petit tapis de sol pour vous asseoir et faire une pause. Tous ces articles entrent dans un petit sac à dos pour laisser vos mains libres. Et bien sûr, apportez votre appareil photo pour saisir les magnifiques scènes hivernales du parc et montrer à vos amis tout ce qu’ils ont manqué!

Ces quelques trucs vous aideront à vous préparer à de belles randonnées hivernales sur nos sentiers!

  • Il n’y a pas d’eau potable dans le parc. Veuillez vous assurer d’apporter assez d’eau avec vous pour rester adéquatement hydraté.
  • Les sentiers ne sont pas entretenus en hiver dans le parc urbain national de la Rouge.
  • De nombreux sentiers ont des sections abruptes et des escaliers. Les conditions des sentiers sont variables en hiver; les sections glacées ou mouillées seront glissantes et exigeront plus d'attention. Connaissez vos limites.
  • Portez des vêtements protecteurs, y compris des chaussures convenables. Tout le monde ne tolère pas le froid de la même façon. Prenez en considération votre niveau d’énergie et votre tolérance au froid au cours de la planification afin de finir votre randonnée en toute sécurité.
  • Il n’y a pas de services sur les sentiers ou à leur point de départ.