Parcs Canada a franchi de nombreuses étapes importantes depuis qu’il a annoncé son intention de créer le premier parc urbain national du Canada.

Depuis 2011, Parcs Canada travaille en étroite collaboration avec un nombre incalculable de particuliers, des Premières Nations, d’autres ordres de gouvernement, des agriculteurs, des organismes communautaires, des groupes de conservation et des bénévoles afin de réaliser un rêve, celui de créer le parc urbain national de la Rouge.

Au final, c’est plus de 20 000 personnes qui auront participé à la création du parc urbain national de la Rouge. Pour Parcs Canada, il s’agira de l’un des programmes de mobilisation du public les plus réussis de ses 104 années d’histoire.

Voici les principales réalisations des dernières années :

  1. Le 3 juin 2011 – Dans le discours du Trône, le gouvernement du Canada prend l’engagement de travailler à la création d’un parc urbain national dans la vallée de la rivière Rouge, au cœur de la grande région de Toronto.
  2. Le 25 mai 2012 – Le gouvernement du Canada affecte 143,7 millions de dollars à la création, à la gestion et à l’exploitation du parc urbain national de la Rouge pendant ses dix premières années d’existence. Il s’engage aussi à financer les opérations courantes du parc à hauteur de 7,6 millions de dollars par année par la suite.
  3. Le 11 juin 2013 – Dans le cadre d’un accord fédéral-provincial, le gouvernement de l’Ontario s’engage à transférer des terres d’une superficie de 21,5 km2 à Parcs Canada pour la création du parc urbain national de la Rouge.
  4. Le 11 juin 2013 – Transports Canada confirme son intention de transférer des parcelles de terrain de 19,1 km2 à Parcs Canada pour la création du parc urbain national de la Rouge.
  5. Le 13 juin 2014 – La Loi sur le parc urbain national de la Rouge est déposée au Parlement. Cet instrument législatif est taillé sur mesure afin de garantir un niveau de protection inégalé au patrimoine naturel, culturel et agricole de la Rouge.
  6. Le 21 juin 2014 – Parcs Canada soumet à l’examen et à la rétroaction du public l’ébauche du tout premier plan directeur du parc urbain national de la Rouge. Ce document orientera la gestion du parc pendant une période de 10 ans.
  7. Le 12 décembre 2014 – Avec l’Office de protection de la nature de Toronto et de la région, les villes de Toronto, de Markham et de Pickering ainsi que les municipalités de York et de Durham, Parcs Canada signe un accord exécutoire pour le groupement des derniers terrains désignés en vue de la création du parc urbain national de la Rouge.
  8. Le 1er avril 2015 – Le gouvernement du Canada annonce le transfert officiel à Parcs Canada de 19,1 km2 de terres appartenant à Transports Canada dans la grande région de Toronto – les toutes premières parcelles qui constitueront le parc urbain national de la Rouge.
  9. Le 23 avril 2015 – La Loi sur le parc urbain national de la Rouge reçoit la sanction royale du gouverneur général. Le parc voit officiellement le jour le 15 mai 2015, date où un décret officialise l’entrée en vigueur de la Loi sur le parc urbain national de la Rouge.
  10. Le 11 juillet 2015 – Le gouvernement du Canada annonce son intention d’annexer de nouvelles parcelles totalisant 21 km2 au parc urbain national de la Rouge, ce qui en fera le parc urbain le plus vaste et le mieux protégé de son genre en Amérique du Nord une fois sa création achevée.
  11. 9 juin 2016 – Le gouvernement du Canada a déposé des modifications à la Loi sur le parc urbain national de la Rouge qui feront de l’intégrité écologique la priorité absolue dans tous les aspects de la gestion du parc. Les modifications offrent aussi une meilleure garantie aux agriculteurs. En effet, les baux d’un an seront remplacés par des baux d’une durée pouvant aller jusqu’à 30 ans, de manière à procurer une stabilité à long terme aux agriculteurs et à leurs proches – dont certains pratiquent l’agriculture dans la vallée de la Rouge depuis 1799.
  12. 18 juin 2016 – Le premier ministre du Canada a visité le parc pour prendre part à une annonce conjointe avec la province de l’Ontario, durant laquelle la province a renouvelé son engagement à transférer ses terres ou leur contrôle à Parcs Canada afin d’achever la création du parc urbain national de la Rouge.
  13. Le 1er avril 2017 – Transports Canada transfère une parcelle supplémentaire de 21 km2 à Parcs Canada pour qu’elle soit annexée au parc urbain national de la Rouge. Parcs Canada gère actuellement un territoire plus de 40 km2 qui a été mis de côté pour le parc. Au total, ce sont 79,1 km2 de terres que les trois ordres de gouvernement se sont engagés à lui transférer pour l’agrandissement du parc.
  14. Le 19 juin 2017 – Le projet de loi C-18 reçoit la sanction royale. Cet instrument législatif, qui vient modifier la Loi sur le parc urbain national de la Rouge, prévoit la mise en place des mesures de protection écologique les plus rigoureuses qui soient, tout en confirmant le rôle des agriculteurs du parc, afin qu’ils puissent continuer de produire des aliments pour le marché local comme ils le font depuis 200 ans.