Sécurité à la randonnée

Le parc national de la Péninsule-Bruce recèle des dangers naturels, mais il est possible de réduire à un minimum les risques de blessures en prenant des précautions raisonnables. Les renseignements fournis ci-après vous aideront à vous préparer en vue de votre excursion et à évaluer les dangers. En définitive, vous êtes responsable de votre sécurité.

Eau potable

L’eau des robinets du camping est potable. Si vous devez boire l’eau des ruisseaux et des lacs, purifiez-la auparavant ou faites-la bouillir pendant au moins cinq minutes. Servez-vous de vos propres bouteilles réutilisables plutôt que de bouteilles jetables. Il n’y a pas de robinet d’eau potable dans l’arrière-pays.

Sécurité et état de préparation des randonneurs

Préparez-vous bien

  • Consultez les prévisions météorologiques et renseignez-vous sur l’heure du coucher du soleil.
  • Habillez-vous en fonction des conditions météorologiques. Il peut faire étonnamment froid au printemps et en automne, surtout le long de la côte. Apportez un imperméable et des vêtements de rechange chauds.
  • Il faut À TOUT PRIX porter des chaussures de randonnée convenables. Les blessures à la cheville sont un phénomène courant sur les sentiers.
  • Communiquez votre itinéraire ainsi que la date et l’heure prévues de votre retour à une personne de confiance.
  • Même si les téléphones cellulaires ne fonctionnent pas toujours dans le parc, nous vous recommandons d’apporter le vôtre. Chargez-le complètement avant de partir en excursion et saisissez-y le numéro de téléphone du parc (519-596-2702). Composez le 911 en cas d’urgence.
  • Prenez l’habitude d’apporter une trousse de premiers soins, une lampe frontale/lampe de poche, un sifflet, de l’eau et des collations.
  • Il n’y a pas de poubelles dans l’arrière-pays ou au-delà du point de départ des sentiers. Vous devez rapporter tous vos déchets et vos effets personnels. Lorsque vous préparez votre sac à dos, faites des choix intelligents et évitez d’apporter des articles inutiles.
  • Apportez les outils d’aide à la navigation dont vous connaissez le mode d’emploi, y compris une carte et une boussole. Les dispositifs électroniques sont pratiques, mais ils sont peu utiles en cas de panne d’électricité et de mauvaise réception.
  • Familiarisez-vous avec la carte du secteur avant de partir en randonnée.

Restez sur le sentier.

Les appels de détresse les plus courants proviennent de randonneurs égarés. Voici quelques conseils qui vous aideront à vous orienter et à profiter pleinement de votre randonnée :

  • Restez sur le sentier. Vous aurez bien plus de mal à vous orienter si vous quittez le sentier. Les services de sauvetage auront eux aussi plus de difficulté à vous repérer.
  • Évitez de faire de la randonnée seul.
  • Partez de bonne heure. Donnez-vous suffisamment de temps pour terminer votre randonnée avant le coucher du soleil.
  • Observez votre entourage. Prêtez attention aux principaux éléments du relief et aux caractéristiques géographiques. Prenez des photos auxquelles vous pourrez vous reporter plus tard si vous avez un doute.
  • Consultez régulièrement votre carte. Bon nombre d’incidents concernent des randonneurs qui se sont aventurés trop loin dans la mauvaise direction.

Si vous vous égarez;:

  • Restez calme.
  • Vérifiez si votre téléphone cellulaire fonctionne. Si vous obtenez un signal, restez là où vous êtes et composez le 911 (ou le numéro du parc – 519-596-2702). N’oubliez pas de fournir votre numéro de téléphone cellulaire et votre situation géographique approximative au répartiteur. Abstenez-vous de marcher dans l’attente de directives du personnel du parc.
  • Si votre téléphone cellulaire ne fonctionne pas, revenez sur vos pas jusqu’à ce que vous obteniez une couverture suffisante pour appeler à l’aide ou jusqu’à ce que vous retrouviez le sentier. Faites attention où vous posez les pieds lorsque vous regardez votre téléphone cellulaire.
  • Les sauveteurs peuvent confirmer votre emplacement général si votre téléphone cellulaire émet un signal.

Accès à la grotte depuis des secteurs autres que la route du Lac-Cyprus

Pendant les mois d’été, le terrain de stationnement du camping du Lac-Cyprus est plein tous les jours, et il faut alors refuser l’accès à certains visiteurs. La grotte est accessible par le sentier Bruce, mais il s’agit d’un parcours extrêmement long et difficile. Les visiteurs devraient tenir compte de ce qui suit avant de quitter les terrains de stationnement de l’anse Little ou de la passe à billes Halfway :

  • Passe à billes Halfway – La grotte est accessible au terme d’une randonnée difficile de 6 km qui comporte de nombreuses montées et descentes abruptes. Il faut prévoir au moins 6 heures pour l’aller-retour si vous êtes en bonne forme physique et bien équipé.
  • Anse Little – La grotte est accessible au terme d’une randonnée difficile de 9,5 km qui nécessite au moins 8 heures de marche (aller-retour) pour les personnes en bonne forme physique et bien équipées.
  • Il n’y a aucun service de transport pour le retour jusqu’à votre véhicule. Vous devez refaire le trajet en sens inverse.
  • Pour pouvoir regagner votre point de départ avant le coucher du soleil, il n’est pas recommandé de partir après midi. L’absence de clarté accroît les risques de blessures et de désorientation sur le sentier.
  • Le terrain est très raboteux par endroits. Le sentier comporte des pentes raides, et il faut grimper sur de gros rochers.
  • La couverture de téléphonie cellulaire est limitée, voire inexistante, dans de nombreux secteurs.
  • Il n’y a ni source d’eau potable ni service le long du sentier.
  • Ce parcours est réservé aux randonneurs chevronnés.