Dangers

Climat

Chute de neige en été
Chute de neige en été>
© Parcs Canada / James McCormick

Le temps à Aulavik peut être extrêmement hostile. La température moyenne en juillet à Sachs Harbour est de 2° C à 10° C. Il peut parfois faire jusqu'à 25 °C mais on peut tout aussi bien avoir des températures sous zéro, des vents glacés et de la neige. Le brouillard est fréquent dans la partie nord d'Aulavik en raison de la présence inhabituelle de glace marine dans le détroit de M'Clure. Les vents peuvent être très forts et durer longtemps dans tout le parc.

Il est essentiel de planifier son voyage et de choisir le contenu de ses bagages avec soin. Tous les groupes doivent transporter du matériel approprié car il est peu probable qu'ils rencontrent d'autres visiteurs ou des employés du parc. Il n'existe aucune protection naturelle dans la toundra, aucune installation et aucun bois de feu. Les visiteurs doivent emporter suffisamment de vêtements chauds et de vêtements imperméables, ainsi qu'une bonne quantité de combustible pour leur réchaud.

Les vents forts, les précipitations ou le brouillard peuvent entraver les déplacements dans le parc et entraîner des retards dans les vols. Assurez-vous d'emporter suffisamment d'aliments et de combustible pour au moins deux jours de plus en cas de retard de l'aéronef.

Hypothermie

L'hypothermie est une baisse de la température centrale du corps sous 35° C suite à une exposition à l'eau froide, au vent, aux précipitations et aux basses températures. C'est l'un des plus grands dangers pour les visiteurs du parc.

Afin de prévenir l'hypothermie, portez des vêtements adéquats, évitez l'exposition en protégeant les endroits de forte perte de chaleur, mangez des aliments à haute valeur énergétique, changez-vous immédiatement si vos vêtements sont humides ou mouillés et évitez de vous déplacer quand les conditions météorologiques sont extrêmes. Apprenez à reconnaître les symptômes de l'hypothermie et soyez prêt à les traiter. Sachez que les feux de camp sont strictement interdits dans le parc et qu'il est donc impossible de faire sécher ses vêtements par mauvais temps.

Qualité de l'eau

On recommande aux visiteurs de filtrer (<0,5 micromètres), de traiter (iode ou chlore dans l'eau tiède) ou de faire bouillir leur eau de boisson. Afin de prévenir la propagation des maladies, on doit se débarrasser des matières à vidange de façon responsable.

Rage

La rage est commune dans le sud de l'île Banks mais on ne possède pas de données sur cette maladie pour Aulavik. La rage est une maladie grave qui affecte le système nerveux et le cerveau. Elle se propage généralement lorsqu'un animal enragé mord un autre animal ou une personne. Il est possible que des animaux tels que les renards, les loups et les caribous soient porteurs du virus dans le parc.

Méfiez-vous de tout animal « amical » ou trop audacieux. En règle générale, tenez-vous à une bonne distance de la faune et n'oubliez pas qu'en vertu de la Loi sur les parcs nationaux, il est interdit de toucher ou de nourrir les animaux ou de s'en approcher.

Si vous trouvez une carcasse de renard, veuillez signaler son emplacement à un employé du parc dès que possible.

Insectes piqueurs

Les insectes qui piquent, notamment les moustiques et les mouches noires, peuvent être gênants par temps calme et doux.

Le temps frais et les vents fréquents les tiennent généralement toutefois en échec. On conseille aux visiteurs d'emporter une petite quantité d'insectifuge ainsi qu'une veste et un chapeau contre les insectes.

Ours polaires

L'ours polaire est le plus grand carnivore des continents du monde. Contrairement aux autres ours, il se nourrit presque exclusivement de viande et n'importe quel animal est une proie potentielle.

Bien qu'on le rencontre davantage le long de la côte nord du parc, l'ours polaire parcourt parfois de très grandes distances à l'intérieur des terres sur l'île Banks. Les rencontres sont plus probables à Castel Bay et Mercy Bay et le long de la côte nord.

Afin de diminuer les possibilités de rencontrer un ours:

  • déplacez-vous en groupes de bonne taille;
  • évitez les aires qui témoignent d'activités récentes d'ours;
  • évitez les charognes;
  • campez bien à l'intérieur des terres ou dans des aires qui offrent une bonne visibilité dans toutes les directions; et
  • préparez des aliments moins odorants.

Ne vous approchez jamais d'un ours polaire. Si vous rencontrez un ours, faites du bruit pour essayer de le chasser, par exemple avec un avertisseur sonore. Le gaz poivré, utilisé à distance rapprochée, peut éloigner l'ours polaire, mais il n'a jamais fait l'objet d'essais approfondis. Les armes à feu sont strictement interdites. On peut toutefois engager comme surveillants armés des Inuvialuit autorisés à travailler dans le parc.

Pour plus d'informations, procurez-vous le dépliant La sécurité au pays des ours polaires au bureau du parc à Inuvik.

Boeufs musqués

Vous rencontrerez sans aucun doute de nombreux boeufs musqués pendant votre voyage. Ils sont normalement dociles mais peuvent parfois charger sans être provoqués, surtout lorsque les mâles sont en rut à la fin juillet. N'oubliez pas que ce sont des animaux sauvages. Ne vous en approchez pas et conservez si possible entre vous et les animaux un obstacle physique tel que ravin, étang ou ruisseau.

Accients de terrain

Aulavik a un relief diversifié. Bien que la vallée de la rivière Thomsen soit large et flanquée de collines douces, il existe d'autres types de terrain. Les bad-lands et les canyons dans la partie est, les falaises le long de la côte nord-ouest et les collines et rives escarpées dans tout le parc présentent des dangers. Les éboulis et les glissements de boue et de neige constituent un danger potentiel sur les pentes raides et meubles du parc, particulièrement aux alentours des canyons et des falaises.

Traversée des rivières

Passage à gué d'un ruisseau
Passage à gué d'un ruisseau
© Parcs Canada / Wayne Lynch
Vous devrez peut-être traverser des rivières dans le parc. Il est généralement facile de passer à gué mais vous pouvez vous retrouver dans des eaux froides et rapides à la hauteur du genou. Compte tenu de la présence du pergélisol et d'une couverture végétale mince, l'écoulement printanier ou de fortes pluies peuvent entraîner des changements importants et soudains dans le niveau de l'eau. Il peut être impossible de traverser la rivière comme prévu et on doit alors choisir un autre trajet.

Il peut être difficile de traverser à gué les principales rivières du parc (telles que la Thomsen) au début de l'été. En effet, l'exposition à l'eau froide peut rapidement entraîner l'hypothermie.

Lorsque vous traversez des rivières, nous vous recommandons de:

  • porter des bottes ou des sandales afin d'être plus stable et d'éviter de vous couper sur les pierres pointues;
  • défaire la ceinture de votre sac à dos autour de votre taille et de votre poitrine;
  • vous servir d'une canne de marche placée en amont pour un meilleur appui;
  • vous déplacer en diagonale en faisant face à l'amont et en cédant au courant; et
  • tenir une ou plusieurs personnes par le bras.

Établissement de trajet et orientation

Bien qu'il n'existe aucun trajet désigné ou sentier à Aulavik, le terrain est assez peu accidenté et on peut faire de la randonnée presque n'importe où. Cependant, il peut être difficile de s'orienter dans ce paysage vaste et sans traits caractéristiques. On ne peut pas se fier aux boussoles dans le parc et il est donc recommandé de transporter un bon système mondial de localisation (GPS).

Précédent