La création d’une réserve de parc national marque le début d’une période dynamique et passionnante. Une fois créé, il faut du temps avant qu’un nouveau parc devienne opérationnel. Dans les années à venir, encadrée par un conseil de cogestion qui sera formé dans un avenir proche(voir Gestion du parc), l’Agence Parcs Canada travaillera en collaboration avec nos partenaires autochtones et autres partenaires de l’industrie du tourisme afin de créer des expériences et services qui seront éventuellement offerts aux visiteurs.

Au fil du temps et pour les générations à venir, la réserve de parc national Akami-Uapishkᵁ – KakKasuak – Monts Mealy offrira à la population canadienne et aux visiteurs du monde entier des occasions d’apprécier les paysages exceptionnels du parc, dont des expériences fondées sur la culture autochtone et des occasions de loisirs en plein air telles que canotage, camping en arrière-pays et randonnée pédestre.

À ce stade initial, les éventuels visiteurs doivent être conscients que les programmes et services du parc sont restreints. Il est donc essentiel de planifier son voyage avec soin, puisque l’infrastructure et les services tout comme les capacités de recherche et de sauvetage sont pour le moment limités.

Meilleur moment pour s’y rendre

Hiver comme été, l’occasion vous est offerte de visiter la réserve de parc national Akami-Uapishkᵁ – KakKasuak – Monts Mealy.

Le parc est accessible à longueur d’année en hélicoptère ou en hydravion. Des entreprises d’affrètement d’aéronefs sont actives à proximité de l’aéroport à Happy Valley-Goose Bay. Au printemps, il est possible de se rendre dans le parc jusqu’au mois de mai, moment de la rupture des glaces dans le lac Melville. C’est aux mois de juillet et août que l’accès à la réserve de parc national est le plus aisé. Le meilleur moment pour s’y rendre est sans doute de la fin de l’été jusqu’au début de l’automne, avant que l’hiver ne s’installe, d’autant plus qu’à cette période de l’année, mouches noires et moustiques commencent à s’y faire plus rares. Des visites hivernales ne sont envisageables que lorsqu’il est possible de se déplacer sur la glace en toute sécurité. La plupart des années, cela serait possible du début janvier jusqu’à la fin avril.

La réserve de parc national Akami-Uapishkᵁ – KakKasuak – Monts Mealy est un endroit où les saisons et les rythmes de la nature peuvent avoir une incidence sur les horaires de voyage. Au moment de planifier leur itinéraire, les visiteurs doivent toujours prévoir des retards dus aux conditions climatiques. Il arrive de devoir être confiné dans sa tente pendant plusieurs jours avant que le temps ne se remette au beau et qu’il soit à nouveau possible de se déplacer. Les conditions météorologiques et environnementales font partie de toute aventure nordique.

Remarque à propos des mouches noires et des moustiques

À l’instar d’autres régions nordiques, la biodiversité du Labrador donne lieu à une forte population de mouches noires et de moustiques. Les visiteurs peuvent commencer à constater leur présence au Labrador de la mi-juin à la mi-juillet. On considère néanmoins que la saison de pointe dans la réserve de parc national s’étend de la mi-juillet à la mi-août. Préparez-vous donc en conséquence si vous vous y rendez à cette période de l’année! Nous vous conseillons d’inclure dans vos bagages un insectifuge, une veste en tissu moustiquaire ainsi qu’un traitement de premiers soins contre les piqûres et morsures d’insectes. Les brises côtières dans des régions comme la Wunderstrand peuvent, jusqu’à un certain point, protéger des insectes piqueurs.

Soyez prévoyant et autonome

Un éventuel visiteur peu familier avec le terrain ne doit pas sous-estimer le fait que la réserve de parc national est située en arrière-pays et isolée. Vous devez donc vous munir d’un équipement approprié, être autonome et en mesure de faire face à toute urgence médicale ou à tout incident avec des animaux sauvages. Vous devez prendre des précautions pour assurer votre sécurité contre les ours noirs et les ours polaires, à l’occasion. Veuillez consulter le dépliant de Parcs Canada intitulé Vous êtes au pays des ours. Les conditions climatiques et autres circonstances imprévues peuvent causer de longs retards lors de toute visite du parc. Prenez donc toutes les précautions nécessaires pour ne pas vous mettre en danger. Nous recommandons fortement aux visiteurs d’avoir des compétences dans l’utilisation de cartes et de boussoles. Nous recommandons également à tout visiteur d’être muni d’un appareil GPS ainsi que d’un téléphone satellite et de savoir s’en servir.