Le mât héraldique commémoratif

Hlk’yah G̱awG̱a acquit une grande importance à l’époque des manifestations haïdas contre l’exploitation forestière à l’île Lyell. En 1985, les Haïdas bloquèrent le chemin forestier de la baie Sedgwick. Ces mouvements de protestation débouchèrent sur l’adoption de mesures de protection pour le secteur et menèrent à la création de la réserve de parc national et du site du patrimoine haïda Gwaii Haanas.

Outre le chalet des gardiens de la baie Sedgwick, une longue maison appelée « maison qui regarde et cligne » fut construite à Windy Bay pour abriter les manifestants pendant le blocus érigé contre l’industrie forestière.

Hlk’yah G̱awG̱a abritait autrefois un important village et devint plus tard un village de pêche estivale appelé Hlk’yah Llnagaay (« le village du faucon pèlerin »).

À Hlk’yah G̱awG̱a, un sentier longe le ruisseau Windy Bay en serpentant à travers une vieille forêt de pruches de l’Ouest, de thuyas géants et d’épinettes de Sitka. Il s’agit du dernier bassin hydrographique intact de l’île Lyell. Sur demande, les gardiens peuvent accompagner les visiteurs jusqu’à une épinette de Sitka géante qui est âgée de 800 à 900 ans, en empruntant un parcours qui borde plusieurs arbres culturellement modifiés.

Le 15 août 2013, des visiteurs, des bénévoles, des Haïdas et des employés de Parcs Canada ont dressé le mât héraldique commémoratif à la baie Windy - le permier à Gwaii Haanas depuis 130 ans! Le mât souligne le 20e anniversaire de la cogestion qui se fait entre le gouvernement du Canada et le Conseil de la Nation haïda.