L’incendie du secteur du ruisseau Verdant dans le parc national Kootenay et dans le parc provincial du Mont-Assiniboine est actuellement contenu. Les opérations de Parcs Canada sont maintenant passées à l’étape de la surveillance.

Parcs Canada tient à remercier le public de sa coopération, de sa patience et de son appui pendant toutes les opérations de lutte contre l’incendie du secteur du ruisseau Verdant.

Mise à jour | Foire aux questions | Zones fermées | Autres incendies

Mise à jour

Foire aux questions - Le 15 septembre 2017

L’incendie du secteur du ruisseau Verdant est actuellement contenu. Les opérations de Parcs Canada sont maintenant passées à l’étape de la surveillance. Parcs Canada continuera de surveiller activement ce feu de forêt à l’aide d’hélicoptères et d’équipes au sol. Il se peut que les visiteurs du parc continuent de voir de la fumée et des hélicoptères dans le secteur.

Où le feu brûle-t-il?

Le feu du secteur du ruisseau Verdant brûle dans le parc national Kootenay et dans le parc provincial du Mont-Assiniboine. Il est circonscrit sur le versant ouest de la ligne de partage des eaux, à l’est de la route 93 Sud.

Quelle est la superficie du feu du secteur du ruisseau Verdant?

À l’heure actuelle, on estime que la superficie du feu atteint environ 17 644 hectares; cela dit, il est difficile d’obtenir continuellement des données exactes sur son étendue.

Qu’est-ce qui est ouvert?

Toutes les installations situées dans les parcs nationaux Banff et Kootenay sont ouvertes, à l’exception des sentiers et des campings de l’arrière-pays qui se trouvent dans les zones fermées.

Quels secteurs ont été fermés en raison du feu?

Par mesure de sécurité, certains secteurs de l’arrière-pays ont été fermés au public aux environs du brasier et dans le parc national Banff. Même si la plupart de ces secteurs sont maintenant accessibles au public, certaines ordonnances de fermeture demeureront en vigueur jusqu’à ce que les secteurs concernés soient évalués et jugés sécuritaires. Consultez la page Web suivante pour obtenir une liste complète des fermetures en vigueur :

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les fermetures de zones en vigueur dans le parc provincial du Mont-Assiniboine :

Pendant combien de temps ces fermetures de zones seront-elles en vigueur?

Afin d’assurer la sécurité des visiteurs, ces fermetures de zones demeureront en vigueur jusqu’à nouvel ordre. Ces fermetures sont obligatoires et il est interdit aux visiteurs de pénétrer dans les zones fermées. Comme la situation peut changer, nous invitons les visiteurs à consulter régulièrement le site suivant :

Le feu affecte-t-il les animaux?

Le feu est un élément essentiel à la création d’habitats diversifiés pour de nombreuses espèces fauniques. Lorsqu’un feu brûle sur une grande étendue, il laisse de nombreux îlots de végétation imbrûlée. Ces îlots fournissent à la faune des endroits où se réfugier hors de la trajectoire du feu. Pendant un incendie, de nombreux animaux sont capables de s’enfuir, et les bêtes de plus petite taille peuvent se réfugier sous la terre. Après le feu, de nombreuses espèces d’oiseaux, de mammifères et d’insectes ne tardent pas à coloniser de nouveau les terres brûlées.

Le feu ouvre le couvert forestier et permet à la lumière du soleil d’atteindre les plantes de sous-bois, ce qui augmente leur productivité et, du même coup, la biodiversité. C’est la vie végétale qui détermine quelles espèces animales habiteront un secteur donné. Nombreuses sont les espèces de plantes qui commencent rapidement à germer après un feu. Avec le temps, la qualité de l’habitat de plusieurs espèces fauniques s’en trouve grandement améliorée.

La vie peut-elle reprendre après un feu?

Le feu recycle les nutriments de la végétation vivante ou morte en les transformant en cendres riches en minéraux. Après un incendie, les cônes des conifères qui ont éclaté sous la chaleur libèrent leurs graines. Les racines des arbustes calcinés produisent de nouvelles pousses. Les fleurs s’ouvrent et la prairie renaît. Les animaux broutent les jeunes pousses fraîches. Au fil du temps, le feu crée une mosaïque de plantes brûlées et non brûlées. La faune privilégie ces habitats diversifiés, et de nombreuses espèces viennent y vivre.

Zones fermées : parcs nationaux Banff, Kootenay et Yoho

Parc national Banff

Parc national Kootenay