Bison des bois dans le parc national du Canada Wood Buffalo.
Bison des bois dans le parc national du Canada Wood Buffalo.

Le bison des bois est le plus gros mammifère terrestre de l’Amérique du Nord. Selon les estimations historiques, le Canada comptait autrefois plus de 168 000 bisons des bois. La chasse intensive et les hivers rigoureux sont considérés comme les principales causes du déclin historique de la population de bisons des bois. Aujourd’hui, on estime leur nombre aux alentours de 10 000 sur le territoire. Le bison des bois est désigné espèce menacée par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC). Un Plan national de rétablissement du bison des bois a été publié par l’Équipe nationale du rétablissement du bison des bois en 2001 et des mesures de rétablissements ont été prises par Parcs Canada et ses partenaires.

Qu’est ce que le bison des bois?

Troupeau de bisons dans le parc national du Canada Wood Buffalo.
Les bisons des bois se nourrissent principalement de carex et d'herbes, mais aussi de feuilles et d'écorces d'arbres et d'arbustes (surtout des saules) ainsi que de lichens

Le bison des bois, considéré comme une sous-espèce septentrionale du bison d’Amérique, est le plus gros mammifère terrestre d’Amérique du Nord. Les mâles peuvent mesurer jusqu’à deux mètres (aux épaules) et peser une tonne. Les femelles sont plus petites que les mâles.

Le bison des bois est d’un brun plus foncé que le bison des plaines. Il a de longues pattes, une bosse proéminente, une courte queue à franges, des longs poils denses et rudes sur la tête et le cou et une barbe. Ses cornes noires recourbées et ses sabots acérés lui servent d’armes pour se défendre contre des prédateurs comme des loups.

Le bison des bois erre librement à travers la forêt boréale en hardes mixtes composées de bisons, de bisonnes et de bisonneaux. Certains mâles forment leur propre groupe, tandis que d’autres errent seuls. Le bison a une ouïe fine et un bon odorat. Il est capable de déceler rapidement les changements dans son environnement.

Le bison est le plus gros mammifère terrestre d’Amérique du Nord. Le mâle peut mesurer jusqu’à deux mètres de haut et peser plus d’une tonne. Le parc national du Canada Wood Buffalo, qui est le plus grand parc national du Canada, compte le plus grand troupeau de bisons vivant en liberté au monde.

Le bison est particulièrement dangereux pendant la saison du rut qui s’étend de juillet à la mi-septembre. À cette période, les hardes bougent beaucoup et les mâles ont un comportement agressif lorsqu’ils rivalisent entre eux pour s’accoupler avec les femelles. Le bison a toujours besoin de grands espaces et il importe de l’observer de loin car il peut charger lorsqu’il est agité.

Où vit le bison des bois?

Par le passé, l’aire de distribution du bison s’étendait à l’ensemble du nord de l’Alberta, au nord-ouest de la Saskatchewan, au sud-ouest des Territoires du Nord-Ouest et au Yukon. Aujourd’hui, il existe des troupeaux sauvages et en captivité en Alberta, au Manitoba, en Colombie-Britannique, au Yukon et dans le sud-ouest des Territoires du Nord-Ouest.

Le parc national du Canada Wood Buffalo qui abrite le plus gros troupeau en liberté du monde comptait environ 5 600 têtes (en 2005).

Quel est le statut du bison des bois?

Gros plan de la tête d’un jeune bisonneau.
Jeune veau dans le parc national du Canada Wood Buffalo. Les femelles donnent généralement naissance au moins de mai, après une période de gestation de 270 à 300 jours.

Le bison des bois est désigné espèce menacée par le COSEPAC. Selon les estimations historiques, le Canada comptait autrefois plus de 168 000 bisons des bois. Aujourd’hui, on estime leur nombre aux alentours de 10 000 sur le territoire. Ce nombre inclut les troupeaux en liberté (dont certains ont été exposés à la maladie) ainsi que les troupeaux en captivité. À l’heure actuelle, le parc national du Canada Wood Buffalo compte environ 5 000 bisons des bois.

Pourquoi le bison des bois est-il en danger?

La chasse intensive et les hivers rigoureux sont considérés comme les principales causes du déclin historique de la population de bisons des bois au Canada. La première loi interdisant la chasse du bison des bois a été adoptée en 1877 mais elle a par la suite été abrogée. Il a fallu attendre 1893 pour qu’une nouvelle loi soit adoptée, assurant la protection de l’espèce. La population de bisons des bois était alors réduite à 300 individus. En 1911, des gardes forestiers ont été nommés afin de renforcer l’application de l’interdiction de chasse au bison des bois. Quand le parc national du Canada Wood Buffalo a été créé en 1922, la population de bisons des bois avait augmenté et atteignait quelque 1 500 animaux.

Entre 1925 et 1928, 6 673 bisons des plaines du sud de l’Alberta ont été expédiés au parc, apportant avec eux la tuberculose et la brucellose. Ces maladies sont toujours présentes dans le troupeau de Wood Buffalo à l’heure actuelle. Des poussées épidémiques occasionnelles de charbon surviennent également.

Au fil des ans, on a observé plusieurs cas de noyades en masse lorsque des troupeaux de bisons ont essayé de traverser des rivières sur la glace fine au printemps ou au moment des crues printanières. En 1956, 2000 bisons se sont noyés dans le parc national du Canada Wood Buffalo et 3 000 autres s’y sont noyés en 1974. Ces événements, quoique rares, sont naturels et impossibles à prévenir.

Pourquoi protéger le bison des bois?

Deux bisons des bois dans la parc national du Canada Wood Buffalo.
Le bison a une ouïe fine et un bon odorat. Il est capable de déceler rapidement les changements dans son environnement.

Un Plan national de rétablissement du bison des bois a été publié en 2001. Il a pour objectif de rétablir au minimum quatre populations de bisons des bois viables, en bonne santé et en liberté dans leur habitat original et d’autres troupeaux, là où c’est possible, et d’établir des programmes de gestion concertée à long terme pour le bison des bois. Dans ce cadre, les Autochtones et les collectivités rurales jouent un rôle intégral.

L’Équipe nationale de rétablissement du bison des bois comprend des représentants du gouvernement fédéral (Environnement Canada et Parcs Canada), des gouvernements provinciaux (Alberta, Colombie-Britannique, Manitoba, Yukon et Territoires du Nord-Ouest) ainsi qu’un représentant des universités et collèges et un membre du public.

Que fait Parcs Canada pour sauver le bison des bois?

Le parc national du Canada Wood Buffalo protège l’habitat du plus grand troupeau de bisons en liberté du monde dont la reproduction est autorégulée. Deux types de recensements des bisons sont effectués chaque année afin de surveiller leur population – un recensement total et un recensement par ségrégation. Le recensement total donne une estimation de la population, tandis que le recensement par ségrégation fournit une estimation de la productivité (nombre de bisonnes, de bisonneaux, de bisonneaux d’un an, de mâles reproducteurs, etc.). Le nombre de bisons des bois dans le parc augmente depuis 1999.

Le bison est souvent présenté dans les programmes de sensibilisation du public, ainsi que sur les supports autonomes, comme les publications, les expositions et les panneaux d’interprétation. La voie d’arrêt de Nyarling River dans le parc présente de l’information sur le bison, tout comme les expositions au Centre d’accueil des visiteurs. Souvent, les visiteurs ont la chance de voir des bisons en liberté le long des routes du parc, à l’abri dans leur véhicule. Ce contact avec la nature sauvage leur permet de vivre une expérience hors du commun.

Comment puis-je aider?

Bison des bois nageant dans le parc national du Canada Wood Buffalo.
Bisons des bois nageants dans le parc national du Canada Wood Buffalo. Le parc abrite le plus gros troupeau en liberté au monde. Il comptait 5600 têtes en 2005.
  • Soyez un bon intendant de votre terre et appuyez les efforts des organismes qui aident à protéger l’environnement. Essayez d’atténuer votre empreinte écologique.
  • Apprenez-en davantage sur le bison par la lecture ou en consultant Internet. Faites part aux autres de ce que vous avez appris.
  • Si vous visitez le parc national du Canada Wood Buffalo, vous pourrez en apprendre davantage sur le bison à la voie d’arrêt de Nyarling River le long de la route 5 et au Centre d’accueil des visiteurs à Fort Smith. Le Centre d’accueil présente des expositions, des publications et des vidéos.