La martre de Terre-Neuve est une espèce menacée. Son déclin a été causé principalement par la destruction de son habitat essentiel, la forêt, et par le piégeage. Grâce aux mesures de rétablissement prises par Parcs Canada et ses partenaires, le nombre de martres de Terre-neuve a cessé de décliner et la population commence à se rétablir dans la région du parc national du Canada Terra-Nova.

Qu’est que ce la martre de Terre-Neuve ?

Martre de Terre-Neuve dans un arbre.
Martre de Terre-Neuve.

La martre de Terre-Neuve est une sous-espèce de la martre d’Amérique, un membre de la famille des belettes qui grimpe aux arbres.

La martre est un animal long et mince à peu près de la taille d'un chat. Elle possède une fourrure brun foncé, une queue touffue, de grandes pattes aux griffes acérées, une petite tête, de grandes oreilles rondes, des yeux brun foncé et un museau pointu.

Les martres de l’île de Terre-Neuve ont été isolées des autres martres depuis le dernier âge glaciaire (il y a environ 10 000 ans), et ont donc développé des caractéristiques génétiques et physiques uniques.

La forêt est un habitat essentiel pour la martre de Terre-Neuve. On la retrouve dans différents types d’habitats forestiers, incluant de vieux peuplements denses, des sites défoliés par des insectes ravageurs (donc plus ouverts, avec une abondance d’arbre morts encore debout) et des peuplements forestiers plus jeunes. Au printemps, la femelle donne naissance à 2 ou 3 petits. Afin de les protéger des prédateurs et des éléments, elle aménage une tanière le plus souvent située dans un arbre creux, une cavité souterraine ou des empilements rocheux.

Les martres ont un puissant sens de l’odorat. Elles sont aussi très curieuses. Ces qualités les rendent particulièrement faciles à piéger.

Où vit la martre de Terre-Neuve?

Un employé de Parcs Canada utilise la télémétrie pour étudier la martre de Terre-Neuve.
Un employé de Parcs Canada utilise la télémétrie pour étudier la martre de Terre-Neuve.

La martre de Terre-Neuve était autrefois présente dans la plupart des régions boisées de l'île, entre autres dans le parc national du Canada Terra-Nova. Mais son habitat a été détruit en grande partie par l'exploitation forestière à grande échelle et le piégeage excessif de cette espèce en a réduit considérablement le nombre.

Quel est le statut de la martre de Terre-Neuve?

Au début des années 1980, on estimait que la population de martres de Terre-Neuve comptait de 630 à 875 individus. En se fondant sur ces nombres, le COSEPAC a placé la martre de Terre-Neuve sur sa liste des espèces menacées.

Biologiste de Parcs Canada avec une martre sous anesthésie. Il explique son travail à 2 adultes et 3 enfants qui l’accompagnent.
Un biologiste de Parcs Canada, John Gosse, discute du rétablissement de la martre avec des participants du Programme de bénévolat pour la martre de Terre-Neuve.

En 1995, la population avait diminué à seulement 300 martres, un nombre qui augmente leur vulnérabilité aux menaces comme la perte d’habitat, la mort accidentelle dans les pièges et les collets, et la maladie. Advenant l’apparition d’une maladie ou une nouvelle perte d’habitat, la faible population de martres d’une région pourrait être complètement anéantie.

En réponse à ce déclin constant de la population, le COSEPAC a placé la martre de Terre-Neuve sur sa liste des espèces en voie de disparition.

Pourquoi la martre de Terre-Neuve est-elle en danger?

Puisque la martre est une espèce dépendante de la forêt, la suppression de grandes étendues de cet habitat par l’exploitation forestière menace le rétablissement de la population. Nous devons tous prendre la responsabilité de veiller à ce que nos forêts soient utilisées de façon durable pour que les espèces comme la martre de Terre-Neuve puissent continuer d’exister.

Certains habitants de Terre-Neuve aiment chasser et piéger les animaux comme le renard, le vison et le lièvre d’Amérique. Malheureusement, les martres se prennent souvent dans les pièges tendus pour ces autres animaux à fourrure. Ceci a poussé les gestionnaires de la faune à délimiter des zones spéciales où il est obligatoire d’utiliser certains pièges en particulier, qui réduisent les risques de capturer accidentellement une martre.

Pourquoi protéger la martre de Terre-Neuve ?

Une martre de Terre-Neuve immobilisée reçoit un collier émetteur.
Une martre de Terre-Neuve immobilisée reçoit un collier émetteur.

La martre de Terre-Neuve est l’un des 14 mammifères originaires de Terre-Neuve et est une espèce importante pour la biodiversité de l’île. Elle possède aussi une place importante dans le patrimoine naturel et culturel de Terre-Neuve. Comme tous les animaux, la martre a le droit d’exister et nous avons la responsabilité de s’assurer que sa survie n’est pas menacée par nos actions. Enfin, en protégeant la martre et son habitat, nous aidons à protéger d’autres espèces et notre environnement en général.

Que fait Parcs Canada pour sauver la martre de Terre-Neuve?

Les zones protégées comme le parc national du Canada Terra-Nova fournissent aux martres un habitat de forêts anciennes important où l’exploitation forestière et le piégeage sont interdits. Membre de l’équipe de rétablissement de la martre de Terre-Neuve, Parcs Canada est donc l’un des acteurs principaux du rétablissement des populations de martres de Terre-Neuve.

La recherche et la surveillance sont deux activités de rétablissement importantes. Ces activités permettent d’en apprendre plus sur le mode de vie de la martre de Terre-Neuve et sur ce dont elle a besoin pour survivre.

Le parc national du Canada Terra-Nova participe aux activités de rétablissement depuis les années 1980. En 1996, le personnel du parc s’est associé au Fonds mondial pour la nature (Canada) et à la Inland Fish and Wildlife Division de Terre-Neuve pour intensifier le travail de rétablissement de la population dans l’Est de Terre-Neuve.

Les chercheurs ont capturé des martres vivantes dans le parc, leur ont posé un collier émetteur, et ont suivi leurs déplacements pour découvrir :

Lièvre d’Amérique
Lièvre d’Amérique
  • la superficie de leur aire de répartition;
  • les types de forêts où elles vivent;
  • leurs habitudes alimentaires;
  • leurs modèles de dispersion.

L'information recueillie au cours de ce programme de rétablissement permet d’améliorer sans cesse les programmes éducatifs sur la martre ainsi que les initiatives d'intendance de l'habitat de la martre à l’intérieur et au-delà des limites du parc.

La recherche et les activités de surveillance en cours au parc national du Canada Terra-Nova démontrent que les martres de Terre-Neuve se reproduisent avec succès dans le parc. On estime qu’entre 30 et 35 martres vivent actuellement dans le parc national du Canada Terra-Nova et ses environs. Parcs Canada et l’équipe de rétablissement de la martre de Terre-Neuve ont pour objectif de faire augmenter la population à au moins 50 martres dans la région du parc national du Canada Terra-Nova d’ici l’an 2010.

Comment puis-je aider?

Si vous vivez ou passez dans une région fréquentée par la martre de Terre-Neuve :

Martre de Terre-Neuve munie d’un collier émetteur.
Martre de Terre-Neuve munie d’un collier émetteur.
  • Comme les arbres sont l’une composante importante de l’habitat de la martre et de d’autres animaux, utiliser les produits de la forêt de manière responsable. Réutilisez, recyclez et réduisez votre consommation de papier.
  • Partager vos connaissances sur la martre et sur les menaces pour sa survie.
  • Si vous piégez le lièvre d’Amérique dans une région fréquentée par la martre, utilisez un collet modifié ou fabriquez vos collets avec un fil de calibre plus petit (fil de laiton d’épaisseur .22 ou un fil d’acier à 6 brins) afin qu’une martre qui y est prise au piège puisse s’échapper. Vérifiez vos collets régulièrement et enlevez-les la fin de la saison.