Profitez de votre visite au Fort-Témiscamingue pour visiter nos expositions permanente et temporaires et visionner le film « Les voyageurs » relatant une contribution unique à la découverte du Canada.

projection audiovisuelle Exposition Obadjiwan : Sur la trace des animaux de tous poils

Exposition interactive et permanente Obadjiwan

Cette exposition rappelle la présence millénaire des Algonquins et le rôle joué par ce poste de traite dans le commerce des fourrures pendant près de deux siècles. Il témoigne notamment de l’importante rivalité qui existe au 17e et 18e siècle, entre français et anglais pour l’exploitation du réservoir pelletier de la Baie d’Hudson. Le poste rappelle également les activités de marchands indépendants au 18e siècle et les monopoles successifs au 19e siècle détenus dans ce commerce au Témiscamingue par les compagnies du Nord-Ouest et de la Baie d’Hudson.


Exposition extérieure « Murmures »

Murmures, exposition par Christian Paquette

Présentée dans la Forêt enchantée du Lieu Historique National du Fort-Témiscamingue. Elle regroupera une quinzaine d'œuvres réparties à l’intérieure de la forêt. Les visiteurs auront des points d’observation à partir de la palissade en bois qui est déjà aménagée à travers ce site que l’on qualifie de trésor naturel. Les œuvres seront réalisées avec des matières ligneuses et du bois de grève provenant du Lac Témiscamingue. Vous pourrez voir l’exposition de juin 2015 à septembre 2017.


Exposition estivale « Parka de poils »

Voyez les illustrations de l’artiste Michel Villeneuve des animaux à fourrures de la région en collaboration avec le photographe Luc Farrell. Cette exposition aura lieu 1er juillet au 4 septembre 2017.

Présentation du film « Les voyageurs»

D’une durée de 20 minutes, produit en 1964 par l’Office national du film du Canada, ce documentaire destiné à la famille vous est présenté dans la salle polyvalente dotée d'équipements audiovisuels de qualité. Il relate l’histoire d’hommes simples, d’un naturel gai, qui s’apprêtent à rejoindre les pays de l’Ouest canadien. Avides de pelleteries, ils poussent plus loin vers la mer Pacifique. Stimulés par le seul désir de s’enrichir, ils ont contribué à découvrir le Canada.