De 1796 jusqu’après la fin de la guerre de 1812, le fort St. Joseph, l’avant-poste britannique le plus à l’ouest en Amérique du Nord, était une agglomération prospère de soldats, de commerçants de fourrures, d’agents du ministère des Affaires indiennes et de peuples des Premières Nations. La présence militaire britannique était vitale pour le secteur supérieur des Grands Lacs, renforçant son alliance avec les Premières Nations et appuyant la traite des fourrures.

Explorez le centre d’accueil et promenez-vous à travers les ruines pour comprendre la vie de l’époque. Ce fort était grouillant de vie jusqu’à ce qu’il soit incendié par les forces américaines, puis récupéré par les Britanniques après la prise de contrôle du Fort Michilimackinac. Joignez-vous à la Marche du fantôme! Soyez attentifs : vous entendrez la voix d’habitants depuis longtemps disparus. Pour en apprendre davantage, examinez des reliques fascinantes de cette époque lointaine.

Venez admirer le cadre naturel époustouflant du fort. Partez en randonnée sur les sentiers pédestres qui mènent jusqu’aux rives du lac Huron. Contemplez les animaux sauvages, les oiseaux migrateurs et la sauvagine qui n’attendent que votre passage pour se faire découvrir.