Bord de mer de Lunenburg à la brunante en hiver; les lumières de la ville se reflètent dans l’océan. Bord de mer à la brunante à Lunenburg
© Province de la Nouvelle-Écosse
Grand édifice historique de trois étages de style Second Empire agrémenté de trois tours pointues. Lunenburg Academy, Vieux Lunenburg
© Town of Lunenburg

Date d’inscription : 1995

Justification de la valeur universelle exceptionnelle

Le Vieux Lunenburg à Nouvelle-Écosse, a été inscrite sur la liste des sites du patrimoine mondial par le Comité du patrimoine mondial, pour la raison ci-dessous :

Critère (iv) : Le Vieux Lunenburg est un exemple bien conservé de la colonisation britannique et du développement urbain au XVIIIe siècle, qui n’a subi aucune modification importante depuis sa fondation et qui continue largement à remplir les objectifs économiques et sociaux pour lesquels elle a été conçue. Sa tradition architecturale vernaculaire diversifiée et bien conservée, qui s’est développée pendant 250 ans, revêt une importance particulière.

Critère (v) : C’est un excellent exemple de communauté urbaine et de culture conçue pour et fondée sur la pêche en haute mer dans l’Atlantique, qui connaît une évolution irréversible et qui évolue sous une forme que l’on ne sait pas encore parfaitement définir.

Description

Dans la vieille partie de Lunenburg, toutes les rues sont droites et les coins, carrés. Il s'agit du meilleur exemple encore existant d'une politique de l'ancien empire britannique selon laquelle un plan de ville modèle était imposé sur les espaces vierges où le roi voulait bien installer des colons. Au moins 21 villes nord-américaines ont été ainsi bâties, dont Cornwall et Niagara-on-the-Lake en Ontario, Savannah en Géorgie et Philadelphie en Pennsylvanie. De toutes ces villes, c'est Lunenburg, sur la côte sud de la Nouvelle-Écosse, qui a le mieux survécu.

Les Anglais ont créé Lunenburg en juin 1753 pour abriter 1 453 colons, principalement des protestants germanophones d’Allemagne, de la Suisse et de la région de Montbéliard en France. Selon les conventions de l’époque, cette ville a été formée de sept rues alignées du nord au sud de 48 pieds de large (sauf la rue King qui fait 80 pieds), croisées à angle droit par neuf rues alignées d’est en ouest de 40 pieds de large. Chaque bloc a été subdivisé en 14 lots de 40 pieds sur 60 pieds, subséquemment distribués à chaque famille. Le Board of Trade and Plantations de Londres créait ces plans modèles sans égard à la topographie locale, ce qui explique pourquoi les rues de Lunenburg sont si droites mais parfois d’une inclinaison à donner le vertige.

Des quelque 400 édifices principaux du Vieux-Lunenburg, 70 p. cent datent des 18e et 19e siècles, presque tous sont en bois et bon nombre sont vivement colorés.

Plus d'information

La ville de Lunenburg :

Explore Lunenburg - History and Architecture (en anglais seulement)

Centre du patrimoine mondial :

Patrimoine mondial - Le Vieux Lunenburg