Tente orange en avant plan et montagnes et parcelles de neige en arrière-plan. Terrain de camping au-dessus du ruisseau Ferguson, dans le parc national Kluane

Les Parcs nationaux et aires protégées de Kluane / Wrangell-St. Elias / Glacier Bay / Tatshenshini-Alsek, Yukon et Colombie-Britannique (Alaska, États-Unis d'Amérique)

Mouflon de Dall aux larges cornes incurvées. Mouflon de Dall dans le parc provincial Tatshenshini Alsek
© Province of British Columbia
Gros plan sur deux visiteurs souriants avec leur sac à dos (un homme et une femme) avec rivière et montagne en arrière-plan. Randonneurs dans le parc national Kluane

Date d’inscription : 1979 (extension 14 décembre 1992, 17 décembre 1994)

Justification de la valeur universelle exceptionnelle

Les Parcs nationaux et aires protégées de Kluane, Wrangell-St. Elias, Glacier Bay et Tatshenshini-Alsek du Yukon et Colombie-Britannique aussi bien que l'Alaska, des États-Unis d'Amérique ont étés inscrites sur la liste des sites du patrimoine mondial par le Comité du patrimoine mondial, pour la raison ci-dessous :

Critère (vii) : Ces sites conjoints représentent une gamme de processus naturels actifs fluviaux, glaciaires, volcaniques et tectoniques de l’océan à quelques-uns des plus hauts sommets d’Amérique du Nord. Les milieux côtiers et marins, les montagnes enneigées, les glaciers vêlants, les profonds canyons de rivière, les bras de mer semblables à des fjords et la richesse de la vie sauvage abondent dans cette aire d’une exceptionnelle beauté naturelle.

Critère (viii) : Ces sites conjoints actifs du point de vue tectonique se caractérisent par des montagnes en perpétuelle évolution et contiennent des exemples uniques de processus géologiques et glaciaires majeurs en cours. Les 200 glaciers que compte le plateau central recouvert de glace figurent parmi les plus grands et longs glaciers du monde, dont plusieurs s’étendent jusqu’à la mer. Le bien offre un large éventail de processus glaciaires, y compris des caractéristiques de dépôt uniques au monde et des exemples typiques de moraines, de vallées suspendues et autres caractéristiques géomorphologiques.

Critère (ix) : L’influence de la glaciation au niveau du paysage permet d’observer une toute aussi grande diversité de stades de succession écologique liés aux mouvements dynamiques des glaciers. Des reliefs et des environnements glaciaires légèrement différents ont été concentrés dans ces lieux par la forte variation des températures et des précipitations entre le littoral et les bassins intérieurs. Il y a une riche variété d’environnements terrestre et côtier/marin avec des mosaïques biologiques complexes et élaborées à différents stades de succession allant de 500 m au-dessous du niveau de la mer à 5 000 m au-dessus.

Critère (x) : Les espèces sauvages communes à l’Alaska et au nord-ouest du Canada sont bien représentées, dont certaines dans des proportions inégalées. Les composantes marines soutiennent une faune très variée, en particulier des mammifères marins et des poissons anadromes dont le frai est un élément écologique clé reliant la mer à la terre par l’intermédiaire de grands systèmes fluviaux. Les populations d’ours, de loups, de caribous, de mouflons de Dall et de chèvres de montagne qui sont menacées ailleurs, s’autorégulent ici. C’est l’un des rares endroits restants au monde où les processus écologiques sont régis par des stress naturels et des bouleversements évolutifs dans un continuum glaciaire et écologique.

Description

Quel empire de montagnes et de glace! On trouve, dans cette aire protégée internationale, la plupart des montagnes les plus élevées d'Amérique du Nord et les plus grands champs de glace à l'extérieur des calottes polaires. La moitié du territoire est recouvert en permanence de glace et de neige, et l'autre moitié abrite forêts et toundra et populations stables d'aigles, de grizzlis et d'autres espèces souvent menacées ailleurs.

La portion canadienne de cet ensemble écologique de 97 000 kilomètres carrés, intacte sauf pour la présence historique d’Autochtones, comprend le parc national et réserve Kluane, au Yukon et le parc Tatshenshini-Alsek, en Colombie-Britannique (cogérés avec les Premières nations Champagne et Aishihik). Le Wrangell–St. Elias National Park et le Glacier Bay National Park, en Alaska s’y ajoutent pour former ce qui fut la première inscription binationale sur la Liste du patrimoine mondial.

Les monts St. Elias couvrent la majeure partie de cette aire protégée qui regroupe la plus importante concentration de sommets élevés sur le continent, y inclus le mont Logan (5 959 mètres), le plus élevé au Canada. L’air humide, en provenance de l’océan Pacifique, provoque d’impressionnantes précipitations, créant un champ de glace massif ainsi que des centaines de glaciers, dont certains sont parmi les plus gros et les plus mobiles au monde. Le fleuve Yukon et trois douzaines de rivières importantes drainent la région, transportant d’imposantes cargaisons de limon et de roches et remodelant constamment le paysage.

La végétation, qui englobe de la toundra alpine et des forêts de littoraux et de vallées, soutient, entre autres espèces, la plus importante concentration de mouflons de Dall (ci-dessous) au monde.

Plus d'information

Parcs Canada :

Parc national du Canada Kluane

National Park Service des États-Unis :

Wrangell-St. Elias National Park and Preserve (en anglais seulement)

Glacier Bay National Park and Preserve (en anglais seulement)

La province de la Colombie-Britannique :

Tatshenshini-Alsek Provincial Park (en anglais seulement)

Centre du patrimoine mondial :

Patrimoine mondial - Kluane/Wrangell-St.Elias/Glacier Bay/Tatshenshini-Alsek