Lieu historique national de L’Anse aux Meadows, Terre-Neuve-et-Labrador

Monticules herbeux en avant plan et reconstructions de huttes de terre, deux visiteurs et l’océan en arrière-plan. Même après 1 000 ans, on voit encore les fondations des huttes scandinaves.
Une visiteuse rabote le bois et un homme en costume d’époque la regarde. Deux interprètes en costume d’époque bavardent en arrière-plan. Lors d’une reconstitution historique, les visiteurs peuvent apprendre à connaître les compétences qu’avaient les Scandinaves il y a 1 000 ans et entendre les récits de l’arrivée des Vikings en Amérique du Nord.

Date d’inscription : 1978

Justification de la valeur universelle exceptionnelle

Le lieu historique national de L’Anse aux Meadows au Terre-Neuve-et-Labrador, a été inscrite sur la liste des sites du patrimoine mondial par le Comité du patrimoine mondial, pour la raison ci-dessous :

Critère (vi) : L’Anse aux Meadows est le seul et unique site connu, établi par les Vikings en Amérique du Nord, et le tout premier témoignage d’un établissement européen dans le Nouveau Monde. En tant que tel, c’est une étape unique dans l’histoire de la découverte et de la migration humaine.

Description

Les restes d'un site viking millénaire à L'Anse aux Meadows sont connus comme le premier lieu habité par des Européens en Amérique du Nord. Les Vikings y ont construit trois longues maisons en bois et en gazon et cinq édifices plus petits, en plus d'y avoir travaillé le fer - une première dans le Nouveau Monde.

Poussés hors-trajectoire par de grands vents vers 985, des marchands islandais en route vers le Groenland ont été les premiers à décrire de nouveaux territoires à l'ouest. Quinze ans plus tard, Leif Eriksson passe un hiver à Straumfiord - aussi connu sous le nom Camp de Leif - , sur une terrasse gazonnée près de L'Anse aux Meadows. Au cours des années qui suivent, des membres de sa famille et des colons visitent le camp et voyagent possiblement aussi loin au sud qu'au Nouveau-Brunswick. Des conflits avec les Autochtones de la région, toutefois, auraient obligé les Scandinaves à retourner au Groenland en moins d'une décennie.

En 1960, les Norvégiens Helge Ingstad et Anne Stine Ingstad trouvent les ruines de Straumfiord en se basant sur des sagas vikings tirées de manuscrits médiévaux d'Islande. Lors de leurs excavations et des fouilles subséquentes menées par Parcs Canada, on a trouvé les restes de huit édifices ainsi que des centaines d'artefacts vikings faits surtout de bois mais aussi de fer, de pierre, de bronze et d'os.

Des contacts sporadiques entre les Scandinaves et le Nouveau Monde ont continué au moins jusqu'au milieu du 14e siècle, et les navigateurs européens qui ont traversé l'océan Atlantique dans les années 1490 ont probablement bénéficié de la découverte de ces terres.

Plus d'information

Parcs Canada :

Lieu historique national du Canada L'Anse aux Meadows

Commission des lieux et monuments historiques du Canada

Centre du patrimoine mondial :

Patrimoine mondial - L'Anse aux Meadows