Liste indicative des sites du patrimoine mondial au Canada

Vallée de la Stein, Colombie-Britannique

Le paysage culturel de la vallée de la Stein est au cœur du mode de vie de la nation Nlaka’pamux. Encore intact et entièrement protégé, le riche environnement de cette vallée assure la subsistance du peuple Nlaka’pamux depuis des millénaires, leur fournissant bon nombre de leurs aliments, produits médicinaux et matériaux. Fait plus important encore, la vallée de la Stein recèle les aspects sacrés de la vie des Nlaka’pamux, en ce sens qu’elle est un lieu où les gens se rendent pour acquérir des connaissances et des pouvoirs spirituels. Les éléments tangibles de cette nature sacrée résident dans les nombreux pictogrammes, d’ailleurs fort bien préservés, trouvés sur les falaises et les blocs rocheux le long de l’ancien sentier, ce qui révèle l’emplacement des lieux sacrés où s’acquièrent les pouvoirs spirituels grâce à des visions et à des rituels. Tout un éventail de connaissances traditionnelles des Nlaka’pamux, sous la forme d’histoires relatives à la création, de récits oraux et d’ethnobotanique, témoigne des attributs intangibles qui sont enchâssés dans le paysage. De nombreux noms de lieux racontent des événements survenus il y a longtemps au sujet des transformateurs de la nature et de leurs ancêtres, et la vallée résonne encore du hhA.hha. (pouvoirs sacrés). Les Nlaka’pamux continuent d’utiliser, d’entretenir et de protéger ce paysage essentiel, qui demeure leur lieu le plus sacré pour enseigner leurs traditions et pour acquérir des connaissances spirituelles.

Les critères de sélection de sites du patrimoine mondial qui soutiennent le mieux cette candidature sont les suivants :

  • (iii) La vallée de la Stein porte le témoignage exceptionnel d’une tradition culturelle toujours vivante et représentative de l’utilisation des terres par les Autochtones dans la partie ouest du plateau nord américain.
  • (vi) Le paysage est concrètement associé aux traditions et croyances encore vivantes et ayant une valeur universelle exceptionnelle. C’est un exemple hors du commun de rapport entre un peuple autochtone et un paysage, représenté par une profusion de noms de lieux, d’histoires sur la création et de récits. La vallée de la Stein fait partie intégrante de la vie des Nlaka’pamux et est marquée par un caractère sacré.