Liste indicative des sites du patrimoine mondial au Canada

Île d’Anticosti, Québec

L’île d’Anticosti est le meilleur laboratoire naturel du monde pour l’étude des fossiles et des couches sédimentaires de la période allant de l’Ordovicien au Silurien. Cette période géologique coïncide avec un point critique de l’histoire de la Terre – le premier événement d’extinction massive. Située dans le golfe du Saint Laurent, l’île d’Anticosti s’est formée par l’accumulation de sédiments truffés de fossiles d’invertébrés datant d’il y a entre 435 et 447 millions d’années. Les roches qui affleurent sur l’île forment une séquence continue de roches sédimentaires de près d’un kilomètre d’épaisseur. Les principaux phénomènes géologiques et géomorphologiques d’Anticosti représentent un ensemble de processus naturels uniques d’une importance scientifique et esthétique exceptionnelle. Ces assemblages de fossiles montrent comment le changement climatique et la modification du niveau de la mer à l’échelle mondiale vers la fin de l’Ordovicien ont entraîné l’extinction de presque toute la vie océanique sur la planète. La paléontologie exceptionnelle de l’île d’Anticosti est reconnue depuis plus d’un siècle, et continue d’attirer les chercheurs canadiens et étrangers les plus éminents.

Le critère de sélection de sites du patrimoine mondial qui soutient le mieux cette candidature est le suivant :

  • (viii) L’île d’Anticosti est mondialement reconnue pour ses fossiles exceptionnels de la période se situant entre l’Ordovicien supérieur et le Silurien inférieur, qui n’ont aucun équivalent ailleurs sur la planète. Cette période représente un jalon important dans l’histoire de la Terre, à savoir la première extinction massive de vie animale à l’échelle mondiale.