L’archéologie subaquatique des sites des 19e et 20e siècles offre des vestiges souvent spectaculaires. Le trafic maritime accru entraîne à l’époque de nombreux naufrages, tant du côté des navires à vapeur que des bateaux à voile. Et les eaux froides du pays (particulièrement les eaux douces des Grands Lacs) ont fréquemment maintenu des navires dans un état de préservation remarquable.