Lieu historique national du Canada de la Chapelle-du-Bon-Pasteur

Québec, Québec
Vue centrale de l'intérieur de la chapelle du Bon-Pasteur, 1980. © Parks Canada Agency/ Agence Parcs Canada, 1980.
Intérieur de la chapelle
© Parks Canada Agency/ Agence Parcs Canada, 1980.
Façade des années 1909-10 de la chapelle du Bon-Pasteur par F.X. Berlinguet. © Library and Archives Canada/ Bibliothèque et Archives Canada, 1909-10.Vue en angle de la chapelle du Bon-Pasteur, montrant l'aile du Bon-Pasteur à gauche et l'aile Marie-Fitzbach à droite, comme elle pouvait être vue dans les années 1880. © Library and Archives Canada/ Bibliothèque et Archives Canada, PA 23915, ca. 1880.Vue centrale de l'intérieur de la chapelle du Bon-Pasteur, 1980. © Parks Canada Agency/ Agence Parcs Canada, 1980.
Adresse : 1080, rue Lachevrotière, Québec, Québec

Loi habilitante : Loi sur les lieux et monuments historiques (L.R.C. (1985), ch. H-4)
Date de désignation : 28/11/1975
Dates :
  • 1866 à 1868 (Construction)
  • 1875 à 1876 (Addition)
  • 1909 à 1910 (Autre addition)

Événement, Personne, Organisation :
  • Charles Baillairgé  (Architecte)
  • François-Xavier Berlinguet  (Architecte)
Autre nom(s):
  • Chapelle du Bon-Pasteur  (Nom de la désignation)
Numéro du rapport de recherche : 1975-D

Plaques


Plaque existante:  1080, rue Lachevrotière, Québec, Québec

Charles Baillairgé, architecte québécois bien connu, a dressé les plans de cette chapelle en 1866. Elle faisait partie de la maison mère des Soeurs du Bon-Pasteur de Québec. L'extérieur a été refait en 1909-1910, mais l'intérieur, avec ses lignes verticales, sa double rangée de galeries et le jeu de ses courbes, est encore d'une beauté exaltante propice à la contemplation visée par Baillairgé. De superbes autels sculptés datant de la fin du XVIIIe siècle contribuent en outre à faire de ce bâtiment un exemple remarquable de l'architecture religieuse du Québec.

Description du lieu patrimonial

Le lieu historique national du Canada de la Chapelle-du-Bon-Pasteur fait partie d’un ensemble d’édifices religieux de la ville de Québec. La chapelle est un édifice en pierre rectangulaire de cinq étages, au toit à deux versants, et fait partie intégrante de la maison mère des Sœurs du Bon-Pasteur, au même titre que les bâtiments flanquant ses côtés. Elle est appréciée en raison de son très bel intérieur conçu par Charles Baillargé. La reconnaissance officielle concerne l’intérieur et l’extérieur de la chapelle située sur son emplacement.

Valeur patrimoniale

La chapelle du Bon-Pasteur a été classée lieu historique national du Canada en 1975 parce qu’elle est un exemple remarquable de l’architecture religieuse au Québec.

La chapelle du Bon-Pasteur, construite entre 1866 et 1868, est l'oeuvre de Charles Baillairgé, célèbre architecte québécois, et fait partie d’un groupe d’édifices qui forment la maison mère des Sœurs du Bon-Pasteur du Québec. En 1909-1910, la chapelle a été agrandie et une nouvelle façade a été dessinée par François-Xavier Berlinguet. Les lignes verticales marquées, la double rangée de galeries et l’interaction des courbes de son intérieur inchangé accentuent le calme et la spiritualité qui s’en dégagent, comme le souhaitait l’architecte original. Ces qualités ainsi que les exceptionnels autels sculptés de la fin du XVIIIe siècle, dessinés par Pierre-François Baillairgé, font de l’édifice un exemple remarquable de l’architecture des églises québécoises.

Source: Procès-verbal de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada de novembre 1975.

Éléments caractéristiques

Voici les éléments clés qui contribuent au caractère patrimonial de ce lieu : son emplacement de choix entre les deux ailes de la maison mère du Bon-Pasteur dont elle est solidaire; la masse rectangulaire de cinq étages surmontée d’un toit incliné; l’extérieur en pierre; l’emplacement original des portes et des fenêtres, y compris des fenêtres en arc et la fenêtre ronde; la composition formelle de l’intérieur de style classique avec la forme semi-circulaire des fenêtres et des portes, et les cloisons cintrées, formées par des rangées de petites fenêtres en arc; les galeries doubles qui courent de chaque côté et traversent l’arrière de la chapelle; les chapiteaux et les piliers ornés de petites peintures sur la vie des saints; le fini intérieur en blanc et or avec des ornementations et des rosaces en plâtre blanches; le retable principal très orné du XVIIIe siècle, sculpté par Pierre et Noël Levasseur, les deux retables latéraux de sculpteurs anonymes; tous les trois dessinés par Pierre-François Baillairgé à la fin du XVIIIe siècle; la peinture principale de l’abside, qui s’inscrit dans la conception originale et est signée par le célèbre artiste Antoine Plamondon, sur le thème de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie.