Home / Accueil

Lieu historique national du Canada du Cimetière-Beechwood

280, avenue Beechwood, Ottawa, Ontario, K1L, Canada

Reconnu formellement en: 2000/12/09

Vue générale du Cimetière-Beechwood démontrant des parcelles et la zone boisée non cultivée qui forme une zone tampon le long des limites ouest, nord-ouest et nord du cimetière, 2000.; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, R. Godspeed, 2000.
Vue générale
Vue générale du pavillon chinois du Cimetière-Beechwood habritant l'autel  et l'urne funéraire en bronze démontrant un exemple des groupes de tombes appartenant à des communautés ethniques, 2000.; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, R. Godspeed, 2000.
Vue générale
Vue générale de la section militaire du Cimetière-Beechwood démontrant la Croix du Sacrifice qui a été érigée par la Commonwealth War Graves Commission et son emplacement central dans le cimetière militaire, 2000.; Parks Canada Agency / Agence Parcs Canada, R. Godspeed, 2000.
Vue générale

Autre nom(s)

s/o

Liens et documents

Date(s) de construction

1873/01/01

Inscrit au répertoire canadien: 2004/10/18

Énoncé d'importance

Description du lieu patrimonial

Le cimetière Beechwood est un grand cimetière du 19e siècle, situé à Ottawa. Créé en 1873, le cimetière Beechwood est un cimetière paysager comportant des routes, des sentiers, des bâtiments et des monuments. Il est situé sur un terrain vallonné, bordé d'un boisé. Le lieu officiellement reconnu est une propriété d'environ 65 hectares comprenant 25 000 monuments, un mausolée, une ancienne résidence (qui sert maintenant d'immeuble administratif), un bâtiment de service, une résidence double, une ancienne écurie, un belvédère, une pagode et deux murets de pierre encadrant l'entrée principale. Le lieu désigné correspond aux limites du cimetière.

Valeur patrimoniale

Le cimetière Beechwood a été désigné comme lieu historique national en 2000 parce qu'il est un exemple exceptionnel de la conception des cimetières ruraux du 19e siècle, qui se caractérisent par un paysage naturaliste, pastoral et pittoresque à plusieurs perspectives. Il a également été désigné parce qu'il contient deux très bons exemples de paysages exprimant des traditions culturelles distinctes - le cimetière chinois conçu conformément aux principes religieux chinois ; et un cimetière militaire très visible - et parce qu'il comprend une concentration de mausolées, de monuments et de balises qui sont intéressants sur les plans architecturaux et historiques et qui illustrent de nombreux aspects de l'histoire du Canada, de la province de l'Ontario et de la ville d'Ottawa.

Le cimetière Beechwood est un exemple du type de cimetière rural ou paysager qui est apparu aux États-Unis et au Canada au milieu du 19e siècle. Il est typique des cimetières ruraux par son utilisation d'un décor naturaliste pour attirer et réconforter l'être vivant; la création d'un lieu sûr pour le défunt; l'utilisation de monuments funéraires pour perpétuer la mémoire des individus qui ont une importance historique; et son aménagement comme espace public de style parc. Il conserve une grande partie de son caractère original qui s'exprime dans l'aménagement des routes entrelacées et sinueuses; les îlots de formes irrégulières et de grandeurs variées; et les monuments funéraires de styles différents et de matériaux variés, le tout dans un paysage vallonné d'arbres, d'arbustes et de plantes comportant plusieurs points de vue pittoresques.

Le plan du cimetière a été conçu et supervisé par l'ingénieur municipal Robert Surtees, et aménagé par Alpine Grant, jardinier paysagiste du gouvernement. Le cimetière comprend des bâtiments et des structures du 19e siècle conçus par l'architecte d'Ottawa James Mather, en consultation avec Robert Surtees; une résidence en pierre construite dans les années 1880 à l'aide de pierres à chaux extraites du cimetière; une résidence double pour les jardiniers et les contremaîtres; une ancienne écurie, et une porte d'entrée en pierre. Surtees et Mather ont tous deux occupé des postes de cadre pour le cimetière et y sont enterrés.

Le cimetière chinois comprend des tombes datant des années 1920 et un jardin commémoratif conçu et créé en 1996 par la communauté chinoise selon les traditions architecturales et religieuses chinoises. Comprenant une pagode avec un autel en granite et une cassolette de bronze, le jardin est utilisé par la communauté pour rendre hommage aux ancêtres.

Le cimetière Beechwood est l'emplacement du cimetière militaire national des Forces canadiennes, acheté par le ministère de la Défense nationale en 1944 pour y enterrer les anciens combattants des Forces canadiennes. Le cimetière militaire est situé bien en vue au centre de Beechwood et se distingue par ses stèles funéraires uniformes et un monument militaire central.

Le cimetière Beechwood contient une gamme de pierres tombales évoquant différentes périodes de son développement pour ce qui est des styles, des matériaux et du symbolisme. Le cimetière est l'endroit où reposent de nombreuses personnalités qui se sont distinguées par leurs contributions à l'échelle nationale, provinciale ou locale; et on y trouve aussi la tombe de personnes enterrées antérieurement dans les premiers cimetières de la région d'Ottawa. Le cimetière contient aussi plusieurs mausolées en pierre, y compris un mausolée néo-gothique qui a été conçu par W. Ralston et qui est remarquable par ses dimensions, sa conception, son ouvrage en pierre et ses détails.

Sources : Commission des lieux et monuments historiques du Canada, Procès-verbal, décembre 2000; Commission des lieux et monuments historiques du Canada, texte de plaque; 2000

Éléments caractéristiques

Les éléments caractéristiques qui confèrent au lieu sa valeur patrimoniale comprennent :
- son plan original caractérisé par des routes curvilignes et des îlots irréguliers de formes arquées et de grosseurs différentes;
- son terrain vallonné avec de nombreux arbres, arbustes et plantes à fleurs;
- la zone boisée non cultivée qui forme une zone tampon le long des limites ouest, nord-ouest et nord du cimetière;
- sa vaste collection de différentes variétés de hostas;
- sa collection d'espèces végétales inhabituelles, y compris le lilas de Mandchourie, l'Aplectrum d'hiver (orchidée) et l'Athyrium à sores denses (fougère);
- ses structures et bâtiments du XIXe siècle construits avec de la pierre calcaire extraite du lieu du cimetière, y compris l'ancienne résidence du directeur; une résidence double pour le personnel; l'ancienne écurie; et deux murets de pierre à l'entrée principale;
- la diversité des styles, des matériaux et du symbolisme dont témoignent les monuments et les stèles;
- les parcelles réservées aux personnes indigentes, à l'ancien Protestant Orphans' Home (orphelinat protestant), à l'ancien Protestant Home for the Aged (foyer pour personnes âgées), aux enfants et aux bébés;
- les groupes de tombes appartenant à des communautés ethniques, y compris des Allemands, des Libanais chrétiens et des Chinois.

Les éléments clés du cimetière militaire comprennent :
- son emplacement au centre du cimetière Beechwood;
- son utilisation restreinte pour l'enterrement des vétérans des Forces canadiennes et de leurs prédécesseurs, depuis la Résistance du Nord-Ouest;
- ses stèles funéraires uniformes;
- la Croix du Sacrifice qui a été érigée par la Commonwealth War Graves Commission et son emplacement central dans le cimetière militaire;
- l'abri construit par les Anciens Combattants et les divers monuments commémoratifs qu'il contient, y compris le Cremation Memorial, indiquant les noms des anciens combattants qui ont été incinérés; et le registre de la Commission;
- les tombes des chefs militaires canadiens célèbres.

Les éléments clés du cimetière chinois comprennent :
- un groupe de tombes de la communauté chinoise;
- un jardin commémoratif conçu, construit et aménagé selon les traditions architecturales et religieuses chinoises et comprenant une zone gazonnée avec des dalles funéraires; une haie de cèdres avec une grille d'entrée; une pagode faisant face à l'Est, reposant sur une plate-forme surélevée et abritant un autel et une cassolette; une plate-forme géométrique en briques symbolisant l'harmonie; un sentier circulaire; et un cercle de pommetiers;
- l'utilisation continue du jardin commémoratif par la communauté chinoise pour rendre hommage aux ancêtres.

Les éléments clés des monuments, des stèles et des mausolées comprennent :
- les tombes de personnalités réputées pour leurs contributions à l'échelle nationale, provinciale ou locale;
- les tombes de personnes enterrées dans les premiers cimetières de la région d'Ottawa;
- la diversité des matériaux utilisés pour construire les monuments, y compris le marbre, le grès et le granite poli;
- la gamme de styles des monuments, dont des monuments néo-classiques, néo-gothiques, néo-renaissances et modernes;
- la vaste gamme d'éléments symboliques utilisés sur les monuments, dont des obélisques, des représentations d'urnes drapées, des colonnes brisées, des colonnes drapées, des sarcophages ainsi que des motifs d'ange, de lierre et de couronne de laurier;
- la diversité des monuments du point de vue de la taille et du raffinement, des monuments simples aux monuments très élaborés;
- les murets de pierre, subsistant autour de quelques tombes anciennes;
- un certain nombre de mausolées, dont un mausolée en pierre de style néo-gothique datant de 1933 et contenant des cryptes, un columbarium, une chapelle, et un crématorium ajouté en 1961. Ce mausolée est remarquable à cause de ses dimensions, de l'ouvrage en pierre et des détails.

Reconnaissance

Juridiction

Fédéral

Autorité de reconnaissance

Gouvernement du Canada

Loi habilitante

Loi sur les lieux historiques nationaux

Type de reconnaissance

Lieu historique national du Canada

Date de reconnaissance

2000/12/09

Données sur l'histoire

Date(s) importantes

s/o

Thème - catégorie et type

Exprimer la vie intellectuelle et culturelle
L'architecture et l'aménagement
Exprimer la vie intellectuelle et culturelle
La philosophie et la spiritualité

Catégorie de fonction / Type de fonction

Actuelle

Historique

Religion, rituel et funéraille
Site funéraire, cimetière ou enclos

Architecte / Concepteur

James Mather, architecte (pour les bâtiments sur le site)

Constructeur

Robert Surtees, ingénieur à la ville, a conçu le plan et en supervisa l'application.

Informations supplémentaires

Emplacement de la documentation

Direction générale des lieux historiques nationaux, Centre de documentation, 5ième étage, salle 89, 25, rue Eddy, Gatineau, Québec

Réfère à une collection

Identificateur féd./prov./terr.

1942

Statut

Édité

Inscriptions associées

s/o

RECHERCHE DANS LE RÉPERTOIRE

Recherche avancéeRecherche avancée
Trouver les lieux prochesTROUVER LES LIEUX PROCHES ImprimerIMPRIMER
Lieux proches