Parcs Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Lieux historiques nationaux dans les parcs nationaux des montagnes

Lieu historique national du Canada du Premier Puits de Pétrole de l'Ouest Canadien

Carte interactif des lieux historiques national dans les environs des parcs nationaux des montagnes
Carte interactif des lieux historiques national dans les environs des parcs nationaux des montagnes
© Parcs Canada
le Premier Puits de Pétrole de l'Ouest Canadien
Lieu historique national du Canada du Premier Puits de Pétrole de l'Ouest Canadien
© Parcs Canada

Découverte de pétrole au Canada

En 1858, le puits no 1 de James Miller Williams devient le premier puits de pétrole producteur en Amérique du Nord. Situé à Oil Springs, en Ontario, ce puits déclenche une frénésie de forage pétrolier dans tout le pays. Dans l’Ouest, on sonde le district du lac Dauphin, au Manitoba, et un secteur situé près de la ville d’Athabasca, en Alberta, mais sans y trouver de pétrole.

Du pétrole dans les montagnes

En 1889, des suintements de pétrole connus des Autochtones du sud de l’Alberta attirent l’attention de collectivités de pionniers. Des articles enthousiastes publiés dans les journaux créent une vague de revendications pétrolières dans les environs de Waterton. Cinq ans plus tard, cependant, les quelques tentatives de forage effectuées sont restées vaines et presque toutes les concessions pétrolières ont expiré.

Près de dix ans après cette première vague, William Aldridge trouve une utilité au pétrole prélevé des suintements locaux. Il récupère le pétrole écrémé dans un sluice et le vend dans la région comme lubrifiant et comme médicament, devenant ainsi la première personne à utiliser ces sources de pétrole à des fins commerciales.

Enfin l’or noir – Le premier puits de pétrole de l’Ouest canadien

En 1897, John Lineham obtient une concession minière près du ruisseau Oil et fonde la Rocky Mountain Development Company. L’entreprise transporte de l’équipement lourd à travers les prairies et les montagnes sur des pistes étroites aménagées pour les chevaux. Les travailleurs bâtissent un appareil de forage utilisant le procédé canadien. Fait entièrement de bois, il fonctionne grâce à une chaudière à vapeur de 35 chevaux-puissance. Le forage avance lentement en raison de problèmes d’équipement, de l’inexpérience des travailleurs et d’accidents. En 1902, on trouve du pétrole au puits de la découverte Lineham no 1. Ce puits de 311 m (1 020 pi) de profondeur produit 300 barils par jour.

Bien qu’il ne s’agisse pas du premier puits foré dans l’Ouest du Canada, le puits de la découverte Lineham est le premier qui produit une quantité de pétrole commercialisable. Cette réussite, quoiqu’encourageante, est de courte durée : peu de temps après, le cuvelage du puits s’effondre et l’appareil de forage y reste coincé. En 1904, une fois la plupart des outils et des débris nettoyés, les travailleurs installent une pompe afin d’alimenter une petite raffinerie. Le puits produit environ 8 000 barils de pétrole avant que l’appareil de forage y reste pris une fois de plus.

Lieu historique national du Canada du Premier Puits de Pétrole de l'Ouest Canadien
Lieu historique national du Canada du Premier Puits de Pétrole de l'Ouest Canadien
© Parcs Canada

Enthousiasme et expansion

La découverte de pétrole au puits Lineham suscite l’intérêt de la population et attire dans la région des entrepreneurs et de nouvelles sociétés désirant obtenir leur part des richesses promises. Environ 25 nouveaux puits sont forés dans le secteur et des plans sont préparés en vue de l’aménagement d’Oil City, ville prospère devant fournir des services à tous les nouveaux venus. En 1908, cependant, le forage s’arrête et la plupart des puits sont abandonnés.

L’avenir du pétrole à Waterton

Malgré quelques tentatives de forage effectuées jusqu’en 1939, aucun puits ne produit une quantité de pétrole suffisante pour s’avérer rentable. D’autres découvertes importantes se produisent, notamment le puits Dingman no 1 à Turner Valley en 1914, et l’attention se tourne vers le nord, où l’on transporte aussi l’équipement. Toutes les tentatives visant à trouver une source commercialisable de pétrole et de gaz dans la région de Waterton restent vaines, jusqu’à la découverte du champ pétrolifère du ruisseau Pincher, en 1948.

Importance nationale

En 1965, on reconnaît l’importance historique nationale du puits de la découverte, désigné « premier puits de pétrole de l’Ouest du Canada ». Un monument conçu expressément pour ce lieu historique et auquel sont intégrés des instruments de forage est aménagé en 1968 près du parc national des Lacs-Waterton (Alberta), entre le ruisseau Cameron et la route Akamina.

Histoire Rocky Mountain House Col-Howse Col-Athabasca Kootenae House Col-Yellowhead Rocky Mountain House Jasper House Rocky Mountain House Fort-St. James Col-Kicking Horse Premier Puits de Pétrole Auberge-de-Ski-Skoki Station-d’Étude-des-Rayons-Cosmiques-du-Mont-Sulphur Refuge-du-Col-Abbot Centre-d'Information-du-Parc-Jasper Salon-de-Thé-des-Chutes-Twin Col-Yellowhead Col-Rogers Musée-du-Parc-Banff Cave and Basin Ranch-Bar U

Texte de la plaque :

LE PREMIER PUITS DE PÉTROLE DE L’OUEST CANADIEN

La Rocky Mountain Development Company, fondée à la fin du XIXe siècle par John Lineham, Allan Patrick et G.K. Leeson, commença en 1901 ses opérations de forage en cet endroit et atteignit l’année suivante une nappe de pétrole à la profondeur de 1 024 pieds. Le débit initial de 300 barils par jour ne se maintint pas et la production était quasi nulle en 1904. D’autres travaux d’exploration restèrent sans résultat. Mais ce premier succès, si minime fut-il, déclencha d’innombrables recherches qui aboutirent à la découverte du champ pétrolière de Turner Valley en 1914.

Fait éclair :

À la fin du XIXe siècle, les produits obtenus de la distillation du pétrole brut sont principalement utilisés comme lubrifiants, comme médicaments pour les humains et comme insectifuges pour le bétail. John Lineham, fondateur de la Rocky Mountain Development Company, s’intéresse d’abord au pétrole dans le but de traiter la gale animale dont souffre le bétail.

Fait éclair :

Les géologues croient que les premières nappes de pétrole découvertes dans la région de Waterton étaient en fait de petits suintements ayant migré vers la surface du sol le long des craques et des plans de faille du chevauchement de Lewis. Ce vaste manteau de roche précambrienne, trop âgé pour qu’on y trouve du pétrole, recouvre une roche crétacée pétrolifère beaucoup plus récente.

Sources:

Dormaar, Dr. Johan et Watt, Robert A., Oil City: Black Gold in Waterton Park, Lethbridge Historical Society, Lethbridge, Alberta, 2007