Parcs Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Lieux historiques nationaux dans les parcs nationaux des montagnes

John Murray Gibbon - Personne d'importance historique nationale

Auteur et écrivain canadien prolifique et fondateur de la Canadian Authors’ Association, John Murray Gibbon a été désigné personne d’importance historique nationale en 1954.

Les premières années

John Murray Gibbon est né au Sri Lanka le 12 août 1875. Alors qu’il était jeune garçon, il se rendit en Écosse (patrie de ses parents) pour vivre chez un ministre presbytérien à Aberdeen. Il y étudia les langues et la géographie et démontra rapidement un intérêt pour les autres cultures. Il étudia à l’Université d’Aberdeen puis, grâce à une bourse d’études, il alla à Oxford. Lorsqu’il obtint son diplôme, il s’établit à Londres et travailla comme journaliste pour le journal gauchiste Black and White.

Liens avec le Canadien Pacifique

En 1907, Gibbon quitta le journal pour entrer au service du Canadien Pacifique à titre d’agent de publicité européen. Embauché à l’âge de 32 ans, il entama une carrière au sein de la société ferroviaire qu’il poursuivit par intermittence jusqu’à la fin de ses jours. L’une de ses premières fonctions à titre de publicitaire fut d’accompagner douze rédacteurs en chef d’Europe qui partaient traverser le Canada en train. Gibbon aima tellement le voyage qu’il fit qu’en 1913, lorsque Thomas Shaughnessy, président du Canadien Pacifique, lui demanda de partir pour Montréal afin d’y travailler comme agent de publicité général pour la compagnie, il sauta sur l’occasion.

Culture canadienne

L’état du développement national et culturel au Canada intriguait Gibbon. Lorsqu’il constata que les artistes canadiens avaient tendance à partir vivre aux États-Unis par manque de reconnaissance, Gibbon s’attacha à remédier à la situation. En 1921, il fonda la Canadian Authors’ Association. Depuis sa création cette année-là, l’Association a joué un rôle clé pour appuyer les écrivains canadiens et favoriser leur épanouissement. Cette tribune nationale se veut une source d’information, un organisme qui crée des possibilités de réseautage et protège les droits d’auteur des écrivains canadiens. L’Association créa en 1936 les prix littéraires du Gouverneur général.

Ouvrages publiés

Lui-même écrivain, Gibbon publia deux romans dans les cinq ans qui suivirent son immigration au Canada, Hearts and Faces: The Adventure of the Soul (1916), une histoire sentimentale, et Drums Afar (1918), un roman de guerre. Il publia également French Canadian Folk Songs (1928), une œuvre en quatre volumes, avec sir Ernest MacMillan, et rédigea un certain nombre de livres sur l’histoire : Scots in Canada (1911), Steel of Empire: The Romantic History of the Canadian Pacific (1935) et Canadian Mosaic (1938) de même que deux ouvrages sur les soins infirmiers.

Il compte également parmi ses œuvres des pièces musicales, notamment le libretto pour l’opéra-ballade Prince Charlie and Flora (1928) et la pièce Melody and the Lyric, qui lui a valu en 1931 le prix David du gouvernement du Québec. Gibbon traduisit également de nombreuses chansons folkloriques canadiennes-françaises comme Le jeu de Robin et Marion et L'ordre de bon temps pour les festivals de la chanson, des danses et des métiers du terroir du Québec (1927, 1928).

Les festivals du Canadien Pacifique

En 1926, Gibbon fut chargé d’organiser une célébration à l’occasion de la réouverture du Château Frontenac de Québec, qui appartenait au Canadien Pacifique; le Château avait été fermé en raison d’un incendie survenu l’année précédente. Gibbon embaucha le chanteur populaire canadien-français Charles Marchand pour donner un spectacle de chansons traditionnelles québécoises. Il traduisit les paroles en anglais et les distribua dans l’auditoire pour les spectateurs anglophones et francophones. Le concert remporta tant de succès que Gibbon traduisit certaines des chansons les plus populaires de Marchand pour créer la collection Canadian Folk Songs (Old and New) (1927).

Impressionné par la réaction qui fut réservée à l’inauguration, le Canadien Pacifique encouragea Gibbon à organiser d’autres activités, ce qui donna lieu à un certain nombre de festivals de 1927 à 1930 qui mettaient en vedette la musique et les arts folkloriques canadiens. Ces festivals, qui témoignaient de l’appui d’une grande société pour le milieu des arts, permirent de faire reconnaître davantage les musiciens et les artistes du Canada. D’autres festivals eurent lieu dans les hôtels du Canadien Pacifique d’un bout à l’autre du Canada, soit à Banff, Calgary, Québec, Regina, Toronto, Vancouver, Victoria et Winnipeg.

Le legs de Gibbon

John Murray Gibbon est mort à Montréal, au Québec, le 2 juillet 1952. La plaque de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada qui le désigne personne d’importance historique nationale se trouve à Banff, en Alberta, au Banff Centre for Performing Arts.

Le saviez-vous?

Le travail de Gibbon a eu un impact considérable sur la notion de multiculturalisme au Canada. L’ouvrage qu’il a publié en 1938, intitulé Canadian Mosaic, a influencé le concept de la mosaïque culturelle sur lequel reposent les politiques en matière de multiculturalisme du gouvernement canadien.

Le saviez-vous?

C’est à John Murray Gibbon qu’est attribuée la citation bien connue : « Je me méfie toujours d’un artiste qui réussit avant sa mort. »

Texte de la plaque :

JOHN MURRAY GIBBON
(1875-1952)

Gibbon naquit au Sri Lanka, fit ses études en Écosse et en Allemagne et étudia la peinture avant de s’adonner au journalisme. Dans l’exercice de ses fonctions de publicitaire
pour le Canadien Pacifique, de 1913 à 1945, il se fit le propagandiste de l’identité canadienne et répandit la notion de la mosaïque culturelle canadienne. Il organisa des festivals folkloriques et contribua à établissement des Trail Riders of the Canadian Rockies à Banff. Auteur prolifique de romans, de poèmes et de commentaires historiques et sociaux, Gibbon participa à la création de la Canadian Authors’ Association en 1921.


Sources:

« While there is Still Time...: J. Murray Gibbon and the Spectacle of Difference in Three CPR Folk Festivals, 1928-1931Journal of Canadian Studies = Revue d’études canadiennes, 2005, Henderson, Stuart (en anglais seulement)

Canadian Authors Association, www.canauthors.org (en anglais seulement)