Parcs Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Lieux historiques nationaux dans les parcs nationaux des montagnes

Lieu historique national du Canada Kootenae House

Carte interactif des lieux historiques national dans les environs des parcs nationaux des montagnes
Carte interactif des lieux historiques national dans les environs des parcs nationaux des montagnes
© Parcs Canada

Lieu historique national du Canada Kootenae House Lieu historique national du Canada Kootenae House
© Parcs Canada


Le commerce avec les Ktunaxas

À mesure que la traite des fourrures progressait vers l’Ouest, les commerçants agrandissaient leur territoire, à la recherche de partenaires commerciaux et de nouvelles sources d’approvisionnement en pelleteries. À la fin du XVIIIe siècle, les commerçants de fourrures européens et canadiens rencontrèrent pour la première fois les Ktunaxas (Kootenays) sur les versants est des Rocheuses. En 1799, la Compagnie du Nord-Ouest fonda le poste Rocky Mountain House sur les bords de la Saskatchewan Nord, tandis que la Compagnie de la Baie d’Hudson y fit construire le poste Acton House. Les deux rivales espéraient y faire des échanges avec les Ktunaxas, mais les conflits tribaux entre les Péigans et les Ktunaxas vinrent entraver leurs efforts.

L’exploration à l’ouest des Rocheuses

Au début du XIXe siècle, le bassin hydrographique du Columbia demeurait l’une des plus grandes régions inexplorées de l’Amérique du Nord à l’ouest des Rocheuses. Bien que découvert par les Européens en 1791, le fleuve Columbia ne fut exploré que près de 20 ans plus tard. Les ambitions expansionnistes des États-Unis amenèrent Lewis et Clark dans la région en 1805-1806, mais les deux explorateurs n’y établirent aucun poste de traite.

Le commerce dans la vallée du Columbia

À peu près à la même époque, la Compagnie du Nord-Ouest approuvait le projet de David Thompson, qui se proposait d’explorer le bassin du Columbia, de le cartographier et d’y établir un réseau de traite. À l’automne 1806, Thompson confia à un groupe d’éclaireurs placés sous la direction de Jaco Finlay la tâche de débroussailler une piste jusqu’à l’autre côté du col Howse. Le printemps suivant, 15 ans après la première rencontre avec les Ktunaxas, David Thompson fonda Kootenae House sur les bords du Columbia. Il s’agissait non seulement du premier poste de traite à voir le jour dans le bassin du Columbia, mais aussi du premier à faire affaire avec les Ktunaxas.

David Thompson

Le poste Kootenae House servit à la fois de centre pour les échanges commerciaux avec les Ktunaxas et de base pour les explorations subséquentes de Thompson et l’expansion du réseau de traite de la Compagnie du Nord-Ouest. Au cours des cinq années qui suivirent (1807-1812), Thompson explora et cartographia une bonne partie du bassin du Columbia, rencontra de nombreux groupes autochtones et fonda des postes de traite à des endroits clés (Kootenae House, Kullyspel House, Saleesh House et Spokane House). Tout au long de ses expéditions, les Autochtones lui servirent de guides et lui fournirent des renseignements précieux sur la géographie et les habitants du bassin du Columbia.

L’établissement de la frontière

Les rivalités entre les Américains et les Britanno-Canadiens accentuèrent l’importance de l’expansion territoriale jusqu’à l’océan Pacifique. Thompson gagna l’embouchure du Columbia pendant l’été de 1811 pour y découvrir que l’American Fur Company y avait érigé le fort Astoria quelques mois plus tôt. Thompson retourna à Montréal en 1812, mais ses cartes, ses contacts et ses postes de traite permirent à l’Angleterre de prétendre à la région jusqu’en 1846, année où la frontière internationale fut officiellement tracée le long du 49e parallèle.

Les Ktunaxas

Les Ktunaxas jouèrent un rôle crucial dans l’établissement et la survie des commerçants au poste Kootenae House. À leur arrivée en juillet 1807, Thompson et ses hommes manquaient cruellement de nourriture, et les Ktunaxas échangèrent des provisions avec eux, même si leurs propres réserves étaient limitées. Pendant leur premier été à Kootenae House, les Ktunaxas leur indiquèrent les meilleurs emplacements pour l’installation de pièges à saumon. Outre des pelleteries et des provisions, les Ktunaxas troquèrent un certain nombre de leurs chevaux, ce qui permit aux commerçants de fourrures de poursuivre l’expansion de leur réseau de traite.

Les Premières nations

Les explorations de David Thompson aboutirent à la création d’un réseau de postes de traite disséminés un peu partout dans le bassin du Columbia. Le commerce des fourrures connut donc un essor au début du XIXe siècle, les échanges commerciaux se pratiquant jusqu’aux territoires des Premières nations du Sud de la Colombie-Britannique et de la majeure partie des États actuels du Montana, de l’Idaho et du Washington. L’arrivée en masse de commerçants de fourrures, de missionnaires, de prospecteurs et de colons dans les décennies qui suivirent donna lieu à de grands changements sociaux qui bouleversèrent la vie des Autochtones de la région. La dynamique culturelle et la culture matérielle des Premières nations du bassin du Columbia changèrent avec l’avènement des carabines, des couteaux et du tissu, qui vinrent remplacer des articles traditionnels tels que les arcs et les flèches, les couteaux en pierre et les vêtements en peaux.

La fermeture de Kootenae House

C’est pendant les années qui suivirent sa fondation que le poste Kootenae House connut son heure de gloire. Thompson y passa l’hiver en 1807-1808 et en 1808-1809, après quoi le poste perdit rapidement de son importance. À l’automne 1810, les Péigans bloquèrent le passage à Thompson, qui retournait du poste Rocky Mountain House par le col Howse. Pour contourner le blocus, Thompson franchit les Rocheuses par le col Athabasca. Ce passage septentrional gagna alors en popularité. Le col Howse ne fut pas entièrement abandonné, mais le nombre de voyageurs qui l’empruntèrent diminua radicalement.

Des fouilles archéologiques sur place ont mis au jour les vestiges d'un poste de traite des fourrures et ont donné un aperçu du passé.
Des fouilles archéologiques sur place ont mis au jour les vestiges d'un poste de traite des fourrures et ont donné un aperçu du passé.
© Parcs Canada

La découverte de Kootenae House

M. Basil Hamilton, journaliste et entrepreneur, trouva l’emplacement du poste Kootenae House en 1910. Pour ce faire, il se fonda sur des fouilles exploratoires limitées et sur certains extraits des journaux de David Thompson. Hamilton avait confié à un arpenteur la cartographie de monticules de pierre indiquant l’emplacement de cheminées, de tranchées de palissades et de fondations de bâtiments.

Aujourd’hui

Le poste Kootenae House fut classé lieu historique national en mai 1934. Son emplacement est marqué par un cairn en pierre orné d’une plaque de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada. Ce lieu historique est situé juste au nord d’Invermere, en Colombie-Britannique, et est administré par l’Agence Parcs Canada. Il se trouve sur une terrasse herbeuse, entourée des prés et des forêts de la vallée du Columbia. Seuls des monticules de pierre indiquant la présence de cheminées et des vestiges archéologiques enfouis témoignent de l’existence de ce poste de traite, qui joua jadis un rôle prépondérant dans l’histoire du Canada.

Lieu historique national du Canada Kootenae House Lieu historique national du Canada Kootenae House
© Parcs Canada
Histoire Rocky Mountain House Col-Howse Col-Athabasca Kootenae House Col-Yellowhead Rocky Mountain House Jasper House Rocky Mountain House Fort-St. James Col-Kicking Horse Premier Puits de Pétrole Auberge-de-Ski-Skoki Station-d’Étude-des-Rayons-Cosmiques-du-Mont-Sulphur Refuge-du-Col-Abbot Centre-d'Information-du-Parc-Jasper Salon-de-Thé-des-Chutes-Twin Col-Yellowhead Col-Rogers Musée-du-Parc-Banff Cave and Basin Ranch-Bar U

Texte de la plaque :

Jaco Finlay, de la Compagnie du Nord-Ouest, traça en 1806 la route de la rivière Saskatchewan au fleuve Columbia par le col Howse. L'année suivante, David Thompson suivit ce chemin, remonta le fleuve et construisit Kootenae House près du lac Windermere. De ce fort, il partit en exploration par le fleuve et la rivière Kootenay et établit une chaîne de postes sur le cours du Columbia. L'hostilité des Piégans amena l'abandon en 1812 de Kootenae House.

Le saviez-vous?

Deux ans après le décès de Basil Hamilton en 1933, sa femme, Mme A. M. Hamilton, fit don au gouvernement du Canada de la parcelle de 12 acres qui abritait autrefois le poste Kootenae House.

Le saviez-vous?

Pendant son séjour au poste Kootenae House, David Thompson accomplit une importante mission, l’arpentage de la vallée du Columbia. Ayant eu vent de la grande bataille navale de Trafalgar, où lord Horatio Nelson trouva la mort, Thompson baptisa en l’honneur de ce valeureux amiral de la Marine britannique l’imposant pic de la chaîne Purcell qui domine Invermere.

Sources:

Énoncé d’intégrité commémorative du lieu historique national du Canada Kootenae House, Parcs Canada, 2007

Heitzmann, Roderick J., Kootenae House National Historic Site of Canada Archeological Inventory 2005, Centre de services de l’Ouest et du Nord, Parcs Canada, Calgary, 2006