Parcs Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Lieux historiques nationaux dans les parcs nationaux des montagnes

Lieu historique national du Canada du Col-Howse

Carte interactif des lieux historiques national dans les environs des parcs nationaux des montagnes
Carte interactif des lieux historiques national dans les environs des parcs nationaux des montagnes
© Parcs Canada

Vue du col Howse depuis le belvédère de Saskatchewan Crossing Vue du col Howse depuis le belvédère de Saskatchewan Crossing
© Parcs Canada


Paysages culturels

En 1971, suivant les conseils de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada (CLMHC), le ministre responsable accorda à six cols de montagne le statut de lieux d’importance historique nationale. En 1978, un septième col obtint la même désignation : le col Howse, dans les Rocheuses.

Expansion de la traite des fourrures

En 1800, les commerçants de fourrures cherchaient de nouveaux partenaires commerciaux et des territoires de chasse qui, contrairement à de nombreuses régions de l’est des Rocheuses, n’avaient pas encore subi les ravages d’un siècle et demi de piégeage. John McDonald et Duncan McGillivray, qui construisaient des postes de traite pour la Compagnie du Nord-Ouest le long de la Saskatchewan Nord durant les années 1790, avaient entendu parler d’une tribu vivant à l’ouest des Rocheuses, dans la vallée du Columbia. Cette tribu était celle des Kootenays, aujourd’hui connus sous le nom de Ktunaxas.

Dans le dessein de s’approprier la clientèle des Ktunaxas, McDonald fonda le poste Rocky Mountain House en 1799 sur le cours supérieur de la Saskatchewan Nord. McGillivray et David Thompson, commerçant et cartographe chevronné, ne tardèrent pas à se joindre à lui et partirent à la recherche d’un passage à travers les Rocheuses pour gagner la vallée du Columbia.

Corridor de transport

Le col Howse faisait partie de la « piste des Kootenays », qui reliait le versant est des Rocheuses à la vallée du Columbia – une route que les Autochtones connaissaient depuis fort longtemps. Les Ktunaxas empruntaient fort probablement ce parcours depuis le XVIIIe siècle pour accéder aux hardes de bisons errant sur les plaines de l’est des Rocheuses.

En 1807, David Thompson et une équipe d’hommes de la Compagnie du Nord-Ouest traversèrent le col et établirent le poste Kootenae House dans la vallée du Columbia, afin de faciliter les échanges commerciaux avec les Ktunaxas. Joseph Howse, employé de la Compagnie de la Baie d’Hudson qui donna son nom au col, effectua la traversée pour la première fois en 1809. Les deux compagnies fondèrent des postes de traite le long du Columbia et empruntèrent le col Howse jusqu’en 1810.

Approche du col Howse
Approche du col Howse
© Parcs Canada

La traite des fourrures et les Autochtones

La traite des fourrures vint modifier la culture de la guerre et les relations intertribales des Premières nations. L’avènement soudain des armes à feu et des biens d’échange transforma la balance du pouvoir entre les Pikanis et les Ktunaxas. Après 1810, le col Howse se fit éclipser par le col Athabasca. Les commerçants européens privilégiaient le col Athabasca, situé plus au nord, pour éviter l’hostilité des Pikanis, qui cherchaient à entraver les échanges commerciaux avec leurs rivaux. Le col Athabasca devint donc la route de choix pour la traversée des Rocheuses de 1811 à 1854.

Vue du col Howse depuis le belvédère de Saskatchewan Crossing, sur la promenade des Glaciers Vue du col Howse depuis le belvédère de Saskatchewan Crossing, sur la promenade des Glaciers
© Parcs Canada

Emplacement

Le col Howse marque la frontière de la Colombie-Britannique et de l’Alberta. Débutant au confluent des rivières Saskatchewan et Howse, il suit la rivière Howse jusqu’au confluent des ruisseaux Freshfield, Forbes et Conway, puis jusqu’à la frontière interprovinciale. De là, le col s’étend sur des terres provinciales de la Colombie-Britannique jusqu’au confluent de la rivière Blaeberry et du ruisseau Cairnes. On peut y accéder en parcourant 26 km à pied en direction ouest à partir de la promenade des Glaciers (route 93 Nord).

Histoire Rocky Mountain House Col-Howse Col-Athabasca Kootenae House Col-Yellowhead Rocky Mountain House Jasper House Rocky Mountain House Fort-St. James Col-Kicking Horse Premier Puits de Pétrole Auberge-de-Ski-Skoki Station-d’Étude-des-Rayons-Cosmiques-du-Mont-Sulphur Refuge-du-Col-Abbot Centre-d'Information-du-Parc-Jasper Salon-de-Thé-des-Chutes-Twin Col-Yellowhead Col-Rogers Musée-du-Parc-Banff Cave and Basin Ranch-Bar U

Texte de la plaque :

LE COL HOWSE

Bien avant l'arrivée des Européens, les Indiens connaissaient ce col qui permet de relier la rivière Saskatchewan Nord au fleuve Columbia. Les Kutenais l'empruntaient, probablement dès le XVIIIe siècle, pour chasser les bisons dans les plaines. David Thompson de la Compagnie du Nord-Ouest traversa le col en 1807, et les commerçants canadiens l'empruntèrent désormais, jusqu'en 1810, pour explorer l'ouest des Rocheuses et y installer des postes. Joseph Howse, de la Compagnie de la Baie d'Hudson, qui laissa son nom au col, l'emprunta pour la première fois en 1809.

Le saviez-vous?

Après sa première traversée du col Howse en 1807, David Thompson fonda plusieurs postes de traite dans le bassin du Columbia, sur le territoire actuellement occupé par la Colombie Britannique, le Montana, l’Idaho et l’État de Washington. Citons notamment Kootenae House, Kullyspel House, Saleesh House et Spokane House. Ces postes de traite procurèrent aux commerçants du nord un avantage concurrentiel par rapport à la Compagnie de la Baie d’Hudson, en ce sens qu’ils purent établir de solides relations commerciales avec les Autochtones de ces secteurs.

Le saviez-vous?

Le col Howse figure parmi plusieurs lieux historiques nationaux qui sont associés à la traite des fourrures. Sur le plan thématique, il est étroitement lié aux lieux historiques nationaux du Col Athabasca et du Col-Yellowhead, aux lieux historiques nationaux Henry House et Jasper House ainsi qu’aux lieux historiques nationaux du Fort-St. James et du Fort-Langley.

Sources:

Payne, Michael, The Fur Trade on the Upper Athabasca River 1810 – 1910, Centre de services de l’Ouest et du Nord, Parcs Canada, 2004