Parcs Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Lieux historiques nationaux dans les parcs nationaux des montagnes

Lieu historique national du Canada du Col-Athabasca

Carte interactif des lieux historiques national dans les environs des parcs nationaux des montagnes
Carte interactif des lieux historiques national dans les environs des parcs nationaux des montagnes
© Parcs Canada

Committee Punch Bowl « Committee's Punch Bowl »
© Parcs Canada

Corridor de transport

De 1811 jusqu’au milieu des années 1850, le col Athabasca joua un rôle important en tant que corridor de transport pour les commerçants de fourrures de l’Ouest de l’Amérique du Nord. Il devait son importance à son emplacement stratégique sur la ligne de partage des eaux à une époque où Anglais et Américains cherchaient à étendre leurs activités commerciales à l’ouest des Rocheuses.

Pressé par une série de problèmes qui affligeaient le réseau de traite de part et d’autre des Rocheuses, David Thompson partit, à la fin de 1810, à la recherche d’un nouveau passage pour contourner le blocus des Péigans au col Howse. Guidé par Thomas l’Iroquois, Thompson traça à travers le col Athabasca un passage qui allait grandement contribuer à la poursuite des activités de troc après 1811. Thompson avait déjà établi une série de postes le long du cours intermédiaire et supérieur du fleuve Columbia; la route du col Athabasca venait assurer la stabilité des services fournis à ces postes. Jusque dans les années 1850, ce col devint le principal corridor des commerçants de fourrures qui traversaient les Rocheuses, une pratique qui ne fit que gagner en popularité après la fusion de la Compagnie du Nord-Ouest et de la Compagnie de la Baie d’Hudson en 1821.

Différends commerciaux

À la suite de la fusion des compagnies de traite rivales, la Compagnie de la Baie d’Hudson accrut sa présence dans le territoire de l’Oregon. En 1825, à l’embouchure du Columbia, elle fonda le fort Vancouver, qui devint le siège social de son district du Columbia. Des différends entre les commerçants britanno-canadiens et américains aboutirent à l’établissement de la frontière entre le Canada et les États-Unis sur le 49e parallèle. Cette mesure, décrétée dans le traité de l’Oregon de 1846, entraîna la fermeture du fort Vancouver et força la Compagnie de la Baie d’Hudson à se retirer du commerce des fourrures dans le district du Columbia.

Service postal

Lorsque la Compagnie de la Baie d’Hudson se retira du district du Columbia, l’affluence diminua sur le col Athabasca. Puis, en 1848, un nouveau service postal fut instauré dans ce corridor. Le courrier se rendait en vapeur de New York jusqu’au Panama, après quoi il était transporté par voie terrestre jusqu’à la côte du Pacifique et, de là, par bateau jusqu’aux côtes de l’Oregon. Grâce à cette route, la Compagnie de la Baie d’Hudson pouvait désormais accélérer de plusieurs mois l’expédition de son courrier. L’adoption de ce service fut suivie de la création, en 1852, d’un département distinct qui englobait tout le versant du Pacifique et qui relevait directement de Londres.

En 1855, la Compagnie de la Baie d’Hudson avait même suspendu le Columbia Express – un réseau légèrement équipé qui, depuis les années 1820, faisait annuellement la navette entre le poste York Factory et la côte Ouest pour la livraison du courrier interne et le transport de personnel. Dès lors, le col cessa d’être utilisé comme corridor de transport, sauf pour des missions régionales occasionnelles.

Cols historiques

Le col Athabasca figure au nombre de plusieurs cols de montagne de l’Ouest qui ont été classés lieux d’importance historique nationale en 1971. Si ces cols ont acquis ce statut spécial, c’est parce qu’ils ont joué un grand rôle dans la création d’axes de transport entre l’est et l’ouest et qu’ils ont contribué à une meilleure compréhension de la géographie des Rocheuses. Le gouvernement du Canada a désigné ces paysages culturels en raison de l’importance historique qu’ils revêtent pour toute la population canadienne.

Plaque at Athabasca Pass National Historic Site of Canada
La plaque du col Athabasca est située dans un sentier de randonnée difficile, à 49 km de la promenade des Glaciers.
© Parcs Canada
Histoire Rocky Mountain House Col-Howse Col-Athabasca Kootenae House Col-Yellowhead Rocky Mountain House Jasper House Rocky Mountain House Fort-St. James Col-Kicking Horse Premier Puits de Pétrole Auberge-de-Ski-Skoki Station-d’Étude-des-Rayons-Cosmiques-du-Mont-Sulphur Refuge-du-Col-Abbot Centre-d'Information-du-Parc-Jasper Salon-de-Thé-des-Chutes-Twin Col-Yellowhead Col-Rogers Musée-du-Parc-Banff Cave and Basin Ranch-Bar U

Texte de la plaque :

LE COL ATHABASCA

En 1811, David Thompson, avec son guide Thomas l'Iroquois, fut le premier Blanc à traverser les montagnes Rocheuses par ce col. De là, il descendit avec sa troupe la rivière Wood jusqu'au lieu nommé plus tard Boat Encampment sur le Columbia. Par la suite, le gouverneur George Simpson donna au petit lac dominant le col le nom de " the Committee's Punch Bowl ", par allusion au comité londonien de la Compagnie de la Baie d'Hudson. Le col Athabasca fut, durant près d'un demi-siècle, la voie principale du commerce entre le Canada et l'Oregon.

Le saviez-vous?

Prolongement du fleuve Columbia, le lac Kinbasket fut créé en 1973 par la construction du barrage Mica en aval. Les eaux de ce lac cachent l’endroit où Thompson dressa son camp sur les bords du fleuve. Ce lieu historique national est commémoré par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada depuis 1943.

Le saviez-vous?

Dans la langue crie, le mot Athabasca signifie là où poussent les roseaux, ce qui décrit bien le delta marécageux où la rivière Athabasca se jette dans le lac du même nom.

Sources:

Énoncé d’intégrité commémorative du lieu historique du Canada du Col-Athabasca, Parcs Canada, 2006