Lieu historique national du Canada Forts Rouge, Garry et Gibraltar

Winnipeg, Manitoba
Vue de l'entrée du fort Garry I, lors de la présentation officielle de sa plaque, 1925. © Agence Parcs Canada / Parks Canada Agency, c. 1925.
Image historique
© Agence Parcs Canada / Parks Canada Agency, c. 1925.
Vue de l'entrée du fort Garry I, lors de la présentation officielle de sa plaque, 1925. © Agence Parcs Canada / Parks Canada Agency, c. 1925.Vue du fort Garry, qui montre son apparence et son milieu environnant vers 1872. © Library and Archives Canada / Bibliothèque et Archives Canada, PA-011337, c. 1872.Aquarelle qui montre un fort au confluent des rivières Rouge et Assiniboine, l'emplacement possible du fort Rouge, 1821. © Library and Archives Canada / Bibliothèque et Archives Canada, C-001932, 1821.
Adresse : 130, rue Main, Winnipeg, Manitoba

Loi habilitante : Loi sur les lieux et monuments historiques (L.R.C. (1985), ch. H-4)
Date de désignation : 1924-06-04
Dates :
  • 1738 à 1836 (Construction)

Événement, Personne, Organisation :
  • Traite des fourrures  (Événement)
  • Pierre Gaultier de Varennes et de La Vérendrye  (Personne)
  • Compagnie de la Baie d'Hudson  (Constructeur)
  • Compagnie du Nord-Ouest  (Constructeur)
Autre nom(s):
  • Forts Rouge, Garry et Gibraltar  (Nom de la désignation)
Numéro du rapport de recherche : 2009-CED/SDC-007

Plaques


Plaque existante: sur le passage à Upper Fort Garry 130, rue Main, Winnipeg, Manitoba

Près de ce site furent construits les forts suivants: Fort Rouge, sous La Verendrye, 1733; Fort Gibraltar de la compagnie du nord ouest, 1810, devint Fort Garry de la Compagnie de la Baie d'Hudson, 1822, remplace par Upper Fort Garry de pierre, commence en 1885, agrandy vers 1850, lorsque ce portail fut érigé, démoli 1882.

Description du lieu patrimonial

Le lieu historique national du Canada Forts Rouge, Garry et Gibraltar est situé sur trois emplacements différents, au confluent des rivières Rouge et Assiniboine, au centre-ville de Winnipeg, au Manitoba. L’unique vestige encore visible au-dessus du sol à cet endroit est l’entrée nord du fort Garry II, à Upper Fort Garry Park, dont les murs ont été partiellement reconstruits. Les emplacements des deux forts Gibraltar et du premier fort Garry ont été localisés près de l’endroit où se trouve aujourd’hui la gare Union, alors qu’on croyait que le fort Rouge était situé à South Point, tout juste au sud, de l’autre côté de la rivière Assiniboine. La reconnaissance officielle fait référence au tracé au sol du fort Garry II, aux vestiges archéologiques connus des forts Gibraltar I et II et du fort Garry I, ainsi qu’à l’emplacement probable du fort Rouge.

Valeur patrimoniale

Les forts Rouge, Garry et Gibraltar ont été désignés lieu historique national du Canada en 1924 pour la raison suivante : leur lien avec les trois périodes de la traite des fourrures, qui a commencé avec la construction du fort Rouge en 1738 et s’est terminé par la démolition de Upper Fort Garry.

Situés à la rencontre des rivières Assiniboine et Rouge, les forts Rouge, Garry et Gibraltar illustrent l’évolution de la traite des fourrures dans l’Ouest, dès le début de l’expansion vers l’ouest et jusqu’à la domination de la Compagnie du Nord-Ouest, puis de la Compagnie de la Baie d'Hudson.

Érigé en 1738, le fort Rouge fait partie du plan d’expansion de la traite des fourrures vers l’ouest prévu par Pierre Gaultier de Varennes et de la Vérendrye au nom de la France. À cette époque, le fort sert de poste de traite pour les échanges avec les Autochtones de la région. Il reste ouvert seulement pendant une saison, et dès 1807, la Compagnie du Nord Ouest commence la construction du fort Gibraltar sur un site à proximité. Ce dernier devient le principal fort de la compagnie dans les terres intérieures et sert au commerce du pemmican, permettant d’approvisionner les autres localités de l’Ouest jusqu’à sa destruction, en 1816, au cours d’un conflit avec la Compagnie de la Baie d’Hudson. Lorsque les deux compagnies s’associent en 1821, le fort est reconstruit sous le nom de fort Garry. Érigé sur le site même du fort Gibraltar, ou près de celui-ci, le fort Garry devient le fort le plus important à Winnipeg, même si sa position instable près des berges de la rivière nécessite son déplacement vers des terres plus élevées en 1836. Le fort Garry II est partiellement démoli en 1882, mais son entrée nord est aujourd’hui le seul vestige visible au-dessus du sol qui subsiste de la construction successive de forts au confluent des rivières Rouge et Assiniboine.

Sources : Commission des monuments et lieux historiques du Canada, Procès-verbal, 1924, mars 2009.

Éléments caractéristiques

Voici les principaux éléments qui contribuent à la valeur patrimoniale du lieu : l’emplacement des forts, au confluent des rivières Assiniboine et Rouge; la relation spatiale entre les sites où ont été construits les forts, qui témoigne des constructions successives et des périodes de la traite des fourrures; l’emplacement, la construction, le volume et les matériaux de l’entrée nord du fort Garry II, ainsi que le mur nord d’origine; les traces confirmant les emplacements des deux forts Gibraltar et du premier fort Garry; les traces marquant l’emplacement possible du fort Rouge; l'intégrité des vestiges archéologiques qui subsistent ou qui n'ont pas encore été identifiés, mais qui pourraient l'être à leur emplacement et dans leur état d'origine; les points de vue entre l’emplacement du fort Rouge et l’emplacement du fort Gibraltar et depuis des forts vers la rivière.