Cette semaine en histoire

Archives

Le premier palais du cinéma au Canada

Semaine du lundi le 25 octobre 2010

Le 26 octobre 1928, des films parlants sont projetés pour la première fois au théâtre Metropolitan de Winnipeg, au Manitoba. Ces films révolutionnent l’industrie cinématographique. Depuis les années 1910, les films muets sont présentés accompagnés par un orchestre ou un orgue Wurlitzer. L’arrivée des films parlants permet à plus de gens d'aller au cinéma, car le prix d’entrée est désormais plus abordable.

Metropolitan Theatre, 1959
© Archives du Manitoba, Winnipeg - Théâtres - Metropolitan 1 (N16490)
Avant l’avènement du cinéma parlant, le Metropolitan présente à ses publics des films muets et d’autres divertissements pour agrémenter leurs soirées, notamment des sketchs musicaux, des saynètes et des courts métrages. À cette époque, les films projetés sont accompagnés par l’orchestre et l’ensemble jazz du Metropolitan; ce n’est qu’avec les films parlants que le son sera synchronisé avec les images. Les salles de détente, les fumoirs et les bars-salons luxueusement décorés créent une atmosphère accueillante qui encourage les spectateurs à socialiser avant et après le spectacle.

La projection de films parlants n’est pas le premier changement révolutionnaire de l’industrie cinématographique à survenir au Metropolitan. Lors de sa construction en 1919, le « Met » aux décors somptueux devient le premier « palais » du cinéma au Canada. Sa construction marque l’établissement permanent de l’industrie cinématographique dans le paysage culturel canadien. Les plans du théâtre sont élaborés par l’architecte américain Howard C. Crane, de renommée internationale. Le théâtre est de style Adamesque, tant par son architecture que ses décors. En plus des murs courbés et des coupoles de plafond qui le caractérisent, ce style allie couleurs pastel, ornements peints et plâtrages recherchés qui ornent les murs, le plafond et les balcons et évoquent les motifs décoratifs de la Grèce et de la Rome Antique. L’entrée principale, le guichet extérieur, l’enseigne verticale et les détails raffinés de la façade extérieure sont les traits distinctifs du style unique et attrayant des théâtres dessinés par Crane. Les propriétaires canadiens de l’établissement, Allen Theatres, souhaitent qu’une décoration si élégante rétablisse la réputation du théâtre et du cinéma qui a été ternie par les salles plus petites qui présentent des spectacles de vaudeville pour la classe ouvrière.

Théâtre Allen (Metropolitan), 1922
© Archives du Manitoba, Winnipeg – Théâtres - Allen 1 (N9862)

Allen Theatres, qui appartient à Jay J. et Jules Allen, est une chaîne canadienne fière de promouvoir la culture et le cinéma canadiens. Avant qu’Hollywood ne domine l’industrie cinématographique, les cinémas Allen projettent les films canadiens partout au pays, et la compagnie affirme son appartenance au Canada dans ses campagnes publicitaires. Malgré la domination qu’elle exerce à ses débuts, la chaîne fait faillite au bout de quelques années, et une entreprise américaine rachète le théâtre Metropolitan en 1923. Aujourd’hui, il ne reste que quatre cinémas construits par la chaîne Allen au Canada, dont le Metropolitan.

Le théâtre Metropolitan, emplacement de la première salle de cinéma au Canada, a été désigné lieu historique national en 1991

Pour lire d’autres histoires concernant les théâtres du Canada, consultez les pages suivantes de Cette semaine en histoire : La grande dame de la rue GranvilleLa grande attraction de Toronto, Un luxueux théâtre, Quelque chose pour chacun, Chapeau!, Le Granada, un théâtre de rêve et Vive le show business!

Date de modification :