Parcs Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Le parc marin du Saguenay–St-Laurent

Activité préparatoire

Déroulement suggéré

  • Présenter sommairement l’activité qui est une expédition scientifique virtuelle au parc marin du Saguenay–Saint-Laurent.
  • Allouer du temps pour explorer le site (environ 30 à 45 minutes), en classe ou à la maison.
  • Proposer aux élèves de se familiariser avec le vocabulaire scientifique à l’aide du glossaire et au territoire à l’aide des cartes, en classe ou à la maison.

NOTE : Le carnet scientifique est l’outil que l’élève utilise pour la prise de notes. Ce carnet peut être exploité en ligne ou en version imprimée. Si la version imprimée est choisie, des photocopies faites à l’avance peuvent être distribuées aux élèves.

Présentation de l'activité

  • Proposer une expédition scientifique virtuelle au parc marin du Saguenay–Saint-Laurent pour découvrir l' « Eau, milieu de vie à protéger ».
  • Présenter les 2 cartes de la page « Bienvenue », section de l’élève.
    • Expliquer que l’estuaire du Saint-Laurent est la rencontre entre l’eau douce du Saguenay et du fleuve et l’eau salée du golfe. Cette rencontre d’eaux douce et salée crée un milieu vivant très riche. C’est dans l’estuaire du Saint-Laurent que se situe le parc marin que nous allons explorer en tant que jeunes scientifiques.
  • Présenter les 3 onglets (section de l’élève) correspondant aux 3 étapes de l’expédition :
    • La colonne d'eau;
    • Le béluga du Saint-Laurent;
    • À l'action!
  • Présenter les qualités et les rôles du jeune scientifique :
    • Curieux pour effectuer des recherches;
    • Structuré pour prendre des notes;
    • Communicateur pour partager ses découvertes.

1re étape : La colonne d'eau

Préparation

  • Former 3 équipes et les associer à l’une des 3 zones de la colonne d'eau : zone supérieure, zone intermédiaire, zone profonde.
  • Répartir les 6 spécimens de chaque zone entre les jeunes de chaque équipe.
    (6 spécimens x 3 zones/équipe = les 18 spécimens de l’activité)
  • Rappeler les rôles et les tâches des jeunes scientifiques.
    • Chercheur curieux
      Identifier le(s) spécimen(s) attribué(s).
    • Chercheur structuré
      Inscrire le(s) spécimen(s) dans son carnet scientifique.
      Répondre aux questions du carnet scientifique.
    • Chercheur communicateur
      Présenter ses découvertes aux autres.

Réalisation

1re partie

  • Individuellement, chaque jeune scientifique effectue ses recherches sur son (ses) spécimen(s) à l’aide du carnet scientifique et des fiches descriptives. Cette étape peut se faire en classe ou à la maison.

2e partie

  • En équipe, les jeunes partagent leurs découvertes et préparent la présentation de leur(s) spécimen(s) et des menaces reliées.
  • Les jeunes rédigent trois questions sur leur(s) spécimen(s) en vue du jeu-questionnaire proposé comme activité d’intégration.

3e partie

  • En commençant par la zone supérieure, chaque spécimen et les menaces reliées sont présentés par le(s) jeune(s) qui les a (ont) étudié(s).
  • L'enseignante ou l’enseignant peut diriger les présentations en s’inspirant du « Résumé pour l’enseignant ».
  • En grande réunion de classe, le groupe discute des menaces qui lui semblent les plus importantes et tente d’expliquer pourquoi ces menaces existent.

Intégration

Jeu-questionnaire

  • L'animateur du jeu, un élève ou l'enseignant, réunit les trois questions de chaque équipe. Il tire au hasard des questions. La forme du jeu peut varier : réponse et pointage individuel ou par équipe.

Lien avec la deuxième étape « Le béluga »
Nous avons fait des recherches, pris des notes et partagé nos découvertes sur la colonne d’eau du parc marin.  Maintenant, nous allons concentrer nos recherches sur le béluga du Saint-Laurent qui se promène à travers les différentes zones de la colonne d’eau.

2e étape : Le béluga du Saint-Laurent

Préparation

  • Former 9 équipes et les associer à l’un des 9 thèmes suivants:
    • Équipe 1 : reproduction
    • Équipe 2 : mise bas
    • Équipe 3 : respiration
    • Équipe 4 : alimentation
    • Équipe 5 : communication
    • Équipe 6 : écholocation
    • Équipe 7 : historique
    • Équipe 8 : répartition
    • Équipe 9 : interaction
  • Rappeler les rôles et les tâches des jeunes scientifiques.
    • Chercheur curieux
      Repérer le thème confié à l’équipe dans le banc des 9 bélugas.
    • Chercheur structuré
      Sélectionner l’information pertinente sur le thème.
      Répondre aux questions du carnet scientifique.
    • Chercheur communicateur
      Présenter son thème aux autres.

Réalisation

1re partie

  • Individuellement, chaque élève effectue ses recherches sur son thème à l'aide du carnet scientifique et des fiches descriptives. Cette étape peut se faire en classe ou à la maison.

2e partie

  • En équipe, les jeunes partagent leurs découvertes sur le thème et préparent leur présentation à la classe.
  • Les jeunes rédigent trois questions sur leur thème en vue du jeu-questionnaire proposé comme activité d'intégration.

3e partie

  • Le(s) délégué(s) de chaque équipe présente(nt) le thème et les menaces qui y sont liées. L'enseignante ou l'enseignant peut diriger les présentations en s'inspirant du « Résumé pour l'enseignant ».
  • En grande réunion de classe, le groupe discute des menaces qui lui semblent les plus importantes et tente d'expliquer pourquoi ces menaces existent.

Intégration

Jeu-questionnaire

  • L'animateur du jeu, un élève ou l'enseignant, réunit les trois questions de chaque équipe. Il tire au hasard des questions. La forme du jeu peut varier : réponse et pointage individuel ou par équipe.

3e étape : À l'action!

Préparation

  • Annoncer que cette activité se déroule en 3 parties :
    • Retour;
    • Le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent;
    • Dans mon milieu.

Réalisation

1re partie : Retour en classe

  • À l'aide de leurs carnets scientifiques, les élèves nomment les principales menaces identifiées lors des 2 premières étapes (Colonne d’eau / Béluga) et leurs causes en expliquant pourquoi ces menaces existent.
  • En guise de synthèse, l’élève consigne les principales menaces retenues par la classe et identifie LA cause commune.

Note:
L'activité humaine est la principale cause de toutes les menaces.

2e partie : Le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent

  • À partir du site Internet du parc marin, les élèves dégagent différentes mesures prises pour protéger les êtres vivants de cet écosystème.
  • En classe, les élèves partagent leurs découvertes.
  • Dans son carnet scientifique, chaque élève note 2 mesures prises par le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent.

Intégration

3e partie : Dans mon milieu

  • En classe, demander aux jeunes scientifiques de déterminer la présence de l'eau dans leur milieu (lac, rivière, fleuve, océan, etc.).
  • Faire préciser les menaces reliées à l'eau dans leur milieu.
  • Demander aux élèves de proposer des actions concrètes pour protéger l'eau au quotidien et de justifier leur point de vue.
  • Dans son carnet scientifique, chaque élève note 2 actions réalisables qu’il a choisies de poser au quotidien pour passer à l’action. Le jeune scientifique note aussi le nom des personnes qu’il veut impliquer par ces actions.